mardi 9 avril 2019 à 14:19

Winamax déploie aujourd'hui dans toute la France une campagne de publicitaire imaginée par les équipes de Mutant. Sur la forme, cette agence qui travaille aussi avec la Ligue de Football Professionnel s'est inspirée des codes du jeu vidéo. Mais sur le fond, le discours met clairement l'accent sur l'argent et les cotes du bookmaker.

Campagne pub Winamax

L'un des trois visuels présentés par Winamax semble tout droit sorti de l'univers de Fortnite (voir ci-dessous). Et pour cause puisque Mutant souligne sa volonté de positionner cette campagne "sur le territoire visuel résolument moderne du jeu vidéo". En filigrane, c'est naturellement le public des 18-25 ans qui est en premier lieu visé.

 

Mais plus que sur la forme, c'est bien sur le fond que le discours adopté tranche avec les habitudes de Winamax. L'opérateur a certes toujours axé sa stratégie de communication autour de ses cotes, présentées comme les plus attractives du marché français, mais les slogans vont désormais bien plus loin dans cette direction :

  • "On peut ne pas aimer le foot et aimer l'argent du foot."
  • "Rejoins la confrérie de ceux qui ne jouent que pour gagner."
  • "Et si on célébrait autant la prime de match que le match ?"

 

Ces différents visuels sont comme d'habitude destinés à un affichage sur tout le territoire hexagonal, mais aussi à "un dispositif online affinitaire" dont vous aurez sans doute bientôt l'occasion de faire l'expérience. S'y ajouteront six séquences vidéo appelées à rafraîchir les emplacements de parrainage de la marque à la télévision, et en particulier sur les chaînes sportives.

Pub Winamax en mode Fortnite
Les news à la Une
mardi 17 décembre 2019 à 15:59
Télex

C'est une info signée L'Équipe : plusieurs salariés de Winamax sont en garde à vue dans le cadre d'une affaire de paris suspects, lesquels portent sur un match de Ligue 1 algérienne disputé en mai 2018. La rencontre avait fait l'objet de paris anormalement élevés sur un score exact de 3-2. Parmi ces paris, quelques mises plus modestes pourraient avoir été l'œuvre des employés suspectés.

mardi 23 avril 2019 à 9:47
HOT !
Interdictions et limitations des paris : l'ARJEL en remet une couche

En novembre 2017, l'Autorité de Régulation des Jeux En Ligne (ARJEL) soulignait que les règles du code de la consommation s'opposaient à une pratique répandue chez les bookmakers : le refus ou la limitation des paris des plus gros gagnants. Au regard des arguments présentés par certains opérateurs devant la justice, le régulateur estime aujourd'hui devoir rappeler son interprétation de la loi.