mercredi 1 février 2017 à 16:08

Dans la nuit de dimanche à lundi, la finale du championnat de football américain sera une fois encore l'événement le plus regardé de l'année aux États-Unis, avec plus de 100 millions de téléspectateurs. En France, ce 51e Super Bowl sera diffusé en direct sur beIN Sports et W9 à partir de 23h55.

Quelques stats importantes

  • les Patriots n'ont jamais été menés lors de leurs sept derniers matchs ;
  • avec une moyenne de 16 points encaissés par rencontre, les Patriots possèdent la meilleure défense de la compétition ;
  • avec une moyenne de 34 points marqués par rencontre, les Falcons disposent quant à eux de la meilleure attaque ;
  • durant la saison, les 38 passes de touchdown de Matt Ryan ont été réceptionnées par 13 joueurs différents. C'est plus que n'importe quelle autre équipe.
Matt Ryan
Matt Ryan, l'un des favoris au titre de MVP

Sans surprise, les bookmakers attribuent aux New England Patriots (1,65) le costume de favoris de cette finale face aux Atlanta Falcons (2,17). Les cotes, relativement équilibrées, illustrent toutefois le degré d'incertitude qui plane sur la rencontre et la capacité des Falcons à jouer le rôle de poil à gratter.

 

Favoris dès l'entame de la saison malgré les traces laissées par le "Deflategate", les Patriots sont bien installés dans le paysage depuis plusieurs années maintenant. Du haut de ses 39 ans, leur quarterback Tom Brady a déjà participé à sept finales pour un total de quatre trophées. Bill Belichick est un coach expérimenté, l'équipe est à maturité et n'a concédé que deux défaites (pour douze victoires) en saison régulière, l'absence de Rob Gronkowski n'a pas eu d'effet notable sur les performances en playoffs... Bref, tous les signaux sont au vert et les Pittsburgh Steelers l'ont constaté à leurs dépens en finale de conférence (36-17).

4,7 milliards de dollars !

C'est le montant que les Américains parieront sur le match selon les estimations de l'industrie casinotière, ce qui représenterait une augmentation de 11 % par rapport aux enjeux générés par la finale de l'an dernier. Plus étonnant : sur ces 4,7 milliards, seuls 132 millions seront misés légalement via les casinos du Nevada.

En face, les Falcons n'offrent pas tout à fait les mêmes garanties : une trajectoire ascendante, certes, mais un effectif plus jeune et bien moins expérimenté à ce niveau de la compétition. Alors même si la bande de Dan Quinn peut se targuer d'un bilan flatteur en saison régulière (onze victoires pour quatre défaites), et même si son attaque de feu lui a permis d'inscrire plus de 30 points lors de ses six derniers matchs, ce ne sera sans doute pas la même mayonnaise dimanche soir au NRG Stadium de Houston (le même qui, en 2004, avait été le théâtre de la polémique Janet Jackson).

 

Pourquoi ? Parce qu'historiquement, les défenses prennent bien souvent l'ascendant sur les attaques. Le dernier Super Bowl entre les Panthers et les Broncos l'avait confirmé, mais la tendance est plus ancienne. À six reprises déjà, la finale de NFL a opposé la meilleure attaque et la meilleure défense de la compétition. Dans cinq cas, c'est la seconde qui s'est imposée. Et ce ne sont pas les dernières confrontations entre les Patriots et les Falcons, toutes dominées par la franchise de Boston, qui offriront un bon contre-argumentaire.

 

Joe Theismann, ancien quarterback reconverti en commentateur, abonde en ce sens : "En général, c'est en attaque qu'il y a le plus de choses qui peuvent mal tourner. Bill Belichick est passé maître dans l'art de cibler un joueur ou un dispositif en particulier. La défense est moins vulnérable face à ce type de stratégie. Face aux Steelers, ils n'ont pas donné de marge de manœuvre à Antonio Brown. Ce sera la même chose avec Julio Brown dimanche". Gare tout de même à la polyvalence de la ligne d'attaque des Falcons, qui outre Julio Jones peut compter sur Mohamed Sanu, Taylor Gabriel, Devonta Freeman ou encore Tevin Coleman.

