vendredi 11 décembre 2015 à 11:00

La Commission de discipline de la Ligue de Footbal Professionnel a prononcé un certain nombre de sanctions, ce jeudi, à l'encontre de joueurs de Ligue 2 coupables de ne pas avoir respecté l'interdiction de paris sportifs sur des rencontres de leur propre compétition. Une infraction toujours aussi fréquente en dépit de la clarté de la loi et de rappels à l'ordre réguliers de la part des autorités.

Une nouvelle série de sanctions

Jean-Michel Lesage
Jean-Michel Lesage sous les couleurs de Créteil (crédit photo : L'Équipe)

Un match de suspension et 500 € d'amende pour le Nîmois Fabien Barrillon et le Lavallois Julien Viale, quatre matchs de suspension avec sursis et 500 € d'amende pour le Cristolien Jean-Michel Lesage et le Dijonnais Frédéric Sammaritano, 1 000 € d'amende avec sursis pour le Brestois Corentin Jacob...

 

Les footballeurs du championnat de France de football sont décidément incorrigibles. Depuis cinq ans, la Commission de discipline de la Ligue n'a de cesse de prononcer des sanctions à leur encontre. Toujours pour le même motif : les joueurs professionnels n'ont pas le droit de parier sur des matchs organisés par la LFP. Une règle connue de tous et dont le principal objectif est naturellement de préserver l'intégrité des compétitions.

Un dispositif de surveillance efficace

Le prononcé de ces sanctions a été rendu possible par le croisement des fichiers de parieurs détenus par l'Autorité de Régulation des Jeux En Ligne (ARJEL) et des fichiers des joueurs professionnels détenus par la LFP. Au fil des années, l'ARJEL a renforcé ses moyens de surveillance. Ses logiciels scrutent quotidiennement les matchs susceptibles de faire l'objet d'infractions. Ses coffres-forts informatiques stockent par ailleurs des dizaines de millions de données incluant l'identité du parieur, le montant de ses mises ou encore le détail de ses virements. Dès lors qu'une mise s'éloigne d'un faisceau de valeurs moyennes, une alerte est émise.

 

Ce dispositif de contrôle s'ajoute à une interdiction de proposer des paris sur des matchs sans enjeux, ou sur des rencontres appartenant à des championnats exotiques réputés pour leurs risques de corruption. Selon les données de la FIFA, une moyenne de 200 à 400 matchs seraient en effet faussés chaque année. Un risque que la loi française intègre également en faisant planer des peines d'emprisonnement au-dessus de la tête des sportifs impliquées dans des scandales de corruption.

Une longue liste de précédents

Jérôme Rothen
Jérôme Rothen

Chacun garde naturellement en mémoire l'ultra médiatique précédent qui, en 2012, avait placé les frères Karabatic dans l'œil du cyclone. S'agissant de football, les faits incriminés n'ont jusqu'alors jamais été aussi graves. Le plus souvent, les pensionnaires de Ligue 1 pêchent par gourmandise pour le pari plutôt que par une réelle volonté de truquer ou de profiter du trucage de la compétition. La LFP prend d'ailleurs systématiquement soin de préciser que "les infractions constatées n'entrainent aucun soupçon de fraude sur le déroulement des matchs et donc sur l'intégrité des compétitions".

 

Pour autant, ils sont nombreux à s'être fait prendre la main dans le sac ces dernières années. En voici une liste non exhaustive :

  • Anthony Le Tallec (Valenciennes), Nicolas Pallois (Bordeaux), Yoann Court (Troyes) et Cyriaque Rivieyran (Gazélec Ajaccio), sanctionnés de trois matchs de suspension avec sursis et 1 500 € d'amende ;
  • Johan Audel (Nantes), Yoan Cardinale et Jordan Astier (Nice), sanctionnés d'une amende de 500 € et d'un travail d'intérêt général de deux heures ;
  • Geoffrey Jourdren (Montpellier), sanctionné d'une amende de 500 € ;
  • dans un autre registre Jérôme Rothen, condamné à trois mois de suspension en 2013 pour avoir prodigué des pronostics sur Unibet ;
  • mais aussi Aurélien Capoue, Nicolas Di Fraja, Karim Djellabi, Sébastien Grax, Laurent Héloïse, Jonathan Lacourt, Florian Martin, Yoan Oswald, Erwan Quintin, Enzo Reale, Jérôme Rothen, José Saez, Romain Thomas, Erwin Zelazny, Jeffrey Baltus, Romain Bauchet, Yoan Cardinale, Adrien Coulomb, Quentin Daubin, Rémy Dugimont, Emmanuel Imorou, Jimmy Juan, Valentin Lavigne, Jonathan Millieras, Riad Nouri, Damien Plessis, Alexandre Raineau, Guillaume Rippert, Jonathan Rivas, Quentin Rouger, Adrien Valente...

