mercredi 22 février 2017 à 14:22

Mediapart affirme que des membres du club de Viry-Châtillon (CFA) sont soupçonnés d'avoir parié sur la défaite de leur équipe face au Poiré-sur-vie (DH), le 7 janvier dernier, lors d'un 32e de finale de Coupe de France. La Plateforme nationale de lutte contre la manipulation des compétitions sportives confirme qu'une enquête est en cours.

Le Poiré - Viry

En France, il est possible de placer des paris sur les rencontres de Coupe de France à partir des 32e de finale. Cette règle ne souffre aucune exception, ce qui signifie qu'elle s'applique également aux matchs opposant deux équipes amateurs. Le 7 janvier dernier, de nombreux parieurs ont donc suivi avec attention le déroulement du match entre Le Poiré-sur-vie et Viry-Châtillon.

 

Trop ? Sans doute si l'on en croit l'article publié par Mediapart ce lundi. Le site fait non seulement état de 90 % de mises placées sur l'outsider, mais aussi d'enjeux presque deux fois supérieurs aux sommes engagées habituellement sur ce type de match. Enfin, l'article s'attarde sur de sérieux soupçons à propos de paris placés par les membres du club de Viry contre leur propre équipe.

 

Au final, le résultat du match a donné raison à cette vague de parieurs puisque Le Poiré-sur-vie a créé la surprise en s'imposant sur le score de trois buts à un. À l'époque, le déroulement de la rencontre n'a suscité aucun soupçon de la part des journalistes (le résumé sur L'Équipe) ou des principaux protagonistes. Les joueurs du Poiré sont d'ailleurs nombreux à afficher leur surprise, aujourd'hui, face aux révélations de Mediapart.

 

Pourtant, dès le 7 janvier, la Française des Jeux avait bien signalé à la Plateforme nationale de lutte contre la manipulation des compétitions sportives "des éléments atypiques concernant ce match". C'est ce que l'organisme précise dans un communiqué diffusé ce mardi, lequel révèle qu'une alerte a dans la foulée été lancée et que "des vérifications dont le contenu et les conclusions présentent un caractère confidentiel" sont depuis en cours.

 

Enfin, Le Parisien en remet une couche aujourd'hui en publiant une série de témoignages :

Un parieur

La cote du succès du Poiré était trop belle (5 dans un premier temps, puis 3,5). C'était d'ailleurs mal calculé par la Française des jeux, car l'affiche était équilibrée entre le premier de DH et l'un des derniers de CFA.

Un "footballeur du coin"

Le jour même de la rencontre, on m'a dit de miser sur Le Poiré parce que les joueurs de Viry devaient lâcher le match vu que leur prime en cas de victoire n'était pas assez grosse. Je n'y ai pas cru au départ. Mais un ami m'a montré qu'il avait misé 2 000 €. Et je sais qu'il a joué avec plusieurs footballeurs de Viry. C'est vrai que, pour des joueurs qui ont 30 ans, gagner 1 000 € en cas de succès et participer à un 16e de finale de Coupe de France, c'est une médaille en chocolat. Là, en étant discrets, ils pouvaient empocher 10 000 €.

Un résumé de la rencontre en vidéo

Vos commentaires sur cette news dans le forum :
Le Poiré-sur-vie / Viry-Châtillon : ce match de Coupe de France au cœur des soupçons
Cette news a suscité 1 commentaire :
News

Mediapart affirme que des membres du club de Viry-Châtillon (CFA) sont soupçonnés d'avoir parié sur la défaite de leur équipe face au Poiré-sur-vie (DH), le 7 janvier dernier, lors d'un 32e de finale de Coupe de France. La Plateforme nationale de lutte contre la manipulation des compétitions sportives confirme qu'une enquête est en cours.

[...] Lire la suite…



Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tricher , c'est très humain .

L'affaire des paris sur le handball n'auras servis de leçon à personne , encore des imbéciles qui n'ont pas parié de façon à pouvoir toucher leur gains de manière anonyme . 

Darwin avait raison , seul les plus aptes s'en sortiront .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lire le commentaire sur le forum
Les news à la Une
mardi 23 avril 2019 à 9:47
HOT !
Interdictions et limitations des paris : l'ARJEL en remet une couche

En novembre 2017, l'Autorité de Régulation des Jeux En Ligne (ARJEL) soulignait que les règles du code de la consommation s'opposaient à une pratique répandue chez les bookmakers : le refus ou la limitation des paris des plus gros gagnants. Au regard des arguments présentés par certains opérateurs devant la justice, le régulateur estime aujourd'hui devoir rappeler son interprétation de la loi.

mercredi 20 mars 2019 à 14:43
Télex

Dans une décision datée du 14 mars, l'Autorité de Régulation des Jeux En Ligne (ARJEL) étend la liste des résultats susceptibles de faire l'objet de paris en NFL. Le nombre de points inscrits et l'équipe marquant le prochain point sont entre autres concernés. En revanche, le régulateur suit l'avis défavorable de la FFF s'agissant de la première division féminine de football.

vendredi 15 février 2019 à 14:50
Marché des paris sportifs : les chiffres clés du dernier rapport de l'ARJEL

Le dernier rapport de l'ARJEL est particulièrement éloquent au sujet de la bonne santé du marché des paris sportifs en ligne. Le secteur enregistre des mises en progression de 51 % au quatrième trimestre et de 56 % sur l'ensemble de l'année. La Coupe du Monde de football a naturellement joué un rôle, mais elle ne suffit pas à expliquer cette excellente dynamique.

jeudi 29 novembre 2018 à 10:35
Télex

C'est sans conteste le topic resté le plus actif sur le forum ces derniers mois. Championnats masculin et féminin, rencontres internationales : régulièrement, VEGAS777 partage avec vous ses tuyaux, intuitions et bonnes cotes sur la planète handball. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que ses résultats parlent pour lui !

jeudi 29 novembre 2018 à 10:29
États-Unis : la NBA accompagne le mouvement des paris sportifs

Après un premier partenariat avec MGM Resorts cet été, la NBA en annonce un nouveau avec Genius Sports et Sportradar. Ces deux sociétés spécialisées dans les statistiques sportives distribueront désormais les données officielles de la ligue aux bookmakers sur le territoire américain. Un vrai pas en avant pour y accompagner le développement des paris live.