mercredi 9 décembre 2015 à 9:24

La direction de W9 vient d'annoncer que le prochain Super Bowl serait, comme l'an dernier, co-diffusé par la chaîne avec BeIN Sports. L'occasion de faire le point sur la 50e édition de cet événement majeur qui, le 7 février prochain, fera converger tous les regards vers la baie de San Francisco.

À suivre en France sur BeIN Sports et... W9

Carolina Panthers
L'année des Panthers ?

Depuis le début de la saison, BeIN Sports propose un dispositif renforcé pour suivre les rencontres de NFL depuis la France. Les affiches du lundi, du jeudi et du dimanche sont diffusées en intégralité, tandis que les matchs du dimanche soir font l'objet d'un multiplex de 19h jusqu'au bout de la nuit.

 

Mais s'agissant plus spécifiquement du Super Bowl, la chaîne qatarie se contente du statut de co-diffuseur. Cette année encore, W9 sera en effet de la partie. Ce sera d'ailleurs aussi le cas des deux éditions suivantes, la chaîne du Groupe M6 ayant reconduit son partenariat avec la NFL pour les trois prochaines saisons. Rendez-vous donc le 7 février aux côtés de Vincent Couëffé et Richard Tardits, ancien joueur reconverti en commentateur éclairé.

Coldplay pour le concert de la mi-temps

Coldplay en live

Le Super Bowl est un spectacle qui dépasse de très loin le seul cadre du sport. Dans les jours qui précèderont le match, plusieurs concerts événements seront organisés par Live Nation à San Francisco : Dave Matthews Band le 4 février, Pharrell Williams le 5 et un artiste restant à déterminer le 6. Mais bien entendu, c'est le concert traditionnellement organisé à la mi-temps du match qui fera le plus parler dans les jours qui suivront la rencontre.

 

Pour succéder à Bruno Mars et Katy Perry, CBS et Pepsi ont choisi Coldplay. L'information a été officiellement confirmée il y a quelques jours, mettant du même coup un terme à une rumeur persistante qui faisait de Britney Spears le premier choix. Le groupe anglais aurait donc la lourde charge de mettre le feu au Levi's Stadium de Santa Clara. Pas forcément gagné d'avance au regard de leur discographie plus relaxante que tonique.

 

Bon nombre de fans de la NFL se sont d'ailleurs empressés de faire savoir leur désapprobation sur les réseaux sociaux. Peut-être se consoleront-ils avec la perspective de voir des artistes comme Bruno Mars ou Beyoncé se joindre au quatuor pop lors de ce concert d'une dizaine de minutes. Un casting qui, s'il reste à confirmer, serait largement à la hauteur du show le plus regardé de la télévision américaine. L'an dernier, une moyenne de 118 millions de téléspectateurs avaient assisté au spectacle.

Les spots publicitaires les plus chers de l'année

Qui dit Super Bowl dit également raz-de-marée publicitaire ! Chaque année, les spots diffusés à l'occasion de l'événement font le buzz : parfois pour leur humour, souvent pour leur inventivité, et de temps en temps parce qu'ils prennent la forme de teasers pour les plus grands blockbusters de l'année à venir.

 

Cette année, CBS a décidé de profiter de sa poule aux œufs d'or jusqu'à la toute dernière minute. Alors que les espaces publicitaires de 30 secondes se vendent déjà pour une petite fortune en temps normal, la chaîne a choisi d'en garder quelques-uns en stock jusqu'aux derniers jours précédant la rencontre. Une stratégie qui fait sens lorsque l'on sait que le coût du spot a tendance à s'envoler à l'approche de l'événement.

 

Ainsi, alors que les premiers espaces vendus en juillet ont trouvé preneur pour une moyenne de 4,6 millions de dollars, le président du réseau n'a pas fait mystère de ses ambitions, il y a quelques jours, lors d'une conférence organisée à New York : "On pourrait très bien fermer la vente dès demain si on en avait envie. [Mais en attendant le plus longtemps possible] on pense pouvoir largement dépasser le cap des cinq millions pour un spot de 30 secondes".

Les favoris, les outsiders

Les cotes de Winamax pour le Super Bowl
Les cotes de Winamax pour le Super Bowl

À l'heure qu'il est, les bookmakers français font tous des Carolina Panthers le favori de la compétition devant les New England Patriots, les Arizona Cardinals, les Broncos de Denver et les Bengals de Cincinnati. Des choix parfaitement cohérents avec ce que ces équipes ont montré depuis le début de la saison : toutes dominent assez nettement leurs conférences respectives et la course aux playoffs.

 

Le constat vaut tout particulièrement pour les Panthers, invaincus depuis le début de saison et auteurs d'une superbe série de douze victoires consécutives. Depuis la création du Super Bowl, seules huit équipes ont signé un exploit comparable : six d'entre elles sont parvenues à se hisser jusqu'au Super Bowl et quatre ont finalement remporté le championnat. Des statistiques qui pourraient emporter la conviction de bon nombre de parieurs, a fortiori avec une cote encore supérieure à quatre.

