mardi 25 juillet 2017 à 15:15

Si Betclic et PMU ont longtemps dominé le marché français des paris sportifs en ligne, Unibet et Winamax ont depuis refait leur retard pour conquérir chacun près de 20 % de parts de marché selon Le Figaro. Une tendance à examiner à la lumière du dernier baromètre Odoxa, lequel prête à ces deux opérateurs de proposer les meilleures cotes.

Photo finish

Faut-il prendre avec des pincettes les données du baromètre Odoxa-Winamax ? Comme à chaque fois depuis sa création en août 2015, cette analyse statistique approfondie attribue au bookmaker au W rouge les meilleures cotes du marché hexagonal, Unibet puis Betclic complétant le podium.

 

A priori, rien ne permet de mettre en doute ces chiffres qui, à bien des égards, confirment le ressenti des parieurs les plus assidus. Quoi qu'il en soit, les principaux enseignements de l'étude se situent sur d'autres terrains : d'une part celui du regard que portent les Français sur cette industrie, d'autre part celui des attentes confessées par les parieurs à l'égard des opérateurs.

 

Sans surprise, l'opinion publique française ne se montre pas tendre à l'égard de ce secteur d'activité. Addictifs (77 %), insuffisamment contrôlés (56 %), pas vraiment ludiques (53 %) : les paris sportifs en ligne peinent toujours à convaincre le Français moyen de leur attrait, même si plus d'un sondé sur dix avoue s'y être adonné régulièrement ou au moins ponctuellement.

 

Parmi cette frange de convaincus, plus d'un parieur sur deux se dit motivé par la perspective d'un gain (52 %), et ce bien avant l'adrénaline (20 %) ou le renforcement de l'intérêt du match (14 %). Quant aux opérateurs jouissant de la plus grande notoriété, la hiérarchie consacre FdJ/ParionsSport, PMU ou encore Betclic loin devant Bwin, Unibet ou Winamax.

 

Ce classement n'a toutefois plus rien à voir avec la répartition des parts de marché entre les différents acteurs. Le Figaro, par exemple, souligne que les positions ont considérablement bougé depuis les entrées en scène tardives d'Unibet (fin 2011) et surtout Winamax (mi 2014). Grâce à leur stratégie agressive en terme de cotes et de taux de retour au joueur (qui flirte aujourd'hui avec les 85 % réglementaires), ces deux opérateurs joueraient désormais des coudes au sommet (près de 20 % de parts de marché). Et derrière, Betclic resterait au contact au contraire de PMU qui serait légèrement décroché avec moins de 15 %.

 

Outre le niveau des cotes, la diffusion des matchs en streaming constitue aussi un facteur de succès important aux yeux du PDG d'Unibet Martin Houdbine : "Nous vendons trois à quatre fois plus de paris sur les événements dont nous disposons des images". Une analyse qui ne convainc pas les équipes du PMU, dont un membre explique dans les colonnes du Figaro que "face à la guerre des prix déclenchée par les nouveaux entrants, l'entreprise a fait le choix de préserver ses marges et la rentabilité de l'activité".

Meilleures cotes selon Odoxa - Winamax
Et BetStars, il sent le pâté ?
Vos commentaires sur cette news dans le forum :
Paris sportifs en ligne : un marché plus concurrentiel que jamais
Cette news a suscité 1 commentaire :
News

Si Betclic et PMU ont longtemps dominé le marché français des paris sportifs en ligne, Unibet et Winamax ont depuis refait leur retard pour conquérir chacun près de 20 % de parts de marché selon Le Figaro. Une tendance à examiner à la lumière du dernier baromètre Odoxa, lequel prête à ces deux opérateurs de proposer les meilleures cotes.

[...] Lire la suite…



Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
News

Plus concurrentiel que jamais, le marché français des paris sportifs en ligne continue également de prendre du volume. Selon les derniers chiffres publiés par l'ARJEL, les bookmakers hexagonaux ont enregistré 636 millions d'euros de mises au deuxième trimestre. Il s'agit d'un nouveau record depuis la régulation du marché en 2010.

[...] Lire la suite…



Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lire le commentaire sur le forum
Les news à la Une
mardi 23 avril 2019 à 9:47
HOT !
Interdictions et limitations des paris : l'ARJEL en remet une couche

En novembre 2017, l'Autorité de Régulation des Jeux En Ligne (ARJEL) soulignait que les règles du code de la consommation s'opposaient à une pratique répandue chez les bookmakers : le refus ou la limitation des paris des plus gros gagnants. Au regard des arguments présentés par certains opérateurs devant la justice, le régulateur estime aujourd'hui devoir rappeler son interprétation de la loi.

mercredi 20 mars 2019 à 14:43
Télex

Dans une décision datée du 14 mars, l'Autorité de Régulation des Jeux En Ligne (ARJEL) étend la liste des résultats susceptibles de faire l'objet de paris en NFL. Le nombre de points inscrits et l'équipe marquant le prochain point sont entre autres concernés. En revanche, le régulateur suit l'avis défavorable de la FFF s'agissant de la première division féminine de football.

vendredi 15 février 2019 à 14:50
Marché des paris sportifs : les chiffres clés du dernier rapport de l'ARJEL

Le dernier rapport de l'ARJEL est particulièrement éloquent au sujet de la bonne santé du marché des paris sportifs en ligne. Le secteur enregistre des mises en progression de 51 % au quatrième trimestre et de 56 % sur l'ensemble de l'année. La Coupe du Monde de football a naturellement joué un rôle, mais elle ne suffit pas à expliquer cette excellente dynamique.

jeudi 29 novembre 2018 à 10:35
Télex

C'est sans conteste le topic resté le plus actif sur le forum ces derniers mois. Championnats masculin et féminin, rencontres internationales : régulièrement, VEGAS777 partage avec vous ses tuyaux, intuitions et bonnes cotes sur la planète handball. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que ses résultats parlent pour lui !

jeudi 29 novembre 2018 à 10:29
États-Unis : la NBA accompagne le mouvement des paris sportifs

Après un premier partenariat avec MGM Resorts cet été, la NBA en annonce un nouveau avec Genius Sports et Sportradar. Ces deux sociétés spécialisées dans les statistiques sportives distribueront désormais les données officielles de la ligue aux bookmakers sur le territoire américain. Un vrai pas en avant pour y accompagner le développement des paris live.