mardi 25 juillet 2017 à 15:15

Si Betclic et PMU ont longtemps dominé le marché français des paris sportifs en ligne, Unibet et Winamax ont depuis refait leur retard pour conquérir chacun près de 20 % de parts de marché selon Le Figaro. Une tendance à examiner à la lumière du dernier baromètre Odoxa, lequel prête à ces deux opérateurs de proposer les meilleures cotes.

Photo finish

Faut-il prendre avec des pincettes les données du baromètre Odoxa-Winamax ? Comme à chaque fois depuis sa création en août 2015, cette analyse statistique approfondie attribue au bookmaker au W rouge les meilleures cotes du marché hexagonal, Unibet puis Betclic complétant le podium.

 

A priori, rien ne permet de mettre en doute ces chiffres qui, à bien des égards, confirment le ressenti des parieurs les plus assidus. Quoi qu'il en soit, les principaux enseignements de l'étude se situent sur d'autres terrains : d'une part celui du regard que portent les Français sur cette industrie, d'autre part celui des attentes confessées par les parieurs à l'égard des opérateurs.

 

Sans surprise, l'opinion publique française ne se montre pas tendre à l'égard de ce secteur d'activité. Addictifs (77 %), insuffisamment contrôlés (56 %), pas vraiment ludiques (53 %) : les paris sportifs en ligne peinent toujours à convaincre le Français moyen de leur attrait, même si plus d'un sondé sur dix avoue s'y être adonné régulièrement ou au moins ponctuellement.

 

Parmi cette frange de convaincus, plus d'un parieur sur deux se dit motivé par la perspective d'un gain (52 %), et ce bien avant l'adrénaline (20 %) ou le renforcement de l'intérêt du match (14 %). Quant aux opérateurs jouissant de la plus grande notoriété, la hiérarchie consacre FdJ/ParionsSport, PMU ou encore Betclic loin devant Bwin, Unibet ou Winamax.

 

Ce classement n'a toutefois plus rien à voir avec la répartition des parts de marché entre les différents acteurs. Le Figaro, par exemple, souligne que les positions ont considérablement bougé depuis les entrées en scène tardives d'Unibet (fin 2011) et surtout Winamax (mi 2014). Grâce à leur stratégie agressive en terme de cotes et de taux de retour au joueur (qui flirte aujourd'hui avec les 85 % réglementaires), ces deux opérateurs joueraient désormais des coudes au sommet (près de 20 % de parts de marché). Et derrière, Betclic resterait au contact au contraire de PMU qui serait légèrement décroché avec moins de 15 %.

 

Outre le niveau des cotes, la diffusion des matchs en streaming constitue aussi un facteur de succès important aux yeux du PDG d'Unibet Martin Houdbine : "Nous vendons trois à quatre fois plus de paris sur les événements dont nous disposons des images". Une analyse qui ne convainc pas les équipes du PMU, dont un membre explique dans les colonnes du Figaro que "face à la guerre des prix déclenchée par les nouveaux entrants, l'entreprise a fait le choix de préserver ses marges et la rentabilité de l'activité".

Meilleures cotes selon Odoxa - Winamax
Et BetStars, il sent le pâté ?
Vos commentaires sur cette news dans le forum :
Paris sportifs en ligne : un marché plus concurrentiel que jamais
Cette news a suscité 1 commentaire :
News

Si Betclic et PMU ont longtemps dominé le marché français des paris sportifs en ligne, Unibet et Winamax ont depuis refait leur retard pour conquérir chacun près de 20 % de parts de marché selon Le Figaro. Une tendance à examiner à la lumière du dernier baromètre Odoxa, lequel prête à ces deux opérateurs de proposer les meilleures cotes.

[...] Lire la suite…



Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
News

Plus concurrentiel que jamais, le marché français des paris sportifs en ligne continue également de prendre du volume. Selon les derniers chiffres publiés par l'ARJEL, les bookmakers hexagonaux ont enregistré 636 millions d'euros de mises au deuxième trimestre. Il s'agit d'un nouveau record depuis la régulation du marché en 2010.