 

Si les sanctions diffèrent nettement d'un joueur à l'autre, c'est parce que la Commission de discipline distingue quatre degrés de gravité de l'infraction, lesquels tiennent notamment compte des sommes pariées et du nombre de paris engagés. Ainsi, lorsque le joueur a effectué moins de dix paris pour un montant global inférieur à 500 €, son nom n'est pas systématiquement révélé. Un courrier d'explications lui est demandé et la procédure se conclut le plus souvent par un simple blâme. Une démarche qui démontre la volonté des instances de faire preuve de pédagogie.

 

La Commission se montre en revanche nettement plus ferme lorsqu'elle est confrontée à des joueurs ayant parié des sommes supérieures à 500 € ou, pire, ayant réalisé des paris négatifs (match nul, défaite, pas de but marqué) contre leur propre équipe. C'est dans ces circonstances bien particulières, mais pas si rares, que sont prononcées les sanctions les plus lourdes.

Le rugby aussi

Le football n'a pas l'apanage de ces sanctions pour paris sportifs illicites. En août dernier, la Commission de discipline de la Ligue nationale de rugby (LNR) a ainsi condamné le pilier d'Oyonnax Jérémy Castex à 1 500 € d'amende et deux semaines de suspension. Parallèlement, ses collègues Arthur Bonneval (Toulouse), Lucas Chouvet (Oyonnax) et Richard Fourcade (Aurillac) ont hérité d'une amende de 1 500 € avec sursis assortie d'un blâme.

Vos commentaires sur cette news dans le forum :
Les sportifs parient toujours autant... illicitement
Cette news a suscité 9 commentaires :
News

La Commission de discipline de la Ligue de Footbal Professionnel a prononcé un certain nombre de sanctions, ce jeudi, à l'encontre de joueurs de Ligue 2 coupables de ne pas avoir respecté l'interdiction de paris sportifs sur des rencontres de leur propre compétition. Une infraction toujours aussi fréquente en dépit de la clarté de la loi et de rappels à l'ordre réguliers de la part des autorités.

[...] Lire la suite…




Jean-Michel Lesage sous les couleurs de Créteil (crédit photo : L'Équipe)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est bien connu ... Mais maintenant ils demandent à des gens de "confiance" de le faire à leur place .. Je me demande si ca aurait pas été mieux de les laisser autoriser et justement que ce soit "plus" encadré ... Car désormais le joueur X demande à son ami Z de placer le pari "Nul à la mi temps" ... Si par hasard il y'a 1-1 à la 44e, et que le joueur X doit tirer le penalty ... Jamais il ne le mettra .. et jamais Monsieur Z ne sera inquiété .. Ni même le joueur X ! Je ne m'étalerai guère plus sur ce sujet !!!! 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le Parisien rapporte que la commission de discipline de la Ligue nationale de basket a prévu d'auditionner cet après-midi "sept joueurs de Pro A et de Pro B accusés de paris illicites". L'identité des protagonistes n'est à ce stade pas connue, mais ils auraient été confondus par le croisement des fichiers de la LNB, de la Fédération et de l'ARJEL. L'article précise qu'à l'exception d'un cas plus sérieux, les sommes en jeu ne dépasseraient pas quelques dizaines d'euros. Aucun cas de trucage des compétitions n'est par ailleurs suspecté.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Selon une information de L'Équipe, une trentaine de joueurs de Ligue 1 et de Ligue 2 auraient une fois encore parié illégalement sur des matchs de championnat, de Coupe de la Ligue et de Coupe de France. Leur identité n'a pas été révélée pour l'instant mais aucun n'appartiendrait au PSG, à l'OM ou à Monaco. En revanche un ou deux entraîneurs seraient aussi concernés.

