mercredi 8 février 2017 à 10:32

Malgré une hausse plus modérée au 4e trimestre, les bookmakers ont enregistré sur l'ensemble de l'année 2016 des mises en progression de 45 %. Le football représente toujours 60 % du marché, mais sa place tend à diminuer au profit d'autres sports comme le basket ou le hockey sur glace.

Antoine Griezmann

Le marché français des jeux en ligne se porte bien. L'Autorité de Régulation des Jeux En Ligne (ARJEL) estime même que les trois principaux indicateurs sont au vert :

  • les mises et droits d'entrée avec une augmentation toutes activités confondues de l'ordre de 6 %, à hauteur de 8,4 milliards d'euros ;
  • le nombre de comptes joueurs actifs par semaine, lui aussi en hausse de 11 % sur la période ;
  • et enfin le Produit Brut des Jeux (PBJ), en progression de 8 % à hauteur de 813 millions d'euros.

 

Mais à y regarder de plus près, ni le poker ni les paris hippiques ne sont responsables de cette excellente santé. Le marché est tout simplement porté par le dynamisme des paris sportifs, qui en 2016 ont presque généré moitié plus de mises qu'en 2015. Une situation que l'ARJEL explique par une conjonction de grands événements, tout particulièrement l'Euro de football et les Jeux Olympiques de Rio.

 

Un rapide coup d'œil à la courbe de l'évolution des mises sur un an (voir ci-dessous) permet toutefois de nuancer ce diagnostic. En effet, tous les mois de l'année ont enregistré une hausse plus ou moins sensible des mises, même ceux qui n'étaient pas concernés par la tenue d'un événement sportif exceptionnel. D'autres facteurs d'explication peuvent donc être mis en avant, comme le souligne du reste le régulateur :

  • et l'augmentation de 36 % du nombre total de comptes joueurs actifs.

 

Histoire d'appuyer un peu plus ce constat de l'attractivité croissante des opérateurs en ligne, il convient aussi de souligner que le réseau physique de la Française des Jeux a peiné à suivre le rythme. Sur l'année, les mises enregistrées par la FdJ n'ont progressé que de 11 %.

La courbe de l'évolution des mises sur un an

Courbe ARJEL T4 2016

Les revenus nets des opérateurs progressent sur un rythme moins élevé

Le dernier rapport de l'ARJEL note qu'au 4e trimestre 2016, l'absence de compétition majeure a limité la progression des mises à 18 % à hauteur de 532 millions d'euros. Il s'agit néanmoins du second montant le plus élevé sur un trimestre depuis l'ouverture du marché, derrière le 2e trimestre 2016 qui avait lui bénéficié d'un coup de boost grâce aux premières rencontres de l'Euro.

 

Sur l'ensemble de l'année, le bilan est donc plus que positif. La hausse de 45 % des mises permet à l'industrie de franchir pour la première fois le cap symbolique des deux milliards d'euros. Le PBJ progresse lui de façon un peu moins significative (+ 29 % à 349 millions d'euros) du fait de l'augmentation de deux points du TRJ sur la période. Les opérateurs ont d'ailleurs été contraints de limiter les bonus versés lors des deux derniers trimestres afin de rester dans les clous des 85 % de TRJ réglementaires.

 

Quant au Produit Net des Jeux (PNJ), donnée plus représentative du bilan des bookmakers une fois la fiscalité sur les mises retranchées, sa progression sur l'année ne dépasse pas les 15 %.

