mardi 18 août 2020 à 12:04

Une bien curieuse polémique a animé les réseaux sociaux ces deux derniers jours. Tout est parti d'un tweet de Winamax détournant les paroles d'une chanson de PNL. La ministre des sports Roxana Maracineanu est montée au créneau, bientôt rejointe par une députée fermement décidée à obtenir la suspension de l'agrément de l'opérateur de paris sportifs. L'Autorité Nationale des Jeux (ANJ) a finalement calmé le jeu ce mardi en demandant, et en obtenant, la suppression du tweet en question.

De Greef Guignols

On prend l'Europe et on l'encule à deux. C'est cette simple phrase, inspirée de la chanson Celsius et accompagnée d'un montage à la gloire du PSG et de l'Olympique Lyonnais, qui a valu aux équipes de Winamax de s'attirer les foudres de plusieurs membres du gouvernement et de la majorité ces deux derniers jours.

 

Roxana Maracineanu a fait partie des premières personnalités à s'offusquer des termes crus de la publication : "Sérieusement Winamax, vous vous croyez où ? Votre tweet est à vomir. Twitter, ça ne vous dérange pas de laisser passer ce genre de messages ?". L'intervention de la ministre des sports a vite été suivie d'une saillie de sa consœur Marlène Schiappa dénonçant le prétendu caractère homophobe du tweet. Et bien évidemment, ces différentes sorties ont entraîné dans leur sillage un petit intérêt médiatique, à l'image de cet article de L'Équipe.

Tweet polémique de Winamax

L'histoire aurait pu en rester là si une députée du groupe En Marche n'avait pas décidé de surfer sur la vague en saisissant l'ANJ d'une demande de suspension de l'agrément de paris sportifs de Winamax. Dans un tweet illustré d'un courrier à l'attention du Premier Ministre, Olga Givernet a ainsi vilipendé des "propos choquants et abjects" et regretté le "manque d'éthique" du bookmaker au W rouge.

 

Dès lors, le régulateur était lui aussi contraint de se prononcer sur cette affaire ayant à bien des égards des allures de tempête dans un verre d'eau. Cette réaction a pris la forme ce matin d'un communiqué écartant d'emblée l'hypothèse d'une sanction sévère : "En l'état actuel de l'analyse, cette publication n'apparait pas constituer un motif de suspension". Sans doute soucieuse de ménager toutes les sensibilités, l'ANJ a cependant adressé un certain nombre de remontrances à Winamax dans la suite de son texte :

Extraits du communiqué de l'ANJ

L'ANJ s'étonne qu‘un opérateur français de premier plan ait choisi d'appuyer sa campagne promotionnelle sur un tweet qui, directement inspiré d'un groupe de rap français disposant d'une très forte audience chez les jeunes publics et notamment les mineurs, peut comporter un risque d'incitation au jeu pour ces derniers, risque auquel les opérateurs sont légalement tenus de faire obstacle.

 

Par ailleurs, l'ANJ souligne qu'elle dispose désormais d'un pouvoir d'approbation et de contrôle de la stratégie promotionnelle des opérateurs, laquelle doit lui être présentée avant le 30 octobre de chaque année. Aussi, l'ANJ se montrera particulièrement vigilante sur la stratégie qui lui sera soumise par Winamax en octobre prochain. Cette stratégie promotionnelle devra scrupuleusement respecter les obligations qui sont les siennes en matière de prévention des risques d'addiction et de protection des mineurs.

 

Enfin, alors que la plupart des pays européens veulent aujourd'hui promouvoir un jeu d'argent éthique et responsable, une telle communication d'un opérateur important n'est pas de nature à envoyer un signal de confiance aux joueurs et à donner une image exigeante et durable de ce marché.

Et le communiqué de conclure sur un appel à la suppression du tweet incriminé : "Pour toutes ces raisons, il serait particulièrement bienvenu que la société Winamax prenne l'initiative de retirer sans délai cette communication des comptes de ses différents réseaux sociaux". Un appel entendu quelques minutes plus tard, avec à la clé un clin d'œil ironique adressé par l'opérateur à la députée Olga Givernet : "Nous supprimons immédiatement notre tweet "choquant", "abject" et insupportable".