Pas mal de brèves à ce sujet sur la Toile, dont celle de Football.fr par exemple.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
News

Seize footballeurs de L1 et de L2 étaient auditionnés par la commission de discipline de la Ligue hier après-midi. En cause, des paris placés sur des rencontres de la première moitié de championnat. Plusieurs joueurs évoluant à l'époque sous le maillot de Nice, dont Valère Germain, ont notamment écopé d'un match de suspension ferme.

[...] Lire la suite…



Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lire les 9 commentaires sur le forum
Les news à la Une
mardi 16 janvier 2018 à 13:31
Télex

De retour le week-end dernier au grand bonheur de Tony Chapron, la Ligue 1 monte en puissance avec une 21e journée programmée en semaine. Appuyé par Echoes, Serval75 se penche sur les trois matchs prévus ce mardi et les sept autres de mercredi. Des analyses de nature à éclairer votre propre lanterne.

jeudi 11 janvier 2018 à 14:27
Télex

La trêve hivernale a été longue et ce ne sont pas les quelques matchs de Coupe de la semaine écoulée qui ont rassasié les pronostiqueurs en herbe. On reprend les bonnes habitudes avec quelques éléments de nature à alimenter vos réflexions. Strasbourg et Troyes, notamment, ont les faveurs de Serval75.

mardi 28 novembre 2017 à 10:33
Télex

Le Jeu de l'Entraîneur de Winamax s'offre un nouveau contest NBA gratuit et doté de 3 000 € dans la nuit du 6 au 7 décembre. Son accès sera toutefois subordonné à votre participation aux autres contests de la semaine. Ainsi, un ticket freeroll vous sera attribué toutes les trois équipes validées sur le contest à 50 €, toutes les dix équipes sur celui à 10 € et toutes les cinquante équipes sur le 2 €.

vendredi 24 novembre 2017 à 13:28
Interdictions et limitations des paris : l'ARJEL rappelle la loi

Il n'est pas rare qu'un opérateur de paris sportifs limite le montant des mises de certains de ses clients, notamment lorsque ces derniers parviennent à dégager des gains substantiels. Dans une délibération en date du 23 novembre, l'Autorité de Régulation des Jeux En Ligne (ARJEL) rappelle que cette pratique est très strictement encadrée par la loi.

vendredi 24 novembre 2017 à 10:25
Télex

Active à l'international depuis plusieurs années, la société Vivaro Betting a obtenu un agrément auprès de l'ARJEL le 14 septembre dernier. Dans une nouvelle décision datée du 23 novembre, le régulateur autorise cet opérateur à déployer son offre de paris sportifs depuis le nom de domaine pasinobet.fr. Une marque historiquement associée au Groupe Partouche.

mardi 21 novembre 2017 à 14:01
Télex

Comme le BDS s'en est déjà fait l'écho, la justice française considère qu'un contrat de pari est un engagement ferme et définitif, lequel ne saurait être remis en cause par une erreur imputable au bookmaker. La FdJ en a fait les frais il y a quelques jours, à l'occasion des 16e de finale de Coupe de France féminine de handball, en confondant le club de Palente Besançon (3e division) avec celui de l'ESBF Besançon (1re division). Résultat : une cote de 3,40 attribuée aux grands favoris du match, comme l'explique L'Est Républicain.

vendredi 17 novembre 2017 à 17:43
HOT !
Le Bar des Sports S03E10 : un podcast très foot

Après une parenthèse consacrée aux éliminatoires de la Coupe du Monde de football la semaine dernière, le podcast du Bar des Sports retrouve son terrain de jeu habituel : celui des championnats nationaux que sont la Ligue 1, la Liga ou encore la Premier League. Sans oublier bien sûr la NBA et l'actu de la petite balle jaune.

mardi 14 novembre 2017 à 9:01
ARJEL (T3 2017) : le marché français des paris sportifs toujours en pleine forme

La tendance ne se dément pas : le marché des paris sportifs en ligne est en plein boum. Au troisième trimestre, les mises enregistrées par les bookmakers ont atteint 549 millions d'euros, soit une augmentation de 23 % sur un an. Une poussée d'autant plus spectaculaire qu'à la même période l'an dernier se déroulaient l'Euro et les Jeux Olympiques.