jeudi 1 juin 2023 à 7:58

Il y a un an, l'Autorité Nationale des Jeux (ANJ) constituait un groupe de travail sur les partenariats sportifs des opérateurs de jeux d'argent. Sur la base de ses travaux, le régulateur présente aujourd'hui des lignes directrices et recommandations destinées à "renforcer la régulation de ces pratiques commerciales".

Groupama Stadium
Pas de naming pour les bookmakers

Il y a un peu plus d'un an, les lignes directrices et recommandations de l'ANJ en matière de publicité avaient déjà permis d'appréhender la distinction entre les deux notions : les lignes directrices "expriment la lecture que l'ANJ fait du droit positif applicable", tandis que les recommandations, non prescriptives, correspondent simplement à des bonnes pratiques.

 

Conformément aux engagements formulés par la présidente Isabelle Falque-Pierrotin devant la commission des finances du Sénat, la même recette va désormais être appliquée au sujet des partenariats sportifs. Car si plusieurs pays européens comme l'Espagne ou l'Italie ont déjà fait le choix d'interdire purement et simplement ces partenariats, le régulateur français a lui décidé d'offrir "une première réponse à droit constant aux risques de banalisation et d'attractivité de la pratique de jeux d'argent que ces partenariats sportifs peuvent représenter auprès des mineurs et des joueurs problématiques". L'ANJ ne s'interdit certes pas de prolonger à l'avenir son action par "des propositions de modifications législatives et réglementaires", mais cette nouvelle étape hypothétique ne devrait pas intervenir avant un bilan des présentes recommandations prévu début 2024.

 

Ces lignes directrices et recommandations, quelles sont-elles ? Décomposées en trois grandes catégories, elles ont vocation à répondre aux problématiques de la protection des mineurs, de la prévention du jeu excessif ou pathologique, et enfin de la lutte contre les opérateurs illégaux. Vous les trouverez en intégralité dans la dernière communication de l'ANJ, mais voici celles qui ont tout particulièrement retenu notre attention :

Quelques lignes directrices

  • Interdire l'association d'un sportif qui appartient à l'univers des mineurs à une communication commerciale en faveur d'un opérateur de jeu d'argent ;
  • Exclure de la vente et de la distribution gratuite les produits dérivés comportant la marque d'un opérateur tels que les peluches, les jouets d'enfants, les figurines, etc ;
  • Interdire la représentation des sportifs, des arbitres et des autres acteurs des compétitions en situation de parier sur leur sport dans les communications commerciales ;
  • Interdire aux acteurs du sport en activité, dans le cadre des opérations commerciales des opérateurs de jeux, de livrer des pronostics sur le résultat d'une compétition de leur discipline et de promouvoir activement les cotes sur un match de leur discipline.

Quelques recommandations

  • Ne pas apposer la marque d'un opérateur de jeux d'argent et de hasard sur les maillots de « taille enfant » (moins de 18 ans) ;
  • Ne pas faire apparaître des cotes, des offres de gratifications commerciales, ou toutes autres annonces promotionnelles pour les opérateurs de jeux d'argent sur les sites internet, applications, plateformes de contenus utilisés par les organisations sportives ;
  • Veiller à ne faire apparaître la marque des opérateurs de jeux d'argent et de hasard que de manière limitée dans et autour de l'enceinte, en évitant notamment les techniques marketing de saturation, les supports immersifs ou encore la succession ou répétition de messages publicitaires ;
  • Éviter le nommage (ou naming) des infrastructures sportives et des compétitions par un opérateur de jeu d'argent et de hasard.
Les news à la Une
vendredi 12 avril 2024 à 8:20
Télex

C'est une victoire à la Pyrrhus. Dans une décision datée du 9 avril, l'Autorité Nationale des Jeux approuve le volet "Bonus et gratifications financières" de la stratégie promotionnelle de Winamax pour 2024. Conformément à ses objectifs affichés en janvier, l'ANJ obtient néanmoins de l'opérateur une "réduction significative du budget alloué aux gratifications financières". Un coup dur pour les chasseurs de bonus et de freebets, d'autant que le programme VIP et ses miles restent eux aussi scrutés par le régulateur.

jeudi 11 avril 2024 à 9:07
Télex

Ne faites pas ça chez vous ! Entre juillet 2022 et 2023, un quadragénaire des Hauts-de-France s'est créé 974 comptes PMU en ayant recours à de faux documents d'identité. La manœuvre lui a permis de multiplier les bonus à l'inscription, avec à la clé un préjudice estimé à 270 000 € pour PMU. Une histoire à lire sur le site de RMC notamment.

