vendredi 9 février 2018 à 15:26

Comme lors des Jeux Olympiques de Rio, Winamax met en place à l'occasion des JO de Pyeongchang son propre tableau des médailles. Il ne s'agit pas ici de skier vite ou de patiner avec élégance, mais bien évidemment de parier juste... et beaucoup !

Tableau des médailles sur Winamax

Si vous n'êtes pas friand de grosses cotes, le tableau des médailles de Winamax n'est sans doute pas fait pour vous. Les deux classements proposés par Winamax durant la quinzaine à venir (le premier jusqu'au 11 février à 18h, le second ensuite) récompenseront en effet des parieurs qui n'ont pas froid aux yeux.

 

Ainsi, s'il vous faudra rentabiliser des cotes minimales de 2 pour décrocher une médaille de bronze et marquer des points au classement, ce sont vraisemblablement les médailles d'or et leurs cotes supérieures à 10 qui feront la différence entre les prétendants au magot. Jugez plutôt :

  • réalisation d'une cote comprise entre 2 et 4,99 : médaille de bronze synonyme d'un point au classement
  • réalisation d'une cote comprise entre 5 et 9,99 : médaille d'argent synonyme de trois points au classement
  • réalisation d'une cote supérieure à 10 : médaille d'or synonyme de dix points au classement

 

Bien évidemment, seuls les paris placés sur les épreuves des Jeux Olympiques sont éligibles à l'opération. Avec en prime un impératif de montant : pour obtenir des points, chaque pari devra reposer sur une mise d'au moins 5 €.

L'échelle des gains de chaque classement

Échelle des gains tableau des médailles
Vos commentaires sur cette news dans le forum :
Tableau des médailles : 10 000 € pour des JO tout schuss sur Winamax
Cette news a suscité 1 commentaire :
News

Faire mieux que les quinze médailles décrochées à Sotchi en 2014 : tel est l'objectif affiché par la délégation française présente à Pyeongchang à l'occasion de la 23e édition des Jeux olympiques d'hiver. Outre les têtes d'affiche que sont Martin Fourcade, Tessa Worley ou encore Alexis Pinturault, bien d'autres jeunes pousses sont armées pour briller en Corée du Sud.

[...] Lire la suite…




Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
News

Comme lors des Jeux Olympiques de Rio, Winamax met en place à l'occasion des JO de Pyeongchang son propre tableau des médailles. Il ne s'agit pas ici de skier vite ou de patiner avec élégance, mais bien évidemment de parier juste... et beaucoup !

[...] Lire la suite…



Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lire le commentaire sur le forum
Les news à la Une
vendredi 31 juillet 2020 à 12:32
Télex

Le club alsacien s'ajoute à la longue liste des clubs de Ligue 1 auxquels Winamax a associé son image ces dernières années. Sponsor principal pour les trois prochaines années, l'opérateur jouira d'une visibilité sur les maillots de l'équipe et dans le stade de la Meinau. Les supporters strasbourgeois pourront quant à eux remporter des places VIP, des maillots et des paris gratuits à travers diverses opérations promotionnelles.

mercredi 10 juin 2020 à 9:57
Bilan trimestriel de l'ARJEL (T1 2020) : les paris sportifs freinés par le confinement

Peut-être avez-vous remarqué que des événements majeurs se sont produits en France et dans le monde ces derniers mois ? Eh bien figurez-vous que leur impact sur l'industrie des paris sportifs n'a pas été anodin. L'ARJEL vou explique tout dans son bilan d'activité du premier trimestre, lequel n'a pour rappel compté que deux semaines de confinement.

jeudi 23 avril 2020 à 14:54
Télex

Ce changement de nom n'aura aucune incidence sur le parcours des joueurs de la plateforme : tous les détails de leurs comptes restent les mêmes. La manœuvre vise bien entendu à identifier plus clairement la marque et, comme l'indique le communiqué du groupe, son appartenance à la "famille PokerStars".

mardi 17 décembre 2019 à 15:59
Télex

C'est une info signée L'Équipe : plusieurs salariés de Winamax sont en garde à vue dans le cadre d'une affaire de paris suspects, lesquels portent sur un match de Ligue 1 algérienne disputé en mai 2018. La rencontre avait fait l'objet de paris anormalement élevés sur un score exact de 3-2. Parmi ces paris, quelques mises plus modestes pourraient avoir été l'œuvre des employés suspectés.