mardi 26 avril 2016 à 12:58

Après une première campagne publicitaire déployée sur les écrans de télévision en août dernier, Winamax passe à la phase 2 aujourd'hui avec une nouvelle série de spots déclinés autour de Rémi, son personnage phare. Le dispositif est complété par une campagne radio.

Spot publicitaire avec Rémi

Il y a deux semaines, le Baromètre Sport réalisé par Odoxa déterminait que Winamax enregistrait encore un déficit de notoriété important par rapport à certains de ses concurrents (24 % contre plus du double pour PMU, Betclic et ParionsWeb). La même étude précisait pourtant que 82 % des parieurs étaient prêts à changer de bookmaker pour obtenir de meilleures cotes.

 

Dans ce contexte, le déploiement aujourd'hui d'une nouvelle campagne publicitaire marquée du sceau du W rouge fait sens. Réalisé par Bart Timmer "sous la houlette créative de Christophe Coffre", le nouveau film de 45 secondes placé au centre de cette campagne vise à la fois à combler le déficit de notoriété du bookmaker et à marteler son slogan fétiche relatif aux fameuses "meilleures cotes".

 

Toujours placé sous le signe de l'humour, ce spot fait donc son apparition sur les écrans TV en marge des demi-finales de Ligue des Champions. Décliné en trois format de 45, 30 et 15 secondes, il constituera également la pierre angulaire de la stratégie de communication de Winamax durant l'Euro.

Le spot de 45 secondes

Les news à la Une
jeudi 23 avril 2020 à 14:54
Télex

Ce changement de nom n'aura aucune incidence sur le parcours des joueurs de la plateforme : tous les détails de leurs comptes restent les mêmes. La manœuvre vise bien entendu à identifier plus clairement la marque et, comme l'indique le communiqué du groupe, son appartenance à la "famille PokerStars".

mardi 17 décembre 2019 à 15:59
Télex

C'est une info signée L'Équipe : plusieurs salariés de Winamax sont en garde à vue dans le cadre d'une affaire de paris suspects, lesquels portent sur un match de Ligue 1 algérienne disputé en mai 2018. La rencontre avait fait l'objet de paris anormalement élevés sur un score exact de 3-2. Parmi ces paris, quelques mises plus modestes pourraient avoir été l'œuvre des employés suspectés.

mardi 23 avril 2019 à 9:47
HOT !
Interdictions et limitations des paris : l'ARJEL en remet une couche

En novembre 2017, l'Autorité de Régulation des Jeux En Ligne (ARJEL) soulignait que les règles du code de la consommation s'opposaient à une pratique répandue chez les bookmakers : le refus ou la limitation des paris des plus gros gagnants. Au regard des arguments présentés par certains opérateurs devant la justice, le régulateur estime aujourd'hui devoir rappeler son interprétation de la loi.