 

Attention cependant à ne pas se laisser aller au même enthousiasme que Kevin Durant, la star de la NBA, qui dans ses dernières interviews a fait de la franchise son grandissime favori dans la course au titre. En NFL, la vérité d'octobre et novembre n'est pas toujours celle de janvier. D'autant que la mécanique particulière des playoffs, articulés autour de confrontations uniques, est de nature à entretenir l'incertitude jusqu'au bout quant aux capacités de chaque équipe à prétendre au trophée.

Les cotes de Betclic pour le Super Bowl
Les cotes de Betclic

Après les Panthers, ce sont les New England Patriots qui héritent de la cote la plus basse. Un choix logique au regard de leur régularité : les champions en titre ont participé aux deux derniers Super Bowl et ne semblent pas décidés à faiblir cette année. Suivent les très solides Arizona Cardinals, qui surfent présentement sur une série de dix victoires pour deux défaites.

 

Pourtant, d'autres candidats pourraient bien offrir un rapport "risk / reward" plus intéressant. Dans ce registre, les Cincinnati Bengals ont tout pour plaire. En dépit d'une même série de dix victoires pour deux défaites, les bookmakers et les observateurs ne leur accordent encore qu'un crédit très relatif. La franchise ne manque pourtant pas d'atouts. Elle se situe dans le top 5 de la compétition dans différents secteurs clés : le nombre de yards par passe (7,6), le pourcentage de drives conclus par des points (42,5 %), le nombre total de points par drive (2,4), le nombre de yards concédés par passe adverse (5,8), le nombre de points condédés par drive (1,4)...

 

S'y ajoutent, à l'heure qu'il est, des valeurs sûres aux postes clés : Andy Dalton est le troisième quarterback le mieux évalué par ESPN derrière Carson Pamer et Ben Ben Roethlisberger ; AJ Green fait partie des receveurs les plus efficaces en termes de yards conquis ; le tight end Tyler Eifert a signé le plus grand nombre de touchdowns de la compétition ; du côté de la ligne défensive, Geno Atkins affiche des statistiques de rêve dont huit sacks...

Las favoris d'ESPN
Les favoris d'ESPN sur la base d'une série de critères propres à la chaîne

Ce statut d'outsider des Bengals est confirmé par le ESPN's Football Power Index qui leur attribue 15 % de chances de remporter le Super Bowl, mais aussi et surtout par le classement de Football Outsiders qui propose une pondération liée au niveau des adversaires rencontrés jusqu'alors et des confrontations à venir.

 

Ce classement n'a naturellement rien d'une science exacte, mais il permet entre autres de mesurer la capacité d'une équipe à s'illustrer dans chaque compartiment du jeu. Or les Bengals y héritent de la première place grâce à leur puissance de feu offensive (1er), leur solidité défensive (8e) et leurs "special teams" plus que décentes (7e). Un argument imparable si vous faites partie des parieurs qui confessent une tendresse pour les outsiders.

Don't try this at home !

Le Bar des Sports décline toute responsabilité en cas de pari mal jaugé et de parcours erratique des Bengals en playoffs. D'ailleurs, pour tout vous dire, la très prudente équipe du BDS aurait à l'heure qu'il est plutôt tendance à placer une petite mise sur les Cardinals.

Bonus : l'incroyable show de Katy Perry lors du Super Bowl 2015

Vos commentaires sur cette news dans le forum :
Super Bowl 2016 : Coldplay, W9, les cotes, les favoris...
Cette news a suscité 4 commentaires :
News

La direction de W9 vient d'annoncer que le prochain Super Bowl serait, comme l'an dernier, co-diffusé par la chaîne avec BeIN Sports. L'occasion de faire le point sur la 50e édition de cet événement majeur qui, le 7 février prochain, fera converger tous les regards vers la baie de San Francisco.

[...] Lire la suite…




L'année des Panthers ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
News

Ce dimanche, les membres du Bar des Sports seront nombreux à veiller tard pour suivre la grand-messe annuelle de la NFL, une bière dans une main et un téléphone dans l'autre pour pouvoir parier en direct. Qui des Broncos de Denver et des Carolina Panthers auraos faveurs ? Cam Newton renverra-t-il Peyton Manning à ses chères études ? Outre-Atlantique en tout cas, l'événement donne déjà lieu à des paris assez dingues.

[...] Lire la suite…



Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
News

Parfois frustrant sur le plan du jeu, ce 50e Super Bowl ne restera pas non plus dans les annales pour son show de la mi-temps ou les innombrables publicités qui l'ont jalonné. Le Bar des Sports vous a tout de même sélectionné les quelques spots qui sont (un peu) sortis du lot la nuit dernière.

