mardi 18 décembre 2018 à 14:59

La cour d'appel de Paris a récemment estimé que PMU avait abusé de sa position dominante sur le marché des hippiques en ligne entre 2010 et 2015. L'opérateur historique devra en conséquence indemniser Betclic, qui était à l'origine de la procédure. D'autres acteurs du secteur pourraient s'en inspirer.

Point de vente PMU
(crédit photo : Le Figaro)

C'est l'épilogue d'un long feuilleton dont le dernier rebondissement remontait à décembre 2015. À l'époque, Betclic Everest Group obtenait auprès de l'Autorité de la concurrence une injonction à l'encontre de PMU : le leader du marché des paris hippiques était contraint d'opérer une distinction entre ses liquidités live et online.

 

Jusqu'alors, la confusion entretenue entre les deux réseaux lui offrait plusieurs avantages : mettre à profit sa liquidité live dix fois supérieure pour accepter de grosses mises en ligne sans engendrer de chute de cotes, diversifier son offre avec des paris complexes comme le Quinté+... Faute de pouvoir s'aligner, ses concurrents subissait en quelque sorte une prolongation en ligne du monopole en dur.

 

Après avoir obtenu gain de cause devant l'Autorité de la concurrence, les dirigeants de Betclic auraient pu en rester là et espérer un léger rééquilibrage du marché. Ils ont finalement préféré aller au bout de leur démarche en engageant une procédure en réparation devant la justice civile. Autrement dit, en demandant 172,2 millions d'euros au titre de l'indemnisation du préjudice subi. Et la cour d'appel de Paris leur a donné raison dans une décision datée du 12 septembre 2018, et merveilleusement analysée et commentée par deux avocats pour le site L'Explicite.

 

Dans ce jugement, la cour d'appel choisit de s'en remettre à une mesure d'expertise ultérieure pour évaluer le montant exact du préjudice subi par Betclic. Elle en établit toutefois le périmètre en y incluant le manque à gagner passé et futur, "c'est-à-dire la différence entre les profits réellement générés par l'entreprise et les profits qu'elle aurait générés en l'absence d'abus de position dominante", mais aussi d'autres chefs de préjudices comme un préjudice de réputation. En 2015, Betclic ne détenait pour rappel qu'une part de marché anecdotique de 1,46 %.

 

À la lumière de cette décision, d'autres acteurs comme Zeturf, Unibet, France Pari ou JOA Online s'engouffreront-ils à leur tour dans la brèche en demandant réparation devant la justice ? Une chose est sûre : en 2010, le législateur n'avait pas correctement anticipé cette problématique des "pratiques anticoncurrentielles liées à la coexistence d'activités sous monopole et concurrentielles au sein d'opérateurs historiques". Une situation qui a directement profité à PMU jusqu'en 2015, et sans doute indirectement ensuite.

Vos commentaires sur cette news dans le forum :
Paris hippiques : PMU devra indemniser Betclic pour abus de position dominante
Cette news a suscité 5 commentaires :
News

Conséquence d'une procédure initiée par Betclic Everest Group, l'Autorité de la concurrence a enjoint PMU d'opérer une distinction entre ses liquidités live et online. Une exigence à laquelle l'opérateur se conforme à partir d'aujourd'hui, et qui devrait se traduire par une différenciation des cotes proposées dans un certain nombre de paris hippiques.

[...] Lire la suite…




(crédit photo : Le Figaro)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La France interdisant l'ouverture d'agence de Paris autres que la FDJ pour le sport, et le PMU pour le turf .. Il est "logique" que ces 2 entités soit au moins du même niveau que les sites en ligne ... d'autant plus que ZeTurf (online uniquement) a toujours proposer de meilleures côtes turf que PMU .. 

Pourquoi ne pas laisser Betclic, Bwin, Netbet, Winamax, ouvrir des agences de paris en France ? Ah oui le Lobby fdj ... 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La France interdisant l'ouverture d'agence de Paris autres que la FDJ pour le sport, et le PMU pour le turf .. Il est "logique" que ces 2 entités soit au moins du même niveau que les sites en ligne ... d'autant plus que ZeTurf (online uniquement) a toujours proposer de meilleures côtes turf que PMU .. 

Pourquoi ne pas laisser Betclic, Bwin, Netbet, Winamax, ouvrir des agences de paris en France ? Ah oui le Lobby fdj ... 

Le lobby est certes très puissant , mais tu imagines la tête des commerçants qui ont payés des fonds de commerces affillié pmu et fdj si ceux ci voyaient une boutique betclic ou winamax débarquer juste à coté et la valeur de leur fond de commerce tomber à pic par la même occasion .

Et puis l'état aurait tout à y perdre , en restant ainsi , aucun changement à fournir dans les taxes , la gestion , les contrôles , etc , etc .

Les casinotiers aimeraient peut être en proposer dans leurs salles pour attirer du monde vers les machines à sous , mais ils n'auraient  pas envie de voir s'ouvrir des casinos fdj .

