mardi 24 mai 2016 à 15:04

Plus moderne, plus intuitive, plus ergonomique : c'est en ces mots que les équipes de PMU Sport présentent leur nouvelle interface. Le rafraîchissement a également pour atout de rapprocher l'expérience des joueurs web de celle des adeptes du mobile. Une bonne occasion de jeter un œil aux dernières promotions de l'opérateur !

Nouveau site PMU Sport

PMU Sport ne manque pas d'atouts. L'opérateur est par exemple celui qui bénéficie en France de la notoriété la plus importante, tant auprès du grand public que des initiés (selon le dernier baromètre Odoxa). En revanche, l'interface du bookmaker n'avait jusqu'alors pas la réputation d'être la plus moderne du marché. Les retouches significatives apportées à la plateforme cette semaine en satisferont donc plus d'un.

 

Quelles sont les grandes lignes de ce toilettage ? L'opérateur vante le "responsive" ainsi qu'une "expérience client sans couture entre les univers desktop et mobile", mais ce n'est pas tout :

  • le panier de paris s'aligne désormais avec celui des principaux concurrents, avec trois onglets distincts dédiés aux paris simples, combinés et systèmes.
  • déjà disponibles sur mobile depuis six mois, les grilles Multi Bonus font leur apparition sur ordinateur. Leur principe est pour rappel de booster les gains des paris combinés gagnants de 3 à 15 sélections.
  • dans un autre registre, le panel de statistiques proposé aux parieurs live gagne en profondeur et en diversité pour un certain nombre d'événements.

Un book toujours aussi actif sur les promos

À l'occasion de Roland Garros, PMU Sport dégaine deux petites opérations promotionnelles. La première vise à récompenser tout pari live d'au moins 10 € sur le tennis (sur une cote supérieure à 1,30) par un pari gratuit de 5 €, et ce à raison d'un pari gratuit par jour et par joueur.

La seconde concerne quant à elle les paris placés en pré-match. Si vous avez misé dans la catégorie Vainqueur du match, et si la rencontre se conclut défavorablement en cinq sets, alors PMU vous la rembourse sous la forme d'un pari gratuit pouvant aller jusqu'à 100 €. À noter au passage que si plusieurs de vos paris sont éligibles à cette opération durant la quinzaine, alors leurs montants s'additionneront tout en restant dans la limite de ces 100 € remboursés.

La présentation de la nouvelle plateforme en vidéo

Les news à la Une
mardi 17 décembre 2019 à 15:59
Télex

C'est une info signée L'Équipe : plusieurs salariés de Winamax sont en garde à vue dans le cadre d'une affaire de paris suspects, lesquels portent sur un match de Ligue 1 algérienne disputé en mai 2018. La rencontre avait fait l'objet de paris anormalement élevés sur un score exact de 3-2. Parmi ces paris, quelques mises plus modestes pourraient avoir été l'œuvre des employés suspectés.

mardi 23 avril 2019 à 9:47
HOT !
Interdictions et limitations des paris : l'ARJEL en remet une couche

En novembre 2017, l'Autorité de Régulation des Jeux En Ligne (ARJEL) soulignait que les règles du code de la consommation s'opposaient à une pratique répandue chez les bookmakers : le refus ou la limitation des paris des plus gros gagnants. Au regard des arguments présentés par certains opérateurs devant la justice, le régulateur estime aujourd'hui devoir rappeler son interprétation de la loi.

mercredi 20 mars 2019 à 14:43
Télex

Dans une décision datée du 14 mars, l'Autorité de Régulation des Jeux En Ligne (ARJEL) étend la liste des résultats susceptibles de faire l'objet de paris en NFL. Le nombre de points inscrits et l'équipe marquant le prochain point sont entre autres concernés. En revanche, le régulateur suit l'avis défavorable de la FFF s'agissant de la première division féminine de football.

vendredi 15 février 2019 à 14:50
Marché des paris sportifs : les chiffres clés du dernier rapport de l'ARJEL

Le dernier rapport de l'ARJEL est particulièrement éloquent au sujet de la bonne santé du marché des paris sportifs en ligne. Le secteur enregistre des mises en progression de 51 % au quatrième trimestre et de 56 % sur l'ensemble de l'année. La Coupe du Monde de football a naturellement joué un rôle, mais elle ne suffit pas à expliquer cette excellente dynamique.