[...] Lire la suite…



Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lire le commentaire sur le forum
Les news à la Une
mardi 13 février 2018 à 14:20
Télex

À point nommé ! À l'occasion du retour de la Ligue des Champions, Winamax propose deux opérations promotionnelles sur son Jeu de l'Entraîneur. Les novices, d'abord, peuvent s'essayer au format avec une grille à 2 € remboursée. Quant aux habitués, ils ont droit à trois classements dotés respectivement de 2 000 € pour le contest à 2 €, et de 1 000 € pour les contests à 10 et 50 €.

jeudi 8 février 2018 à 14:30
Jeux olympiques d'hiver de Pyeongchang : les chances de médailles françaises

Faire mieux que les quinze médailles décrochées à Sotchi en 2014 : tel est l'objectif affiché par la délégation française présente à Pyeongchang à l'occasion de la 23e édition des Jeux olympiques d'hiver. Outre les têtes d'affiche que sont Martin Fourcade, Tessa Worley ou encore Alexis Pinturault, bien d'autres jeunes pousses sont armées pour briller en Corée du Sud.

mardi 16 janvier 2018 à 13:31
Télex

De retour le week-end dernier au grand bonheur de Tony Chapron, la Ligue 1 monte en puissance avec une 21e journée programmée en semaine. Appuyé par Echoes, Serval75 se penche sur les trois matchs prévus ce mardi et les sept autres de mercredi. Des analyses de nature à éclairer votre propre lanterne.

jeudi 11 janvier 2018 à 14:27
Télex

La trêve hivernale a été longue et ce ne sont pas les quelques matchs de Coupe de la semaine écoulée qui ont rassasié les pronostiqueurs en herbe. On reprend les bonnes habitudes avec quelques éléments de nature à alimenter vos réflexions. Strasbourg et Troyes, notamment, ont les faveurs de Serval75.

mardi 28 novembre 2017 à 10:33
Télex

Le Jeu de l'Entraîneur de Winamax s'offre un nouveau contest NBA gratuit et doté de 3 000 € dans la nuit du 6 au 7 décembre. Son accès sera toutefois subordonné à votre participation aux autres contests de la semaine. Ainsi, un ticket freeroll vous sera attribué toutes les trois équipes validées sur le contest à 50 €, toutes les dix équipes sur celui à 10 € et toutes les cinquante équipes sur le 2 €.

vendredi 24 novembre 2017 à 13:28
Interdictions et limitations des paris : l'ARJEL rappelle la loi

Il n'est pas rare qu'un opérateur de paris sportifs limite le montant des mises de certains de ses clients, notamment lorsque ces derniers parviennent à dégager des gains substantiels. Dans une délibération en date du 23 novembre, l'Autorité de Régulation des Jeux En Ligne (ARJEL) rappelle que cette pratique est très strictement encadrée par la loi.

vendredi 24 novembre 2017 à 10:25
Télex

Active à l'international depuis plusieurs années, la société Vivaro Betting a obtenu un agrément auprès de l'ARJEL le 14 septembre dernier. Dans une nouvelle décision datée du 23 novembre, le régulateur autorise cet opérateur à déployer son offre de paris sportifs depuis le nom de domaine pasinobet.fr. Une marque historiquement associée au Groupe Partouche.

mardi 21 novembre 2017 à 14:01
Télex

Comme le BDS s'en est déjà fait l'écho, la justice française considère qu'un contrat de pari est un engagement ferme et définitif, lequel ne saurait être remis en cause par une erreur imputable au bookmaker. La FdJ en a fait les frais il y a quelques jours, à l'occasion des 16e de finale de Coupe de France féminine de handball, en confondant le club de Palente Besançon (3e division) avec celui de l'ESBF Besançon (1re division). Résultat : une cote de 3,40 attribuée aux grands favoris du match, comme l'explique L'Est Républicain.