 

Mais je te l'accorde , la fdj c'est des .......et ils ont l'état comme actionnaire il me semble , donc c'est pas prêt de changer .

 

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La différence entre le quinté+ et le e-quinté d'aujourd'hui doit faire un peu mal au cul de Marcel qui joue au PMU de Gannat depuis 30 ans en buvant un petit rosé...heureusement il l'a pas touché:

 

Quinté+ ordre: 46 938.80€

E-Quinté ordre: 70.980,60 €

On parle bien de la même course hein...!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
News

La cour d'appel de Paris a récemment estimé que PMU avait abusé de sa position dominante sur le marché des hippiques en ligne entre 2010 et 2015. L'opérateur historique devra en conséquence indemniser Betclic, qui était à l'origine de la procédure. D'autres acteurs du secteur pourraient s'en inspirer.

[...] Lire la suite…




(crédit photo : Le Figaro)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lire les 5 commentaires sur le forum
Les news à la Une
lundi 20 septembre 2021 à 8:01
Télex

Suite à des dérives constatées durant l'Euro, l'Autorité Nationale des Jeux annonçait en juillet vouloir "réduire drastiquement et immédiatement la pression publicitaire en faveur des paris sportifs". Le régulateur lance aujourd'hui une consultation en ce sens. Tous ceux qui le souhaitent ont ainsi la possibilité de partager leurs impressions et propositions via un questionnaire en ligne.

mardi 14 septembre 2021 à 7:21
Pronoclub : des dizaines de plaintes pour escroquerie contre la plateforme de conseil en paris sportifs

Les publicités en faveur de Pronoclub ont fait le tour des chaînes de télévision et des médias généralistes. La plateforme de conseil et de formation en paris sportifs est aujourd'hui dans la tourmente : une centaine de plaintes la visent, dont une à mettre au crédit de l'Autorité Nationale des Jeux (ANJ). Une enquête est en cours pour escroquerie et vente par parrainage.

lundi 26 juillet 2021 à 13:26
Télex

Vous pariez sur les disciplines des JO ? Avec le Tableau des Médailles, chaque pari gagnant avec une mise d'au moins 5,21 (et se terminant toujours par ,21) et une cote supérieure à 2 vous permettra d'obtenir des médailles pour progresser au classement : en bronze pour une cote de 2 à 4,99 ; en argent pour une cote de 5 à 9,99 ; et enfin d'or au-delà. Attention : il y a deux classements dotés de 15 000 €. Un pour chaque semaine de compétition.

jeudi 22 juillet 2021 à 8:16
ANJ : ''Une ligne jaune a été franchie en terme de pression publicitaire'' lors de l'Euro

434 millions d'euros de mises en ligne, 22 millions d'euros de mises par match de l'équipe de France... Pas de doute : l'Euro de football fut bien un énorme carton pour les opérateurs de paris sportifs. Ces derniers ont toutefois droit aujourd'hui à un retour de bâton : l'Autorité Nationale des Jeux (ANJ) déclare vouloir "réduire drastiquement et immédiatement la pression publicitaire en faveur des paris sportifs".

vendredi 2 juillet 2021 à 12:29
Télex

Déjà associé à plusieurs clubs de Ligue 1, Winamax ajoute le RC Lens à la liste pour les trois prochaines saisons. La marque sera présente en bas du dos du maillot sang et or, mais aussi en plusieurs points du Stade Bollaert. Des opérations à l'attention des supporters sont aussi annoncées : un challenge mi-temps, un tournoi de poker avec les joueurs, ou encore des Golden Tickets cachés en ville et qui permettront d'assister aux plus beaux matchs.

jeudi 17 juin 2021 à 8:26
Les paris sportifs durant l'Euro de football : une enquête Harris Interactive à l'initiative de l'ANJ

Alors que l'engouement des Français pour les paris sportifs s'est confirmé au premier trimestre, l'ANJ a demandé à Harris Interactive de réaliser une enquête d'opinion à l'occasion de l'Euro. Le régulateur s'est aussi associé à la série Frère ! de Jérémy Nadeau afin de produire un épisode de sensibilisation sur les risques liés aux paris sportifs.

lundi 7 juin 2021 à 7:04
Télex

Suite à une demande formulée par Winamax, l'Autorité Nationale des Jeux (ANJ) ouvre la possibilité à une offre de fantasy sur les tournois olympiques masculin et féminin de football à Tokyo. Au passage, le régulateur confirme aussi la possibilité de proposer à titre exceptionnel des paris sur le match France-Bulgarie. En théorie, les matchs amicaux mettant en scène une équipe placée au-delà de la 50e place du classement FIFA ne peuvent en effet pas faire l'objet de paris.

jeudi 3 juin 2021 à 8:34
Télex

Déjà partenaires depuis 2019, ZEbet et l'AS Saint-Étienne renforcent leur association pour les trois prochaines saisons. Le bookmaker devient le partenaire principal du club, avec à la clé l'affichage de la marque sur la face avant du maillot des Verts. De nombreuses animations, comme par exemple des challenges à la mi-temps des matchs, seront également organisées à l'attention des supporters.