jeudi 23 juin 2016 à 9:34

Point culminant d'une très courte saison sur gazon, le tournoi de Wimbledon mettra en scène à partir de ce week-end le gratin du tennis mondial, à l'exception notable d'un Rafael Nadal toujours éloigné des courts par sa blessure au poignet. À la veille du tirage au sort du tableau, l'heure est venue de se pencher sur les différentes cotes attribuées par les bookmakers aux favoris de la compétition.

Wimbledon

Le tirage au sort des tableaux de Wimbledon, c'est déjà demain ! En attendant, les qualifications battent leur plein, les jardiniers londoniens donnent leurs derniers coups de sécateur et les organisateurs fourbissent leurs armes contre la corruption et le trucage des rencontres. Échaudés par le scandale rendu public par la BBC en début d'année, en marge de l'Open d'Australie, la direction du tournoi a en effet déployé les grands moyens. L'ensemble des courts de Roehampton, théâtres des qualifications, ont par exemple été équipés de caméras. Chaque match est ainsi décortiqué par des analystes qui, dans le même temps, suivent avec attention les mouvements des paris chez les bookmakers.

 

Côté sportif, les têtes de série du plus ancien tournoi de tennis du monde sont connues depuis le début de la semaine. Chez les hommes, Novak Djokovic hérite logiquement de la tête de série n°1 devant Andy Murray, Roger Federer, Stan Wawrinka, Kei Nishikori, Milos Raonis, Richard Gasquet ou encore Dominic Thiem. Cette hiérarchie diffère cependant sensiblement de celle qu'ont dessinée les opérateurs de paris sportifs.

 

Au niveau du podium, on prend certes les mêmes et on recommence :

  • Novak Djokovic (1,70) qui n'a plus disputé un seul match officiel depuis la finale de Roland Garros, mais dont le palmarès compte trois titres à Wimbledon (dont les deux derniers).
  • Andy Murray (4), sacré sur le gazon londonien en 2013 et récent vainqueur du tournoi du Queen's.
  • Roger Federer (11), co-recordman du nombre de titres à Wimbledon (sept entre 2003 et 2012) et finaliste malheureux des deux dernières éditions.

 

Derrière, les 4e et 5e têtes de série que sont Stan Wawrinka (23) et Kei Nishikori (32) se trouvent en revanche relégués derrière deux étoiles de la nouvelle génération : Milos Raonic (12), finaliste au Queen's, et un Nick Kyrgios (23) dont la trajectoire ascendante se confirme cette saison. Suivent le prometteur Alexander Zverev (50) et surtout le récent vainqueur du tournoi de Stuttgart Dominic Thiem (35).

Et les femmes dans tout ça ?

Serena Williams (2,50) hérite comme d'habitude du statut de favorite du tableau féminin. Après ses échecs en finale à Melbourne et Paris, l'Américaine parviendra-t-elle enfin à égaler le record de Steffi Graf du nombre de victoires en Grand Chelem ? Son palmarès plaide plutôt en sa faveur puisqu'elle a déjà triomphé à six reprises à Londres entre 2002 et 2015. La tenante du titre devra toutefois se méfier de Garbiñe Muguruza (6), finaliste l'an dernier, mais aussi Petra Kvitova (10), Victoria Azarenka (10), Madison Keys (15), Simona Halep (20) ou Angelique Kerber (20). À Wimbledon, il n'est pas rare que des outsiders s'illustrent chez les dames !

Vos commentaires sur cette news dans le forum :
Wimbledon : Djoko toujours impérial sur gazon ?
Cette news a suscité 87 commentaires, et seuls les 15 derniers sont affichés.
il y a 34 minutes, Tamerlan a écrit :

On bombarde Cibulkova @1.41 et on serre les fesses :boxing:

JE REVIENS EN TILT ET JE POSE TOUT SUR CIBULKOVA

DERNIER BET DE CE FORUM 

SI CA PASSE PAS, JE SUPPORTE GOLDEN CHEAT WARRIORS

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 12 minutes, Juda Nanas a écrit :

shvedova qui mene 5-2 dans le tie break pour se chi** dessus et exploser dans le 2e :mad:

Venus était assez largement au dessus sur le match, résultat logique.