Les news à la Une
mardi 1 septembre 2020 à 9:58
L'ANJ revient sur l'effrondrement des paris sportifs durant le confinement

De 2010 à 2019, les mises des parieurs sportifs ont progressé de 27 % par an en moyenne. Cette belle dynamique ne pouvait être entravée que par un événement extraordinaire, et c'est ce qui s'est passé au deuxième trimestre avec l'annulation ou le report de la plupart des grandes compétitions sportives. Sur la période, le chiffre d'affaires des opérateurs a logiquement plongé de 56 %.

mardi 1 septembre 2020 à 8:57
Télex

ZEbet annonce le renouvellement et l'élargissement de son partenariat avec l'ASSE. L'opérateur s'affichera désormais sur le short des Verts jusqu'en 2022, avec en prime une "forte visibilité" au Stade Geoffroy-Guichard en soir de match. Il y a deux semaines, le bookmaker avait également confirmé son engagement auprès du Stade de Reims avec une présence de la marque sur les maillots champenois et les espaces publicitaires du stade Auguste-Delaune.

mercredi 19 août 2020 à 8:14
Télex

Au lendemain de la victoire du PSG sur Leipzig, c'est au tour de l'Olympique Lyonnais de se mesurer à un épouvantail nommé Bayern Munich. Winamax organise une opération promotionnelle à l'occasion de ce match : toute mise de 20,20 € minimum en première mi-temps (sous la forme d'un ou plusieurs paris live et avec une cote minimale de 1,40) donnera lieu à l'attribution d'un freebet de 20 € pour parier en seconde période.

mardi 18 août 2020 à 9:21
Télex

Dix jours après avoir empoché 90 000 € grâce à la victoire de Wout Van Aert (cotée à 9) lors de Milan-Sanremo, Pierre Calamusa annonce sur Twitter miser 100 000 € sur la victoire du Bayern Munich face à l'Olympique Lyonnais (cotée à 1,22). "Que je gagne ou perde cela m'importe peu, je défie le destin", ajoute l'ambassadeur de Winamax en imaginant déjà une victoire du PSG en finale.

lundi 17 août 2020 à 8:10
Télex

À l'aube de demi-finales très attendues en Ligue des Champions, Winamax dévoile une première promo alléchante sur le match du PSG. Tout parieur qui devinera un buteur tout en lui associant un passeur aura droit à sa part d'une cagnotte de 50 000 €. Attention : seuls les paris d'au moins 10 € sont éligibles, et ce sont les centimes de la mise qui détermineront le numéro de maillot du passeur.

vendredi 31 juillet 2020 à 12:32
Télex

Le club alsacien s'ajoute à la longue liste des clubs de Ligue 1 auxquels Winamax a associé son image ces dernières années. Sponsor principal pour les trois prochaines années, l'opérateur jouira d'une visibilité sur les maillots de l'équipe et dans le stade de la Meinau. Les supporters strasbourgeois pourront quant à eux remporter des places VIP, des maillots et des paris gratuits à travers diverses opérations promotionnelles.

mercredi 10 juin 2020 à 9:57
Bilan trimestriel de l'ARJEL (T1 2020) : les paris sportifs freinés par le confinement

Peut-être avez-vous remarqué que des événements majeurs se sont produits en France et dans le monde ces derniers mois ? Eh bien figurez-vous que leur impact sur l'industrie des paris sportifs n'a pas été anodin. L'ARJEL vou explique tout dans son bilan d'activité du premier trimestre, lequel n'a pour rappel compté que deux semaines de confinement.

jeudi 23 avril 2020 à 14:54
Télex

Ce changement de nom n'aura aucune incidence sur le parcours des joueurs de la plateforme : tous les détails de leurs comptes restent les mêmes. La manœuvre vise bien entendu à identifier plus clairement la marque et, comme l'indique le communiqué du groupe, son appartenance à la "famille PokerStars".