Donald Trump et Lady Gaga, stars des paris à la con de la soirée

Le site CBS Sports fait le point sur toutes les possibilités de paris offertes par les bookmakers US. Et comme d'habitude, le domaine sportif n'est pas seul concerné puisqu'il est possible de miser sur le nombre de fois où le nom de Donald Trump sera prononcé durant la retransmission, sur la couleur des cheveux de Lady Gaga pendant le show de la mi-temps, sur le nombre d'apparitions de Gisele Bundchen à l'écran, ou encore sur la personnalité que le MVP de la rencontre mentionnera en premier dans son discours d'après-match (avec Dieu pour grand favori devant les coéquipiers, le coach et la famille).

Vos commentaires sur cette news dans le forum :
Super Bowl : les Patriots favoris face aux Falcons
Cette news a suscité 4 commentaires :

J'avais déjà une préférence pour les Patriots au début des Play-offs, donc leur présence ici est tout à fait logique pour moi et leurs prestations n'ont fait que me conforter dans mon choix. J'avoue en revanche que je ne croyais pas du tout en Matt Ryan et ses Falcons, et malgré une saison régulière énorme je le voyais s'effondrer au moment d'aborder les matchs sans lendemain. Pour le coup je me suis bien planté et il a parfaitement poursuivit sur sa lancée en conduisant brillamment son équipe jusqu'au Super Bowl. Le duel s'annonce donc épique entre lui et Brady, mais après une grosse réflexion je vais quand même rester sur mon idée première et jouer la victoire des Patriots, et en voici les raisons:

- je m'attendais à une fin de carrière tronquée pour Brady après le fameux "Deflategate", or Belichick et ses hommes semblent avoir mis un point d'honneur à redorer leur image et à se venger de la Ligue. Leur tenue en l'absence de Brady en début de saison a été remarquable, et ce dernier a prouvé à son retour qu'il n'avait pas besoin de tricher pour gagner. Pour ce premier point je vais sortir des considérations statistiques, et malgré le fait que ce soit la 7ème présence au Super Bowl pour Belichick et Brady l'envie me semble être clairement de leur côté tant l'équipe a donné l'impression d'être en mission tout au long de la saison pour récupérer le trophée et prouver au monde du Foot que sa Dynastie n'a rien d'usurpée.

- si Matt Ryan m'a fait mentir jusqu'à présent, je n'en demeure pas moins persuadé que son inexpérience à ce niveau de la compétition risque de lui être préjudiciable. En face, on dirait que Brady a 10 ans de moins que Peyton Manning l'an dernier... et si ses performances ont été un ton en-dessous de celles de Ryan durant la saison, elles restent tout de même d'un niveau remarquable. Je persiste donc à croire que la différence entre ces deux là se fera au niveau de l'expérience, et sur cet aspect là Tom Brady est sans égal.

- un peu de stats quand même. Effectivement Atlanta dispose de la meilleure attaque de la Ligue, mais celle des Pats se classe à la 3ème place, ce qui semble promettre un joli spectacle offensif. En revanche défensivement, la meilleure attaque sera opposée à la meilleure défense alors que l'attaque des Patriots fera face à la 27ème défense de la Ligue... Durant la saison l'armada offensive des Falcons a toujours réussi à marquer davantage de points que son adversaire, mais face au mur défensif que représente la troupe de Belichick ça risque de finir par être très préjudiciable... surtout en partant du principe que les défenses dominent au Super Bowl. Enfin je ne doute pas des capacités de Belichick pour sortir un nouveau lapin de son chapeau afin de faire face aux nombreuses options de passe qui s'offrent à Matt Ryan.

- mon dernier point est sans doute le plus important et celui qui fera définitivement tomber le trophée dans les bras de Tom Brady: la couleur des maillots! Les Falcons ont été désigné comme étant l'équipe à domicile et ont donc hérité du choix des maillots. Ils ont décidé de défier l'Histoire en choisissant leur tenue colorée et en laissant les Pats jouer en blanc. Or lors des 12 derniers Super Bowl, l'équipe jouant en blanc a gagné 11 fois (c'était l'un de mes arguments majeur l'an dernier pour y aller avec la victoire des Broncos...).

Voilà donc pourquoi mon choix va se porter sur les Patriots dimanche, et à titre personnel j'ai même joué une victoire par 6 points ou plus @2.05.

J'espère surtout un beau duel après des play-offs jusqu'ici plutôt moroses (hormis le match Dallas-Green Bay). Il faudra bien ça pour faire oublier un show à la mi-temps qui s'annonce indigeste... Enfin je suis curieux de voir la tête de Roger Goodell si jamais il doit remettre le trophée Vince Lombardi à Tom Brady, d'ailleurs j'ai hâte aussi de voir la tenue de l'arbitrage durant cette partie, et notamment en cas de décision litigieuse à prendre à l'encontre des Patriots...

