jeudi 27 juin 2019 à 9:14

Le 6 juillet, le Tour de France s'élancera de Bruxelles sans Chris Froome ni Tom Dumoulin. Le tenant du titre Geraint Thomas fait donc figure de favori naturel à sa succession, mais le jeu semble plus ouvert que jamais. Sur qui (ne pas) parier ? Tour d'horizon des forces en présence.

Peloton du Tour de France

En cyclisme, ce sont souvent les paris live sur les étapes qui offrent les cotes les plus incongrues et donc les plus juteuses, a fortiori lorsque la route s'élève. Miser sur les favoris du classement général, avant le départ, peut toutefois apporter un peu de piment à votre suivi des trois semaines de course. Jetons donc un œil aux cotes fixées par Winamax à dix jours des premiers coups de pédale.

  • Geraint Thomas - 3,50

Étincelant l'an dernier, et débarrassé de l'encombrant Chris Froome à l'approche de cette nouvelle édition, Geraint Thomas a sur le papier toutes les cartes en main pour réaliser la passe de deux. Oui mais voilà, le Britannique a subi une vilaine chute qui l'a contraint à l'abandon lors du Tour de Suisse. Les dernières nouvelles se veulent très rassurantes sur son état de santé, mais sa préparation tronquée (l'an dernier à la même époque, il dominait de façon impériale le Dauphiné) suffit à rendre cette cote extrêmement basse dissuasive. D'autant qu'un nouveau concurrent pointe le bout de son nez dans les rangs d'Ineos.

  • Egan Bernal - 4

L'équipe la plus dominatrice de la décennie écoulée a une fois encore plusieurs atouts dans sa manche. Si d'aventure Geraint Thomas peinait à retrouver son meilleur niveau, Dave Brailsford pourrait compter sur une autre petite pépite nommée Egan Bernal. Du haut de ses 22 ans, le Colombien sort de victoires sur Paris-Nice et surtout le Tour de Suisse. Ses talents de grimpeur ont fait merveille sur le tracé helvétique, face à une adversité somme toute relative. Qu'en sera-t-il sur une course de trois semaines réunissant des leaders d'un tout autre calibre ? Difficile de répondre sur un ton assuré, d'autant que sa préparation ciblait initialement le Giro. Encore une fois, la cote paraît bien basse pour envisager une mise.

  • Jakob Fuglsang - 6

Éternel lieutenant, Jakob Fuglsang est à 34 ans dans la forme de sa vie. Le Danois a ponctué sa série de podiums ardennais par une victoire sur Liège-Bastogne-Liège, et il vient de remporter le Dauphiné pour la seconde fois en l'espace de trois ans. Ajoutez-y une équipe Astana qui a retrouvé la recette de la potion magique, et qui cette année paraît en mesure de cadenasser une course avec la même maîtrise qu'Ineos, et vous obtenez les ingrédients d'une cote de 6 en totale inadéquation avec les faits d'armes de l'intéressé sur les grands tours depuis dix ans. Et comme dans le cyclisme moderne, il est particulièrement difficile de briller à la fois en avril, en mai, en juin et en juillet... Vers une troisième semaine compliquée ?

  • Adam Yates - 15

Quatrième et meilleur jeune du Tour 2016 (derrière Froome, Bardet et Quintana), Adam Yates a peiné à confirmer ses bonnes dispositions d'alors lors des grands tours qui ont suivi. Son potentiel est pourtant toujours là, a fortiori face à une adversité légèrement réduite. Son début de Dauphiné, marqué par un contre-la-montre plus qu'honorable, aurait dû lui offrir une cote plus basse que ce 15 plutôt alléchant. C'était sans compter sur un épilogue entaché par des problèmes gastriques, mais aujourd'hui l'estomac va mieux et les jambes semblent bonnes.

  • Richie Porte, Nairo Quintana et Thibaut Pinot - 18

Les années passent et la cote de Nairo Quintana n'en finit plus de grimper. Contrairement à la plupart de ses adversaires, le Colombien n'a pas réalisé de gros progrès dans l'art du contre-la-montre. Et comme il n'a plus tout à fait sa superbe d'antan dans les cols...