[...] Lire la suite…



Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lire les 4 commentaires sur le forum
Les news à la Une
lundi 15 février 2021 à 10:44
Télex

La dernière mise à jour réalisée par l'ANJ concerne le foot et le tennis. Première info : les paris sur les 32e de finale de la Coupe de France ne peuvent porter que sur les rencontres auxquelles participent des équipes de L1 ou de L2. Seconde info : les doubles dames et messieurs de l'US Open, de l'Open d'Australie et de Wimbledon ne peuvent faire l'objet de paris qu'à partir des quarts de finale.

jeudi 11 février 2021 à 15:08
Télex

À l'occasion du retour de la Ligue des Champions, Winamax propose un bonus de bienvenue spécial. Le principe ? Les résultats de tous les matchs de Ligue des Champions disputés les 16, 17, 23 et 24 février verront leurs cotes doublées (jusqu'à 50 € de mise). Attention : cette offre ne sera valable qu'à partir de ce vendredi 12 février. Pour en profiter, c'est par ici que ça se passe !

mercredi 10 février 2021 à 13:58
Télex

Si vous étiez devant le Super Bowl, alors vous avez sans doute aperçu Yuri Andrade débouler sur le terrain en petite tenue. L'homme a en réalité signé un coup de maître : d'abord en pariant sur Bovada qu'un streaker interromprait la rencontre (cote de +750), puis en s'en chargeant lui-même avec l'aide d'un ami. Résultat : une amende de 1 000 $ mais un gain de... 375 000 $.

lundi 1 février 2021 à 16:40
Télex

Tenir une comptabilité régulière de ses paris sportifs constitue une bonne pratique parmi d'autres pour améliorer son pourcentage de réussite. Dans certains cas, ce seul conseil peut même suffire à transformer un parieur perdant en gagnant. La preuve avec le bilan d'une saison de paris sur la NFL, et au passage l'examen d'une stratégie de spécialisation sur les touchdowns.

mardi 8 décembre 2020 à 10:11
Télex

Comme chaque semaine, Winamax dégaine une nouvelle offre à l'occasion des matchs de Ligue des Champions et Ligue Europa. Si vous placez un combiné de trois buteurs et qu'une seule sélection est finalement erronée, alors un freebet de 10 € vous sera crédité. Attention : le montant du pari doit être de 10,20 € ou plus, mais toujours avec les fameux 20 centimes.

lundi 7 décembre 2020 à 9:34
Télex

Comme souvent, c'est à un élargissement à la marge que procède l'ANJ à la demande de plusieurs opérateurs. Ainsi, il est désormais possible de miser sur le nombre de points par manche en baseball, mais aussi sur le classement final d'un grand prix de moto GP (jusqu'à 15 pilotes) et sur l'identité du pilote réalisant le meilleur temps de la dernière séance de qualif'.

jeudi 29 octobre 2020 à 14:20
Fantasy NFL : la correction de stats à un million de dollars

Après le coup de sifflet du match opposant les Los Angeles Rams aux Chicago Bears, Rob Huntze avait la conviction de mettre la main sur un magot de 997 000 $. La correction d'une statistique, 30 minutes après la fin de la rencontre, a finalement ramené son gain sur DraftKings à 3 500 $. Une anecdote qui aide à relativiser toutes les égalisations dans les arrêts de jeu qui vous ont privé d'un pari gagnant.

mardi 20 octobre 2020 à 15:45
Télex

La Ligue des Champions est de retour, et avec elle le challenge des étoiles sur Winamax ! Étalée du 20 octobre au 9 décembre, cette compétition dotée de 5 000 récompensera les participants les plus réguliers du fameux Jeu de l'Entraîneur. Au terme de la première journée, il ne restera déjà plus que 1 000 coachs dans la course au magot. En ferez-vous partie ?

mardi 1 septembre 2020 à 9:58
L'ANJ revient sur l'effrondrement des paris sportifs durant le confinement

De 2010 à 2019, les mises des parieurs sportifs ont progressé de 27 % par an en moyenne. Cette belle dynamique ne pouvait être entravée que par un événement extraordinaire, et c'est ce qui s'est passé au deuxième trimestre avec l'annulation ou le report de la plupart des grandes compétitions sportives. Sur la période, le chiffre d'affaires des opérateurs a logiquement plongé de 56 %.

mardi 1 septembre 2020 à 8:57
Télex

ZEbet annonce le renouvellement et l'élargissement de son partenariat avec l'ASSE. L'opérateur s'affichera désormais sur le short des Verts jusqu'en 2022, avec en prime une "forte visibilité" au Stade Geoffroy-Guichard en soir de match. Il y a deux semaines, le bookmaker avait également confirmé son engagement auprès du Stade de Reims avec une présence de la marque sur les maillots champenois et les espaces publicitaires du stade Auguste-Delaune.