jeudi 18 mars 2021 à 14:07

Faut-il voir le verre à moitié vide ou à moitié plein ? En 2020, le marché français des paris sportifs en ligne n'est pas parvenu à maintenir sa croissance à deux chiffres. Néanmoins, l'industrie continue d'enregistrer des revenus en hausse en dépit du report de l'Euro de football, des Jeux Olympiques et d'autres compétitions.

ANJ 2020 paris sportifs

Il y a un an presque jour pour jour, l'industrie des paris sportifs pénétrait un long tunnel de morosité : suspension de la plupart des compétitions sportives, dont les grands championnats de football, puis report à l'année suivante (dans le meilleur des cas) de grands événements tels que l'Euro ou les JO. Peut-être vous en souvenez-vous comme l'époque où vous pariez assidûment sur le championnat biélorusse.

 

Et pourtant, douze mois plus tard, les chiffres de l'ANJ confirment que les bookmakers opérant dans l'Hexagone ont réussi à faire perdurer un certain niveau de croissance. Ou pour dire les choses autrement, à enregistrer des résultats en hausse par rapport à l'exercice 2019 : 5,4 milliards d'euros de mises (le montant le plus élevé depuis l'ouverture en 2010), plus d'un million de comptes joueurs actifs supplémentaires et un chiffre d'affaires annuel de 940 millions d'euros, ce qui représente une augmentation de 7 % par rapport à 2019.

 

Bien entendu, cette progression reste sans commune mesure avec celle de 37 % par an constatée de 2015 à 2019. Surtout, cette réalité d'ensemble cache des dynamiques très différentes d'un trimestre à l'autre :

  • un repli des mises de 30 % au premier semestre, et de près de 60 % sur le seul deuxième trimestre, au plus fort du tarissement de l'offre de jeu ;
  • un redressement spectaculaire au troisième trimestre, avec des mises en hausse de 49 % à 1,6 milliard d'euros ;
  • et enfin un nouveau record au quatrième trimestre avec plus de 2 milliards d'euros de mises (+34 %).

 

Lors de ce quatrième trimestre, le Produit Brut des Jeux (PBJ) des opérateurs a même bondi de 55 %. Comment expliquer cet écart entre la croissance des mises et du PBJ ? Le régulateur détient la réponse : "Les résultats sportifs ont été favorables aux opérateurs de paris sportifs sur la fin du trimestre, ce qui a tiré leur chiffre d'affaires à la hausse. Il atteint 356 millions d'euros au quatrième trimestre 2020, montant le plus important enregistré sur un trimestre, et représente 38 % du résultat de l'année".

 

Autre information intéressante : la réforme de la fiscalité des paris sportifs (avec un modèle de taxation sur le PBJ plutôt que les mises), entrée en vigueur au 1er janvier 2020, a comme prévu bénéficié aux opérateurs. Ainsi, malgré la progression de leur activité, ils se sont sont acquittés de prélèvements en repli de 2 % à 458 millions d'euros.

Grands événements sportifs : des perdants... et des gagnants

Le malheur des uns fait le bonheur des autres. Privés d'Euro et de JO, les parieurs se sont reportés sur d'autres grands rendez-vous. Déplacé au quatrième trimestre, le tournoi de tennis de Roland-Garros en constitue un bon exemple avec un record de 107 millions d'euros de mises. Même topo pour la Ligue des Champions de football avec un final 8 qui a généré 139 millions d'euros de mises, dont plus de 31 millions pour la finale. À ce jour, seule la finale de la Coupe du Monde 2018 a fait mieux.

Les news à la Une
jeudi 30 novembre 2023 à 9:21
Télex

Par une décision publiée ce 29 novembre, l'Autorité Nationale des Jeux ajoute deux compétitions à sa liste des supports de paris autorisés : le NBA In Season Tournament sur demande de la Française des Jeux, et le championnat de football de première division masculine d'Arabie Saoudite sur demande de Betclic. Si les paris sur les penaltys de CR7 vous manquaient, les affaires reprennent !

vendredi 29 septembre 2023 à 14:17
Rapport semestriel de l'ANJ : les paris sportifs toujours au beau fixe

Au premier semestre 2023, les opérateurs de paris sportifs agréés par l'ANJ ont enregistré des mises en hausse de 5 % et un PBJ en progression de 10 %. Un différentiel qui s'explique par "un Taux de Retour Joueur davantage favorable aux opérateurs que lors du semestre de l'année précédente". Sur la période, le TRJ a en effet plafonné à 80 %.

