mercredi 18 janvier 2017 à 16:06

Jusqu'alors, un sportif professionnel n'était pas autorisé à parier sur sa propre compétition, mais pouvait le faire sur d'autres compétitions au sein de sa discipline. Une proposition de loi en cours d'examen devant le Sénat vise à limiter strictement le droit au pari aux autres disciplines.

Nikola Karabatic

Si l'affaire Karabatic est emblématique des dérives liées aux paris dans l'univers du sport professionnel, une large majorité des champions pris la main dans le sac ces derniers mois ne misaient pas sur les matchs de leurs propres équipes, mais bien sur d'autres rencontres de leurs championnats respectifs.

 

Dans sa forme actuelle, la loi française n'interdit en effet aux sportifs professionnels que les paris sur les matchs des compétitions au sein desquelles ils sont eux-mêmes actifs. Un pensionnaire de Ligue 1 peut en revanche librement placer des mises sur les rencontres de Liga, tout comme un basketteur de Pro A a la possibilité d'engager ses deniers sur un choc de NBA.

 

C'est précisément ce que vise à empêcher une proposition de loi initiée en septembre dernier par les sénateurs Bailly et Guillaume, ainsi que d'autres membres du groupe Groupe socialiste et républicain. Intitulé Sports : éthique, régulation et transparence du sport professionnel, le texte a franchi sans encombre son examen devant l'Assemblée Nationale la semaine dernière. Les députés y ont simplement glissé quelques amendements complémentaires, à l'image de cette disposition permettant à l'ARJEL de soustraire une compétition de la liste des supports de paris en cas de risques de manipulation avérés.

 

Dans les tout prochains jours, la proposition de loi fera donc son retour devant le Sénat. Objectif affiché de ses partisans : une adoption définitive avant la fin des travaux parlementaires de la législature, c'est-à-dire fin février.

L'exposé des motifs de l'article en question

L'article 3 élargit le champ des interdictions de parier afin que l'on ne puisse pas parier sur sa propre compétition, mais aussi sur aucune autre compétition ouverte aux paris sportifs au sein de la même discipline.

Le risque d'atteinte à la sincérité des compétitions est tel qu'il est important que les interdictions de parier puissent être étendues à toutes les compétitions d'une discipline, notamment parce qu'en pratique, les conflits d'intérêts et l'obtention d'informations privilégiées dépassent la seule compétition d'appartenance des acteurs sportifs.

Par ailleurs, dans ce même souci d'une régulation renforcée, cet article étend aux ligues professionnelles le pouvoir d'édicter des règles fixant aux acteurs des compétitions des interdictions en matière de paris sportifs.

Les news à la Une
jeudi 9 août 2018 à 14:41
Télex

Quelques jours après l'annonce d'un partenariat de deux ans avec le LOSC, Winamax s'associe aujourd'hui avec un autre pensionnaire de Ligue 1 : le club d'Amiens. Cette collaboration se traduira comme d'habitude par la présence du W rouge sur le short des joueurs, ainsi que par diverses offres à destination des supporters et partenaires : places VIP, maillots à gagner, paris offerts... Avec en prime l'organisation d'un tournoi de poker réunissant supporters et joueurs dans le courant de l'année.

jeudi 9 août 2018 à 8:18
Télex

Chauffeur-livreur dans la vie de tous les jours, Pokercroix est un habitué des paris combinés improbables. Cette fois, la tentative a été fructueuse puisqu'il a rentabilisé sa mise de 20 centimes à hauteur de 134 787 €. Notre homme est tellement chanceux qu'il n'a même pas tremblé lors du dernier match : c'est grâce un mail de Winamax qu'il a appris la bonne nouvelle après coup.

vendredi 27 juillet 2018 à 8:40
Télex

Winamax a pris pour habitude ces dernières années de s'associer à divers clubs de Ligue 1 dans le cadre de partenariats de deux saisons. C'est au tour du LOSC d'accueillir le W rouge sur les shorts de ses joueurs, mais aussi dans l'enceinte sportive du stade Pierre Mauroy. Des animations seront également proposées tout au long de la saison, tant auprès des supporters que des parieurs.

mardi 17 juillet 2018 à 13:32
Coupe du Monde : un premier bilan de la finale des parieurs

En attendant les chiffres de l'Autorité de Régulation des Jeux En Ligne (ARJEL) ce mercredi, plusieurs opérateurs de paris sportifs se satisfont de leur bilan de la Coupe du Monde dans les colonnes des médias généralistes. Tout en précisant que le résultat de la finale se traduit pour eux par "une perte à court terme" compte tenu de l'engouement suscité par les Bleus.

mercredi 9 mai 2018 à 13:53
Télex

JohnDoe a longtemps tenu de main de maître la rubrique tennis du podcast du Bar des Sports. Ses fans seront donc heureux d'apprendre qu'il entend continuer à leur faire profiter de ses analyses sur le circuit ATP. En attendant Roland Garros, c'est du côté d'Istanbul que Jonas a choisi de s'échauffer.

mardi 13 février 2018 à 14:20
Télex

À point nommé ! À l'occasion du retour de la Ligue des Champions, Winamax propose deux opérations promotionnelles sur son Jeu de l'Entraîneur. Les novices, d'abord, peuvent s'essayer au format avec une grille à 2 € remboursée. Quant aux habitués, ils ont droit à trois classements dotés respectivement de 2 000 € pour le contest à 2 €, et de 1 000 € pour les contests à 10 et 50 €.

jeudi 8 février 2018 à 14:30
Jeux olympiques d'hiver de Pyeongchang : les chances de médailles françaises

Faire mieux que les quinze médailles décrochées à Sotchi en 2014 : tel est l'objectif affiché par la délégation française présente à Pyeongchang à l'occasion de la 23e édition des Jeux olympiques d'hiver. Outre les têtes d'affiche que sont Martin Fourcade, Tessa Worley ou encore Alexis Pinturault, bien d'autres jeunes pousses sont armées pour briller en Corée du Sud.