Quelques chiffres clés

Courbe ARJEL T4 2016

Des disciplines mieux loties que d'autres

À noter également que d'un sport à l'autre, le niveau de la croissance des mises s'avère parfois contrasté :

  • le football représente toujours 60 % des mises, mais cette proportion diminue de manière constante depuis deux ans. Pour autant, le ballon rond reste très attractif qu'il s'agisse de la Ligue 1 (+ 37 %) ou de la Ligue 2 (+ 24 %). Ligue des champions et championnats européens sont eux en voie de stabilisation (Premier League et Liga restant au coude à coude), tandis que le désintérêt pour la Ligue Europa se confirme aussi chez les parieurs (- 5 %).
  • sur l'année, les mises placées sur les compétitions de tennis ne progressent que de 14 %. L'ARJEL constate notamment une diminution assez marquée de l'intérêt des parieurs pour les tournois moins populaires et médiatisés.
  • carton plein pour le basket (+ 29 %) et tout particulièrement la NBA (+ 52 %) qui fait de plus en plus d'adeptes.
  • mais c'est surtout le hockey sur glace qui tire son épingle du jeu (+ 60 %), porté par un élargissement du périmètre de l'offre l'an dernier. Au 4e trimestre, la discipline a d'ailleurs représenté 5 % du volume total de mises, dépassant à cette occasion pour la première fois le rugby (4 %).
Les news à la Une
lundi 27 février 2017 à 12:48
Télex

Deux tournois ATP 250 sont au programme de la semaine, mais c'est celui de Sao Paulo qui focalise pour l'instant l'attention de JohnDoe. Notre spécialiste n'est pas emballé par Ramos et Carreno-Busta, pourtant favoris, et s'oriente donc vers des cotes plus généreuses avec Cuevas, Sousa et Monteiro.

mercredi 22 février 2017 à 14:22
Le Poiré-sur-vie / Viry-Châtillon : ce match de Coupe de France au cœur des soupçons

Mediapart affirme que des membres du club de Viry-Châtillon (CFA) sont soupçonnés d'avoir parié sur la défaite de leur équipe face au Poiré-sur-vie (DH), le 7 janvier dernier, lors d'un 32e de finale de Coupe de France. La Plateforme nationale de lutte contre la manipulation des compétitions sportives confirme qu'une enquête est en cours.

lundi 20 février 2017 à 15:11
Télex

Le week-end a souri à bettingbad, notamment grâce à quelques paris bien assurés en Ligue 1. Sa série gagnante lui permet de transformer son euro initial en un capital de 12,50 €, mais il rejoue déjà tout à quitte ou double sur un combiné mêlant tennis et foot portugais. L'enjeu est clair : distancer ses rivaux et prendre d'ores et déjà une option pour le podium.

vendredi 17 février 2017 à 14:43
Télex

Comme tous les vendredis, le principal débat qui anime le forum porte sur la nouvelle journée de Ligue 2. Brest, Auxerre, Nîmes, Bourg-Péronnas et Troyes font partie des équipes qui retiennent l'attention de nos membres. Pour les meilleures cotes, c'est comme d'habitude sur le BDS que ça se passe !

vendredi 17 février 2017 à 14:37
L'Euro Symbolique II : maorix établit la marque de référence

Après les trois premières journées du concours, la meilleure performance est signée maorix. L'animateur de la section foot du forum est parvenu à transformer sa mise initiale de 1 € en un capital de 10,09 €. Il reste toutefois de la marge pour lui contester la première place du challenge d'ici le 28 février. Pour rappel, ValouPitchou' avait remporté la première édition en atteignant le cap des 35 €.

mardi 7 février 2017 à 15:49
Le Cirque Blanc : Winamax y va tout schuss !

À l'occasion des championnats du monde de ski alpin à Saint-Moritz, mais aussi des championnats du monde de biathlon à Hochfilzen, Winamax se lance dans une distribution de freebets à l'attention des parieurs les plus réguliers de ces deux compétitions. Bonne nouvelle : tous les paris d'un montant de 2 € ou plus sont pris en compte.

lundi 6 février 2017 à 14:01
Télex

Un marché dynamique, une compétition mondiale organisée dans l'Hexagone... Tous les voyants étaient au vert pour que le Mondial de handball séduise en masse les parieurs. Au total, la compétition a généré 17,3 millions d'euros de mises (dont 9,6 millions en ligne), soit une hausse de 48 % par rapport à la précédente édition. La finale entre la France et la Norvège a à elle seule enregistré 1,6 million d'euros de mises.