Kerber était également au-dessus d'Halep dans tous les compartiments du jeu. Elle a réussi à recoller dans chaque set mais on avait l'impression que Kerber mettait un coup d'accélérateur quand elle voulait.

En me rappelant le nombre de tuyaux percés que tu m'as donné sur Skype, peux-tu répondre sincèrement à cette question : es-tu gagnant lifetime en WTA ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, Tamerlan a écrit :

On bombarde Cibulkova @1.41 et on serre les fesses :boxing:

 

il y a une heure, vremy23 a écrit :

Idem pour moi.

Maintenant il paraît qu'elle doit se marier la semaine prochaine. J'espère qu'elle va mettre les petits fours au frigo :) et jouer à fond

http://www.tennisactu.net/news-wimbledon-cibulkova-ne-repousse-pas-son-mariage-wimbledon-cibulkova-wimbledon2016-58210.html

 

il y a une heure, zoli a écrit :

JE REVIENS EN TILT ET JE POSE TOUT SUR CIBULKOVA

DERNIER BET DE CE FORUM 

SI CA PASSE PAS, JE SUPPORTE GOLDEN CHEAT WARRIORS

Fin de ma carrière de pronostiquer WTA. Quel sport de sous m**de. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sam querrey crée la surprise à Wimbledon en dominant le numéro un mondial novak djokovic sur un score inédit de 3 set sur un

et en rompant une grande série de 30 matchs gagnés par le serbe, la suite de ce grand chelem s'annonce alléchante 

 

Modifié par SuperCaddy

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour demain, bien envie de poser une pièce sur Querrey à 3,70 : 

  • La dynamique est de son coté, et son jeu semble bien en place.
  • Raonic a tout pour accéder aux demi malgré un niveau de jeu en dessous de ce à quoi il nous a habitué (surtout face à Goffin).
  • Raonic a montré à RG qu'il pouvait se faire sortir par un inconnu qui maîtrise un minimum la surface.
  • Querrey mène 2/1 au H2H avec une victoire sur herbe en 2012 à Wimbledon.

J'hésite aussi à mettre un min bet sur Tsonga à 8. Je crois beaucoup moins en ces chances de victoire mais la cote à 8 me semble vraiment haute. Jo est capable de battre n'importe qui dans un très bon jour. Murray semble intouchable sur ce tournoi mais pourrait avoir un match difficile si Jo venait à tenir ses jeux de service. Ca va être compliqué mais à 8 il y a pour moi de la value.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Cap sur les demies! 

King Roger the Great vs Milos Raonic

On démarre avec King Roger pour un remake de sa demie finale de 2014 face à un Raonic qui a bien progressé depuis. Pour rappel, le roi l'avait emporté 6-4 6-4 6-4. Le suisse s'est offert une seconde vie dans le tournoi après avoir remonté un déficit de 2 sets face à Cilic et sauvé 3 balles de match.

Ce sera la 12° confrontations entre les deux hommes. Federer domine avec un net 9-2 dont 2-0 sur gazon et 1-0 à Wimbledon. Cependant leur dernier match a vu le Canadien l'emporter 6-4 6-4 en finale à Brisbane en début de saison. Une victoire marquante d'autant plus quand on connait ses ambitions, Milos voudra sa revanche. 

Maintenant à y regarder de plus prés, on voit bien que Federer a été handicapé pendant tout le début de saison pour se sentir mieux au meilleur des moments. Après de piètre demie-finale à Stuttgart et Halle, Federer atteint sa 11° demie du Grand Chelem londonien...pour 7 titres. Et pour atteindre cette demie, on sent que Roger a  pris un plaisir fou, rare chez les grand champions.  

