mercredi 8 février 2017 à 10:32

Malgré une hausse plus modérée au 4e trimestre, les bookmakers ont enregistré sur l'ensemble de l'année 2016 des mises en progression de 45 %. Le football représente toujours 60 % du marché, mais sa place tend à diminuer au profit d'autres sports comme le basket ou le hockey sur glace.

Antoine Griezmann

Le marché français des jeux en ligne se porte bien. L'Autorité de Régulation des Jeux En Ligne (ARJEL) estime même que les trois principaux indicateurs sont au vert :

  • les mises et droits d'entrée avec une augmentation toutes activités confondues de l'ordre de 6 %, à hauteur de 8,4 milliards d'euros ;
  • le nombre de comptes joueurs actifs par semaine, lui aussi en hausse de 11 % sur la période ;
  • et enfin le Produit Brut des Jeux (PBJ), en progression de 8 % à hauteur de 813 millions d'euros.

 

Mais à y regarder de plus près, ni le poker ni les paris hippiques ne sont responsables de cette excellente santé. Le marché est tout simplement porté par le dynamisme des paris sportifs, qui en 2016 ont presque généré moitié plus de mises qu'en 2015. Une situation que l'ARJEL explique par une conjonction de grands événements, tout particulièrement l'Euro de football et les Jeux Olympiques de Rio.

 

Un rapide coup d'œil à la courbe de l'évolution des mises sur un an (voir ci-dessous) permet toutefois de nuancer ce diagnostic. En effet, tous les mois de l'année ont enregistré une hausse plus ou moins sensible des mises, même ceux qui n'étaient pas concernés par la tenue d'un événement sportif exceptionnel. D'autres facteurs d'explication peuvent donc être mis en avant, comme le souligne du reste le régulateur :

  • et l'augmentation de 36 % du nombre total de comptes joueurs actifs.

 

Histoire d'appuyer un peu plus ce constat de l'attractivité croissante des opérateurs en ligne, il convient aussi de souligner que le réseau physique de la Française des Jeux a peiné à suivre le rythme. Sur l'année, les mises enregistrées par la FdJ n'ont progressé que de 11 %.

La courbe de l'évolution des mises sur un an

Courbe ARJEL T4 2016

Les revenus nets des opérateurs progressent sur un rythme moins élevé

Le dernier rapport de l'ARJEL note qu'au 4e trimestre 2016, l'absence de compétition majeure a limité la progression des mises à 18 % à hauteur de 532 millions d'euros. Il s'agit néanmoins du second montant le plus élevé sur un trimestre depuis l'ouverture du marché, derrière le 2e trimestre 2016 qui avait lui bénéficié d'un coup de boost grâce aux premières rencontres de l'Euro.

 

Sur l'ensemble de l'année, le bilan est donc plus que positif. La hausse de 45 % des mises permet à l'industrie de franchir pour la première fois le cap symbolique des deux milliards d'euros. Le PBJ progresse lui de façon un peu moins significative (+ 29 % à 349 millions d'euros) du fait de l'augmentation de deux points du TRJ sur la période. Les opérateurs ont d'ailleurs été contraints de limiter les bonus versés lors des deux derniers trimestres afin de rester dans les clous des 85 % de TRJ réglementaires.

 

Quant au Produit Net des Jeux (PNJ), donnée plus représentative du bilan des bookmakers une fois la fiscalité sur les mises retranchées, sa progression sur l'année ne dépasse pas les 15 %.

Quelques chiffres clés

Courbe ARJEL T4 2016

Des disciplines mieux loties que d'autres

À noter également que d'un sport à l'autre, le niveau de la croissance des mises s'avère parfois contrasté :

  • le football représente toujours 60 % des mises, mais cette proportion diminue de manière constante depuis deux ans. Pour autant, le ballon rond reste très attractif qu'il s'agisse de la Ligue 1 (+ 37 %) ou de la Ligue 2 (+ 24 %). Ligue des champions et championnats européens sont eux en voie de stabilisation (Premier League et Liga restant au coude à coude), tandis que le désintérêt pour la Ligue Europa se confirme aussi chez les parieurs (- 5 %).
  • sur l'année, les mises placées sur les compétitions de tennis ne progressent que de 14 %. L'ARJEL constate notamment une diminution assez marquée de l'intérêt des parieurs pour les tournois moins populaires et médiatisés.
  • carton plein pour le basket (+ 29 %) et tout particulièrement la NBA (+ 52 %) qui fait de plus en plus d'adeptes.
  • mais c'est surtout le hockey sur glace qui tire son épingle du jeu (+ 60 %), porté par un élargissement du périmètre de l'offre l'an dernier. Au 4e trimestre, la discipline a d'ailleurs représenté 5 % du volume total de mises, dépassant à cette occasion pour la première fois le rugby (4 %).
Les news à la Une
vendredi 11 août 2017 à 7:51
Télex