Richie Porte n'offre pas plus de garanties, lui qui sort d'une préparation compliquée et qui à chaque fois que le dossard de leader lui a été confié sur un grand tour a déçu. Reste donc Thibaut Pinot, plutôt en jambe et qui semble légitimement pouvoir viser un podium. Un pari à réserver, toutefois, à ceux qui veulent vibrer bleu-blanc-rouge pendant trois semaines.

  • Mikel Landa, Romain Bardet et Steven Kruijswijk - 25

Comme son collègue Nibali coté à 30, Mikel Landa a un Tour d'Italie dans les jambes et devrait donc se muer en équipier de luxe pour Nairo Quintana. Romain Bardet, lui, a montré moins de choses que Thibaut Pinot ces dernières semaines. Parmi les trois, on aurait donc presque envie de tenter le pari Kruijswijk. À son meilleur niveau, le Néerlandais peut bousculer n'importe qui en montagne. Il aurait d'ailleurs remporté le Giro il y a trois ans sans une terrible chute dans la dernière ligne droite. Son équipe Jumbo-Visma est solide et sa quatrième place lors du contre-la-montre du Dauphiné en dit long sur ses progrès dans cet exercice. Dauphiné qu'il a d'ailleurs terminé en eau de boudin, comme Adam Yates, à cause de problèmes gastriques. Il pourrait être l'une des bonnes surprises de cette Grande Boucle, même si le conditionnel reste plus que jamais de mise.

  • La grosse cote : Rohan Dennis à 100

Deuxième du Tour de Suisse à seulement 19 secondes d'Egan Bernal, Rohan Dennis n'obtient pas pour autant la confiance des bookmakers. On les comprend, et il faudrait de sacrées circonstances de course pour que l'Australien déjoue les pronostics, mais sa bonne forme est indéniable... et il ne serait pas le premier roi du chronomètre à opérer une transition gagnante sur les courses de trois semaines. Bon, ne pariez pas votre PEL dessus hein !

Les news à la Une
lundi 26 juillet 2021 à 13:26
Télex

Vous pariez sur les disciplines des JO ? Avec le Tableau des Médailles, chaque pari gagnant avec une mise d'au moins 5,21 (et se terminant toujours par ,21) et une cote supérieure à 2 vous permettra d'obtenir des médailles pour progresser au classement : en bronze pour une cote de 2 à 4,99 ; en argent pour une cote de 5 à 9,99 ; et enfin d'or au-delà. Attention : il y a deux classements dotés de 15 000 €. Un pour chaque semaine de compétition.

jeudi 22 juillet 2021 à 8:16
ANJ : ''Une ligne jaune a été franchie en terme de pression publicitaire'' lors de l'Euro

434 millions d'euros de mises en ligne, 22 millions d'euros de mises par match de l'équipe de France... Pas de doute : l'Euro de football fut bien un énorme carton pour les opérateurs de paris sportifs. Ces derniers ont toutefois droit aujourd'hui à un retour de bâton : l'Autorité Nationale des Jeux (ANJ) déclare vouloir "réduire drastiquement et immédiatement la pression publicitaire en faveur des paris sportifs".

vendredi 2 juillet 2021 à 12:29
Télex

Déjà associé à plusieurs clubs de Ligue 1, Winamax ajoute le RC Lens à la liste pour les trois prochaines saisons. La marque sera présente en bas du dos du maillot sang et or, mais aussi en plusieurs points du Stade Bollaert. Des opérations à l'attention des supporters sont aussi annoncées : un challenge mi-temps, un tournoi de poker avec les joueurs, ou encore des Golden Tickets cachés en ville et qui permettront d'assister aux plus beaux matchs.

jeudi 17 juin 2021 à 8:26
Les paris sportifs durant l'Euro de football : une enquête Harris Interactive à l'initiative de l'ANJ

Alors que l'engouement des Français pour les paris sportifs s'est confirmé au premier trimestre, l'ANJ a demandé à Harris Interactive de réaliser une enquête d'opinion à l'occasion de l'Euro. Le régulateur s'est aussi associé à la série Frère ! de Jérémy Nadeau afin de produire un épisode de sensibilisation sur les risques liés aux paris sportifs.