Avec un Federer plus vieux de deux ans et un Raonic qui a fait d'énorme progrès notamment sur le plan mental et tactique depuis cette rencontre de 2014, on peut s'attendre à un match beaucoup plus serré. Cependant l'Empereur est dans son jardin, jardin dans lequel il possède un ratio de 10 victoires pour 0 défaites en demie-finale. Difficile d'ignorer une telle stats bien que construite en grande partie durant son règne sur l'ATP. S'il parvenu à revenir face à Cilic qui possède les mêmes qualités techniques que Raonic, on voit difficilement comment Roger ne transformera ce ratio en 11-0 face à un adversaire sur lequel il semble avoir la main.

Federer en 4 sets @ 3,65

Murray vs Berdych

Berdych a bénéficié d'un tableau favorable dans la section de Wawrinka mais sa bonne fortune devrait prendre fin en demie. Sur sa route pour la finale, se dresse Andy Murray, chouchou local et vainqueur 2013. 

Les deux hommes s'affronteront pour la 15° fois de leur carrière. Murray mène 8-6 mais a totalement dominé leurs dernières rencontres sur lesquelles il mène 4-0 voire 9 sets à 0 dont seul un au tie break. Le dernier set remporté par Berdych face à Murray date de leur demie finale de l'Open d'Australie 2015. Leur dernière rencontre à Madrid, sur terre battue a vue le britannique l'emporter facilement 6-3 6-2.

D'ailleurs, à l’exception de son quart de finale à Roland-Garros, la saison terre battue a été catastrophique pour Berdych (on se souvient de la bicyclette infligé par Goffin à Rome). Avec sa confiance retrouvé et un tennis agressif porté vers l'avant, le tchèque accède donc à sa sixième finale de Grand Chelem, sa seconde au All-England Club. Sur gazon, son gros service lui permet "généralement" de dicter et écourter les échanges. "Généralement" car face aux capacités défensives de Murray et son intelligence tactique, on peut supposer que Berdych n'arrivera pas à imposer son jeu.

Tous les demie-finalistes ont survécu à un match en 5 sets. Alors qu'un Vesely a inquiété Berdych au 4° tour, Murray s'est laissé embarqué face à notre Tsonga national en quart. Le N°2 mondial avait remporté ses 14 premiers sets du tournoi (12 + 2 face à Tsonga), en dominant notamment Kyrgios de la tête au pied. Dés que Tsonga a monté son niveau de jeu, l'Ecossais a perdu toute concentration mais fini par se reprendre dans le set décisif. Après sa défaite en finale à RG face à Djokovic, Murray a construit un joli 10-0 sur gazon avec son titre au Queens et son parcours jusqu'en demie. 

Clairement Berdych n'est pas autant en maîtrise que Murray. Bien que le N°10 mondial ait redoré son blason après son humiliation d'avril face à Goffin, le joueur le mieux classé qu'il a su battre n'est "qu'un" David Ferrer sur le déclin. Rien n'indique que Berdych pourra renverser la domination que Murray a eu dans leurs récents face à face. 

Murray en 3 sets @ 1,66.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon il m'aura fallu de plus de 24h pour me remettre de la défaite de Roger. J'avais couvert avec Raonic en sec donc on est even mais il avait vraiment le match en main, pas de sacoche donc je m'en fout financièrement mais je voulais le Retour du Roi (Oui après avoir cité Game of Thrones, je passe à Lord of the Ring). 

La Finale:

Pour la premiére fois depuis 2012, la finale de Wimbledon se fera sans Roger Federer, Rafael Nadal ou Novak Djokovic. A la place Andy Murray affrontera Milos Raonic qui jouera sa premiére finale de Grand Chelem, confirmant sa progression. Raonic a survécu à deux matchs en 5 matchs sur ces 3 derniers matchs. 