On ne change pas une équipe qui gagne ! La semaine dernière, la stratégie de l'over sur les matchs de Bielsa a porté ses fruits. Pourquoi ne pas remettre le couvert ce samedi à l'occasion du déplacement du LOSC en Alsace, chez des Strasbourgeois qui sur le papier ne possèdent pas la meilleure défense de Ligue 1 ? En attendant, ce sont Nice-Troyes et Rennes-Lyon qui ouvrent le bal ce vendredi.

lundi 31 juillet 2017 à 7:23
Télex

Faute de temps à consacrer à des analyses approfondies, zoli a décidé de s'en remettre à une dizaine de tipsters pour faire fructifier sa bankroll de 3 000 €. À partir de ce mardi 1er août, il vous invite à suivre au jour le jour l'évolution de son capital, et pourquoi pas à marcher dans ses pas si une tendance positive se dessine.

jeudi 6 juillet 2017 à 8:54
Télex

Après avoir annoncé la prolongation de ses partenariats avec les Girondins de Bordeaux et le FC Nantes, Winamax confirme associer son image à un troisième club de Ligue 1 : le SCO d'Angers. Le logo de l'entreprise sera présent sur le short des joueurs durant toute la saison, tandis que les supporters auront droit à des opérations mettant en jeu des places en loge, des maillots ou encore des freebets.

mardi 27 juin 2017 à 14:15
Tour de France : qui décrochera le maillot jaune du meilleur parieur ?

Le Tour de France s'élance ce 1er juillet depuis Düsseldorf avec l'objectif de couronner le successeur de Chris Froome. Le champion britannique a-t-il les moyens de défendre son titre face aux Richie Porte, Nairo Quintana, Alberto Contador ou Fabio Aru ? Les parieurs avertis privilégieront en tout cas les pronostics sur les étapes (en particulier lorsque la route s'élèvera) à ceux sur le classement général.

lundi 26 juin 2017 à 8:06
Télex

Avec des mises de l'ordre de 10 % de sa bankroll initiale, wolf développe une approche plus agressive que son modèle Neopronos. Si la pertinence de ses choix (100 % de réussite pour ses cinq premiers paris) lui assure pour l'instant un bilan très positif, il lui reste évidemment à maintenir le cap sur la durée.

vendredi 16 juin 2017 à 12:21
Télex

Winamax sort de son chapeau une petite promo à l'occasion de la Coupe des Confédérations : pariez sur le buteur d'un match et si d'aventure votre poulain marque depuis l'extérieur de la surface, vos gains nets sont doublés. Vous cherchez un milieu de terrain disposant d'une bonne frappe de balle ? Songez par exemple à Aleksei Miranchuk, jeune meneur de jeu du Lokomotiv Moscou qui vient de terminer la saison en boulet de canon.

vendredi 16 juin 2017 à 10:11
HOT !
Le Bar des Sports S02E31 avec Neopronos et Matthieu Duran

Réduite à un simple duo cette semaine, l'équipe du Bar des Sports tend son micro à un homme qui à force de régularité et de rigueur a multiplié sa bankroll par cinq sur le BDS : Neopronos. Matthieu Duran, le responsable des événements live de Winamax, nous fait également l'amitié d'un appel pour nous parler d'une curieuse discipline : le foot-golf.

mercredi 14 juin 2017 à 13:24
Télex

La semaine dernière, l'équipe du Bar des Sports a souvent dit n'importe quoi mais dans la bonne humeur. Cette semaine, on vous garantit de garder la bonne humeur et de tenter de faire mieux niveau pronos. S'il y a des motivés dans les parages pour nous faire un coucou sur Skype (et nous remettre à notre place), n'hésitez pas à vous signaler !