lundi 7 juin 2021 à 7:04
Télex

Suite à une demande formulée par Winamax, l'Autorité Nationale des Jeux (ANJ) ouvre la possibilité à une offre de fantasy sur les tournois olympiques masculin et féminin de football à Tokyo. Au passage, le régulateur confirme aussi la possibilité de proposer à titre exceptionnel des paris sur le match France-Bulgarie. En théorie, les matchs amicaux mettant en scène une équipe placée au-delà de la 50e place du classement FIFA ne peuvent en effet pas faire l'objet de paris.

jeudi 3 juin 2021 à 8:34
Télex

Déjà partenaires depuis 2019, ZEbet et l'AS Saint-Étienne renforcent leur association pour les trois prochaines saisons. Le bookmaker devient le partenaire principal du club, avec à la clé l'affichage de la marque sur la face avant du maillot des Verts. De nombreuses animations, comme par exemple des challenges à la mi-temps des matchs, seront également organisées à l'attention des supporters.

lundi 31 mai 2021 à 7:22
Télex

Truiton31, vous vous souvenez ? Il y a un an, ce Toulousain avait vibré à Munich pour finalement remporter un combiné à 400 000 € sur Winamax. La belle histoire aurait pu se poursuivre, ce week-end, avec un nouveau combo à 250 000 €. Malheureusement, Chelsea en a décidé autrement en dominant Manchester City en finale de Ligue des Champions.

lundi 31 mai 2021 à 7:16
Télex

Accessible depuis longtemps au Royaume-Uni, en Italie, en Espagne et dans les pays scandinaves, Betway disposait d'un agrément pour proposer des paris sportifs sur le marché français depuis mars 2020. L'opérateur a toutefois attendu que le monde du sport reprenne ses droits pour de bon avant de se lancer. Si vous avez un avis ou des remarques sur ce bookmaker, jedi sise est preneur sur le forum.

vendredi 21 mai 2021 à 7:32
Télex

Dans une décision mise en ligne ce 20 mai 2021, l'ANJ établit que "les combats masculins et féminins de Mixed Martial Arts (MMA), toutes catégories de poids, organisés par l'Ultimate Fighting Championship (UFC) et qui conduisent à l'attribution d'un titre de champion du circuit UFC, sont inscrits sur la liste des compétitions" susceptibles de faire l'objet de paris.

vendredi 21 mai 2021 à 7:25
Télex

Lancés en 2019, Vbet et PasinoBet ont désormais un nouveau compagnon de route : Partouche Sport. L'ANJ vient en effet d'accéder à la requête de Vivaro Limited, qui le 1er avril dernier avait sollicité une autorisation pour ouvrir ce nouveau nom de domaine. Un changement cosmétique mais qui devrait offrir davantage de lisibilité pour les parieurs.

jeudi 8 avril 2021 à 9:30
Breaking News
Interdictions et limitations de paris : le Conseil d'État tranche en faveur de l'ANJ

Il est interdit d'interdire... de parier ! C'est en substance ce qui ressort d'une décision du Conseil d'État en date du 24 mars, laquelle tranche en faveur de l'Autorité Nationale des Jeux (ANJ) un débat qui l'opposait à l'Association Française du Jeu En Ligne (AFJEL). Oui, les dispositions du code de la consommation s'appliquent bien aux rapports entre les parieurs et les opérateurs de jeux en ligne. Non, les bookmakers ne peuvent pas arbitrairement limiter la liberté de parier de leurs clients.

mardi 6 avril 2021 à 9:11
Télex

À l'occasion du match entre le Bayern Munich et le PSG, Winamax met en jeu une cagnotte de 25 000 € que se partageront les parieurs qui parviendront à identifier un buteur et son passeur décisif. À cette opération Buteur+ s'ajoute une seconde, Mission Europe, qui elle peut permettre de remporter jusqu'à 20 € de freebets en réalisant une série de trois missions.