jeudi 7 septembre 2023 à 8:51
Télex

Loin du foot, du tennis et du basket avec ses 176 millions d'euros de mises engagées en 2022, le rugby devrait connaître un exercice 2023 plus faste à la faveur de la Coupe du Monde. Selon une enquête Toluna-Harris commandée par l'ANJ, 47 % des Français ont l'intention de suivre la compétition et 13 % envisagent de parier de l'argent lors des matchs.

jeudi 27 avril 2023 à 13:24
L'ANJ sanctionne mollement les défauts de respect du TRJ

Sur le papier, le Taux de Retour Joueur (TRJ) fait partie des principaux outils établis par le législateur pour prévenir le jeu excessif ou pathologique, mais aussi lutter contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme. Dans les faits, plusieurs opérateurs peinent pourtant à redistribuer aux joueurs moins de 85 % des mises qu'ils ont engagées auprès d'eux. Une situation face à laquelle l'ANJ hésite encore à sévir.

jeudi 27 avril 2023 à 9:07
Télex

La Fédération Française de Tennis (FFT) a obtenu gain de cause auprès de l'Autorité Nationale des Jeux (ANJ) : dans une décision datée du 20 avril, le régulateur ajoute à sa liste des supports de paris autorisés les tableaux des doubles dames et doubles messieurs des tournois de tennis du Grand Chelem. Joli timing à quelques semaines à peine de Roland Garros !

mercredi 5 avril 2023 à 7:52
Télex

En septembre, la rudesse des épreuves avait très vite découragé plus d'un parieur. Pour la deuxième édition de son Koh Lanta à la sauce paris sportifs, Winamax a donc revu sa copie : les badges à collectionner sont moins nombreux au sein de la tribu rouge, et les épreuves plus accessibles jusqu'à la phase d'orientation. La philosophie globale de l'opération reste en revanche la même, avec pour enjeu des freebets au montant proportionnel à vos mises.

vendredi 24 mars 2023 à 9:00
Télex

"Le contribuable qui s'adonne de manière occasionnelle aux paris sportifs ne doit pas s'inquiéter des répercussions fiscales de ses mises gagnantes et peut disposer librement des liquidités en sa possession", rappellent Fanny Fabrega Digby-Smith et Thomas Aguer dans une tribune publiée sur Le Revenu. La jurisprudence récente le confirme : "La pratique, même habituelle, de tels paris ne constitue pas une occupation lucrative ou une source de profit, en raison de l'aléa qui pèse sur les perspectives de gains du joueur".

jeudi 23 mars 2023 à 8:49
Télex

À l'occasion des matchs de qualification pour l'Euro 2024, PMU dégaine cette semaine une opération mettant en jeu 10 000 € de freebets. Pour prétendre à votre part du gâteau, il suffit de parier au moins 30 € sur les matchs concernés, le tout sur la base de cotes minimales de 1,40. Les 450 joueurs affichant le meilleur taux de gain seront récompensés avec des paris gratuits compris entre 10 et 50 €.

mercredi 1 mars 2023 à 9:40
Télex

Accessible depuis longtemps au Royaume-Uni, en Italie, en Espagne et dans les pays scandinaves, Betway avait obtenu un agrément pour proposer des paris sportifs sur le marché français en mars 2020. L'opérateur ne s'était toutefois lancé qu'en mai 2021. Moins de deux ans plus tard, l'aventure se termine déjà. Le bookmaker annonce à ses clients sa fermeture le 31 mars prochain, et les invite au passage à utiliser leurs derniers freebets ainsi qu'à retirer leurs fonds "dans les plus brefs délais".

vendredi 24 février 2023 à 13:52
Stratégies promotionnelles des opérateurs : des approbations sous conditions et un rejet de la part de l'ANJ

Appelé à examiner les stratégies promotionnelles des opérateurs de jeux d'argent pour l'année 2023, le collège de l'Autorité Nationale des Jeux (ANJ) a rejeté le plan proposé par la Française des Jeux pour son activité sous monopole. Les 17 opérateurs en ligne ont en revanche obtenu l'approbation de leurs plans respectifs, mais presque systématiquement avec l'ajout de conditions exigeantes.

mardi 14 février 2023 à 9:15
Télex

Vous n'avez jamais parié sur Winamax ? L'opérateur double la cote de votre premier pari placé sur les résultats des 8es de finale aller de la Ligue des Champions, et ce dans la limite de 50 € de mise. Si vous n'êtes pas éligible, une autre offre vous attend avec Le Gros Live : 25 € de freebets à récupérer en misant 25 € lors de la première mi-temps du match PSG-Bayern.