Ce sera la 10° confrontation entre les deux hommes, la 4° cette saison. Murray mène le H2H 6-3 alors qu'il était mené 3-1. Les 5 victoires consécutives de l'écossais inclut un joli 3-0 en 2016 et sont constitué d'un match en 5 sets en demie-finale de l'Open d'Australie, un 6-2 6-0 à Monte-Carlo et un match qui aura vu Raonic mener un set et un break au Queen's avant de voir Murray revenir et remporter le titre. Ce match est actuellement leur seule confrontation sur gazon. On y notamment vu un déclic chez Murray qui a comprit comment relancer et faire jouer Raonic sur son service. Le canadien s'est laissé embourbé par le jeu défensif de Murray.

A titre de rappel, le n°2 mondial est sur une série de 11 victoires sans défaite depuis sa finale perdue à Roland Garros. A Wimbledon, seul Tsonga aura réussi à prendre un set ou plus à Murray grâce à son jeu punchy et son mental de guerrier. Mental que commence à se forger Raonic mais qui reste un peu timide. Avec 2 x 5 sets dans les jambes, on l'imagine difficilement repartir pour un match marathon. On peut toutefois supposer que ces retours inespéré face à David Goffin et Roger Federer lui auront donner le fighting spirit qui lui manque. Le n°7 mondial a définitivement mérité sa finale, son service et son coup droit sont à craindre par tous les joueurs...tous? Non! Un irréductible écossais peut en venir à bout grâce à sa capacité défensive.

Faire parler ces coups fort sera donc mission presque impossible pour Raonic face à un Murray galvanisé par l'enjeu. Au vu de leur 5 derniers matchs, il est difficile de croire que les coups du canadien auront un quelconque impact. La situation est très similaire que face à Berdych pour Murray. Un joueur face auquel il est en maîtrise et a plusieurs match référence dans le tournoi pour avoir la confiance nécessaire pour savoir qu'il saura neutraliser coup droit et service. C'est la 3° finale au All England Club pour Murray, il a gagné il y a 3 ans et désire remettre le couvert pour montrer un peu plus qu'il appartient au même club que Roger, Rafa et Novak. Raonic malgré ses qualités reste un non initié à la pression qu'il peut y avoir sur une finale de Grand Chelem. 

Murray en 3 sets @ 2,20

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lire les 87 commentaires sur le forum
Les news à la Une
mardi 17 décembre 2019 à 15:59
Télex

C'est une info signée L'Équipe : plusieurs salariés de Winamax sont en garde à vue dans le cadre d'une affaire de paris suspects, lesquels portent sur un match de Ligue 1 algérienne disputé en mai 2018. La rencontre avait fait l'objet de paris anormalement élevés sur un score exact de 3-2. Parmi ces paris, quelques mises plus modestes pourraient avoir été l'œuvre des employés suspectés.

mardi 23 avril 2019 à 9:47
HOT !
Interdictions et limitations des paris : l'ARJEL en remet une couche

En novembre 2017, l'Autorité de Régulation des Jeux En Ligne (ARJEL) soulignait que les règles du code de la consommation s'opposaient à une pratique répandue chez les bookmakers : le refus ou la limitation des paris des plus gros gagnants. Au regard des arguments présentés par certains opérateurs devant la justice, le régulateur estime aujourd'hui devoir rappeler son interprétation de la loi.

mercredi 20 mars 2019 à 14:43
Télex

Dans une décision datée du 14 mars, l'Autorité de Régulation des Jeux En Ligne (ARJEL) étend la liste des résultats susceptibles de faire l'objet de paris en NFL. Le nombre de points inscrits et l'équipe marquant le prochain point sont entre autres concernés. En revanche, le régulateur suit l'avis défavorable de la FFF s'agissant de la première division féminine de football.

vendredi 15 février 2019 à 14:50
Marché des paris sportifs : les chiffres clés du dernier rapport de l'ARJEL

Le dernier rapport de l'ARJEL est particulièrement éloquent au sujet de la bonne santé du marché des paris sportifs en ligne. Le secteur enregistre des mises en progression de 51 % au quatrième trimestre et de 56 % sur l'ensemble de l'année. La Coupe du Monde de football a naturellement joué un rôle, mais elle ne suffit pas à expliquer cette excellente dynamique.