Ça va être le fun en tout cas, bon match à vous!

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oufissime (oui sa existe) j'ai tenu jusqu'a 3 eme quart temps les patriot ont juste était horrible a voir jouer et la miracle la win au réveil et vu que j'en avais mis partout bien content de la win 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On pourrait disserter sur l'influence qu'a eu Lady Gaga sur la prestation des Patriots en deuxième période. Ce qui est certain c'est que Belichik a su parfaitement tirer profit des 45mn de pause pour trouver la solution, avec quand même un grand coup de main de la part des Falcons qui se sont sûrement vus trop beaux et n'ont pas su gérer une telle avance à la mi-temps.

Tant mieux pour le spectacle et pour mes paris avec cette victoire par 6pts d'écart. Et belle revanche pour Brady qui devient (pour moi) le plus grand quaterback de l'histoire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lire les 4 commentaires sur le forum
Les news à la Une
mercredi 26 avril 2017 à 14:18
Paris sportifs illicites : Joey Barton vers la retraite

Joey Barton n'a jamais été un joueur de football comme les autres. Sauf improbable retournement de situation, le milieu britannique referme sa carrière sur un nouveau coup d'éclat en dehors des terrains. La Fédération anglaise vient de le suspendre de toute activité liée au football pour une durée de 18 mois. En cause, un bon millier de paris sportifs illicites entre 2006 et 2016.

mardi 25 avril 2017 à 9:10
Télex

Après une rentrée douloureuse pour les zygomatiques jeudi dernier, l'équipe du Bar des Sports rechausse les crampons cette semaine avec dans le viseur l'affiche Nice-PSG en Ligue 1, la suite de la saison de terre battue en tennis, les gros chocs de NBA et surtout une 25e journée du Top 14 que l'on espère salutaire pour nos bankrolls !

lundi 24 avril 2017 à 9:01
Télex

Enfin de retour de suspension, la championne russe n'a toutefois pas les faveurs de Gilles Verdez qui lui préfère Halep (7) ou Siegemund (26), malgré un tableau compliqué pour l'Allemande. De vraies spécialistes de terre battue, donc, pour un tournoi au casting digne d'un Roland-Garros.

mercredi 19 avril 2017 à 8:04
Télex

Depuis ce week-end, les spécialistes tennis du forum s'en donnent à cœur joie. Ce mercredi, le prono qui semble faire consensus porte sur une victoire de Dominic Thiem face à Robin Haase sur le score de deux sets à zéro (cote à 1,66). Si vous songez à tenter votre chance, notez que Winamax propose une opération de cash-back en freebets à hauteur de 10 % de vos paris live.

mardi 18 avril 2017 à 8:39
Télex

ShiShi, General et compagnie reprennent du service ce jeudi pour une émission au sommaire plutôt riche : un prometteur OL-Monaco en Ligue 1, un énorme Clasico en Espagne, les demies de la Coupe d'Europe de rugby, le Masters 1000 de Monte Carlo, la NBA... On vous attend nombreux sur le forum et Facebook Live pour le direct !

mercredi 12 avril 2017 à 9:42
Télex

Faut-il se laisser tenter par la cote de 4,75 attribuée au Real avant son déplacement à Munich, ou à plus forte raison par le N2 en manuel à 2,23 ? C'est en tout cas la position de crvena et vremy23, qui sur le forum pointent de concert l'inconstance des Bavarois dans les gros matchs tout en dressant un état des lieux des forces en présence.

lundi 10 avril 2017 à 12:31
Télex

Pas forcément simple de se tourner avec appétit vers les tournois proposés par les circuits ATP et WTA cette semaine. Chez les dames, même notre Gilles Verdez national confesse ne pas être très inspiré par les tournois de Biel et Bogota. Y a-t-il un spécialiste ATP dans la salle pour nous dénicher quelques perles à Marrakech et Houston ?

jeudi 6 avril 2017 à 13:46
Télex

Pas d'émission cette semaine pour l'équipe du Bar des Sports, mais toujours de belles opportunités de placer des paris sur la scène rugby grâce à Tamerlan. Le spécialiste Janusport vous offre ainsi une analyse argumentée sur les affiches des demi-finales de Challenge Cup programmées du 21 au 23 avril. L'objet de sa réflexion : la cote attribuée à une victoire finale rochelaise.