lundi 8 avril 2024 à 13:14
Télex

Avec le Koh Lanta de Winamax, il n'est pas nécessaire de se nourrir de manioc ou de pêcher au harpon : seule votre capacité à enchaîner les paris gagnants fera la différence. Oubliez par ailleurs les difficultés liées aux types de paris éligibles : il n'y a plus que les cotes qui comptent pour collectionner les badges des deux premières phases et décrocher un max de freebets.

mercredi 13 mars 2024 à 13:30
Télex

Dans un questionnaire soumis à ses parieurs par email, Parions Sport leur propose d'"aider à choisir les prochains ambassadeurs" de la marque. L'enquête mentionne des noms qui figurent déjà parmi les partenaires du bookmaker, comme Smail Bouabdellah et Mary Patrux, mais aussi d'autres personnalités issues des mondes du sport ou de la télévision : Grégoire Margotton, Redouane Bougheraba, Omar Da Fonseca, Tony Parker et Ciryl Gane.

mardi 16 janvier 2024 à 9:42
Liste des supports de paris autorisés : la petite révolution de l'ANJ

Vous en avez l'habitude : plusieurs fois par an, l'Autorité Nationale des Jeux (ANJ) procède à quelques ajouts à la marge sur sa liste des supports de paris autorisés. En comparaison de ces petits amendements rituels, c'est à un grand chambardement que vous devez vous attendre le 1er mars prochain : le régulateur annonce une réforme en profondeur de cette liste.

mercredi 10 janvier 2024 à 9:56
Stratégies promotionnelles des opérateurs : l'ANJ serre la vis sur le sujet des gratifications financières

Après examen des stratégies promotionnelles des opérateurs de jeux d'argent et de hasard pour l'année 2024, l'Autorité Nationale des Jeux (ANJ) a assorti ses décisions d'approbation de "conditions exigeantes" en demandant notamment que "les gratifications financières destinées à recruter ou fidéliser les joueurs demeurent modérées". Le régulateur a même demandé à Winamax de revoir sa copie sur ce point.

jeudi 30 novembre 2023 à 9:21
Télex

Par une décision publiée ce 29 novembre, l'Autorité Nationale des Jeux ajoute deux compétitions à sa liste des supports de paris autorisés : le NBA In Season Tournament sur demande de la Française des Jeux, et le championnat de football de première division masculine d'Arabie Saoudite sur demande de Betclic. Si les paris sur les penaltys de CR7 vous manquaient, les affaires reprennent !

vendredi 29 septembre 2023 à 14:17
Rapport semestriel de l'ANJ : les paris sportifs toujours au beau fixe

Au premier semestre 2023, les opérateurs de paris sportifs agréés par l'ANJ ont enregistré des mises en hausse de 5 % et un PBJ en progression de 10 %. Un différentiel qui s'explique par "un Taux de Retour Joueur davantage favorable aux opérateurs que lors du semestre de l'année précédente". Sur la période, le TRJ a en effet plafonné à 80 %.

jeudi 7 septembre 2023 à 8:51
Télex

Loin du foot, du tennis et du basket avec ses 176 millions d'euros de mises engagées en 2022, le rugby devrait connaître un exercice 2023 plus faste à la faveur de la Coupe du Monde. Selon une enquête Toluna-Harris commandée par l'ANJ, 47 % des Français ont l'intention de suivre la compétition et 13 % envisagent de parier de l'argent lors des matchs.

jeudi 27 avril 2023 à 13:24
L'ANJ sanctionne mollement les défauts de respect du TRJ

Sur le papier, le Taux de Retour Joueur (TRJ) fait partie des principaux outils établis par le législateur pour prévenir le jeu excessif ou pathologique, mais aussi lutter contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme. Dans les faits, plusieurs opérateurs peinent pourtant à redistribuer aux joueurs moins de 85 % des mises qu'ils ont engagées auprès d'eux. Une situation face à laquelle l'ANJ hésite encore à sévir.

jeudi 27 avril 2023 à 9:07
Télex

La Fédération Française de Tennis (FFT) a obtenu gain de cause auprès de l'Autorité Nationale des Jeux (ANJ) : dans une décision datée du 20 avril, le régulateur ajoute à sa liste des supports de paris autorisés les tableaux des doubles dames et doubles messieurs des tournois de tennis du Grand Chelem. Joli timing à quelques semaines à peine de Roland Garros !