mercredi 30 décembre 2015 à 10:56

Les deux dernières journées de NFL se sont traduites par des petites folies sur le marché des paris sportifs : un pari perdant de 150 000 $ sur les Seahawks, un combiné gagnant sur quinze rencontres... L'occasion de se pencher sur les tuyaux que vous donnent Dr Pauly et 7ben7 pour miser sur le foot US cette semaine.

Ben Roethlisberger
Les Steelers de Ben Roethlisberger ont les faveurs de 7ben7

Il y a trois semaines, le Bar des Sports faisait le point sur les cotes prévisionnelles offertes par les bookmakers français en vue du Super Bowl. Inutile de le préciser : ces cotes ont depuis sensiblement évolué. Sur Winamax par exemple, Carolina (4,80) perd son statut de favori au profit des tenants du titre, les New England Patriots (3,95). Les Panthers font naturellement les frais de leur première défaite de la saison ce week-end. À noter au passage que leur cote est désormais identique à celle des Arizona Cardinals, les favoris du BDS.

 

Mais en attendant le grand final de la saison, quelques rencontres restent à disputer dans la course aux playoffs. Si vous êtes en quête de tuyaux pour miser sur les matchs du week-end à venir, notre spécialiste 7ben7 vous en offre deux sur le forum :

  • la victoire des Steelers face aux Browns à 1,13
  • et surtout celle des Jets face aux Bills à 1,54 ou 1,62 hors prolongation

 

Si vous choisissez de suivre ses conseils, n'allez toutefois pas jusqu'à prendre en exemple le malheureux gambler américain du week-end dernier. Cet anonyme était fermement convaincu que les Seahawks ne feraient qu'une bouchée des Rams à domicile. Et pour cause puisque les deux équipes ne jouent pas tout à fait dans la même catégorie et que les Rams n'étaient plus venus s'imposer sur le terrain des Seahawks depuis 2004.

 

Les cotes offertes par les bookmakers traduisaient bien le statut de favori des coéquipiers de Richard Sherman : pour gagner 100 $, il fallait miser 1 100 $. Un risque important qui n'a pas effrayé notre homme, sûr de son fait, qui a en conséquence placé une mise de 150 000 $ avec l'espoir d'en empocher 15 000. Une prolongation plus tard, les Rams surprenaient toutefois les Seahawks sur le score de 23 à 17. L'occasion de rappeler que même en NFL, où les surprises ne sont pas aussi courantes qu'en Premier League ou en Ligue 1, les paris sûrs n'existent pas.

Le gros combiné de la semaine dernière

En France, les exemples de gros combinés gagnants ne manquent pas non plus. Mais généralement, ils ne mettent pas en scène un joueur qui ne connaît strictement rien à son sujet et avoue avoir plus ou moins coché les cases au hasard.

 

Dans un article largement relayé par la presse américaine, ESPN relatait pourtant la semaine dernière la belle histoire de Tayla Polia, une novice de 26 ans parvenue à décrocher un gain de 100 000 $ pour un investissement de 5 $ seulement. Comment ? En misant sur un combiné de quinze matchs avec, pour la plupart, des paris sur les écarts de points : Vikings -5, Falcons +3, Texans +1, Chiefs -8, Redskins +1, Patriots -14, Cardinals -4, Giants +5, Seahawks -14, Packers -3, Chargers -2, Steelers -6, PIT/DEN OV 45, Bengals -4, Lions +3.

 

Mais le plus fort dans cette histoire, c'est qu'il s'agissait seulement du second pari placé par Tayla. Quelques heures plus tôt, la jeune femme ne savait même pas en quoi consistait les paris sur les écarts de points : "Dimanche matin, mon petit copain a dû prendre un peu de temps pour m'expliquer de quoi il s'agissait. Il était un peu frustré parce que je mettais du temps à comprendre".

 

Il semble d'ailleurs qu'elle n'avait toujours pas assimilé le concept au moment de valider son billet : "Quand j'ai jeté un œil aux résultats mardi matin, j'ai été étonnée d'apprendre que j'avais gagné. J'avais le souvenir d'avoir misé sur les Giants, or ils avaient perdu. J'ai dû appeler William Hill pour qu'ils me confirment que j'avais en réalité misé sur un écart de points inférieur à cinq et que les Giants avaient perdu de trois points seulement".

Le foot universitaire : l'antichambre de la NFL

Orange Bowl 2015

En France, la NFL est la seule compétition de foot US susceptible de faire l'objet de paris en ligne. Aux États-Unis néanmoins, bien d'autres événements suscitent une forte adhésion. Ce 31 décembre, par exemple, se déroulera au Sun Life Stadium de Miami la 82e édition de l'Orange Bowl, un match très suivi correspondant à la demi-finale des playoffs de football universitaire.

 

Dr Pauly, rédacteur de la version anglophone de Club Poker, fait partie des nombreux Américains qui parieront sur le match jeudi : "La popularité de la NFL est croissante en Europe, mais le "college football" n'a rien à envier à la NFL en termes de rayonnement aux États-Unis". Et à l'écouter, il n'est pas très difficile de comprendre en faveur de quelle équipe son cœur balance dans la course à la finale :

Dr Pauly

Cette année, l'Orange Bowl va opposer les équipes de Clemson (13-0) et d'Oklahoma (11-1). Le vainqueur s'ouvrira les portes de la finale face au vainqueur de la rencontre entre Michigan State et Alabama.

Pourquoi cet événement mérite l'attention des parieurs cette année ? Parce que Clemson est l'outsider et Oklahoma le favori ! Les bookmakers de Las Vegas avaient même à l'origine fait d'Oklahoma un favori de 4 points.

Il est rare de voir la meilleure équipe du pays considérée comme un outsider ! Clemson n'a pas perdu un seul match cette saison. Ils ont gagné tous leurs déplacements et ont battu chacune des grosses équipes qu'ils ont eu à affronter.

Leur seul problème, c'est finalement de n'obtenir ni le respect des bookmakers, ni celui des médias. Tout le monde aux États-Unis regarde Clemson de haut. Ils sont l'équipe la mieux évaluée de la saison et peinent pourtant à être considérés comme favoris face à la quatrième équipe.

Qui sera le joueur clé du match ? Deshaun Watson, leur quarterback. Il est au top aussi bien à la passe qu'à la course, ce qui fait de son jeu une menace double. Oklahoma devra le stopper à la fois dans les airs et au sol s'ils veulent s'imposer.

De leur côté, ils sont impressionnants offensivement. Leurs matchs dépassent en moyenne les 46 points. Néanmoins la défense de Clemson est très solide, sans même évoquer le fait qu'elle est dirigée par l'un des coachs les plus talentueux du foot US en la personne de Dabo Swinney. Inutile de préciser que ce sorcier aura élaboré un plan de défense anti-aérienne très solide face à Oklahoma.

Et si cet adversaire peut se targuer d'avoir pulvérisé bon nombre d'équipes faibles, ils ont aussi à leur actif quelques résultats embarrassants : une défaite au Texas sur le score de 24 à 17, une victoire laborieuse 30-29 face à TCU...

Clemson devrait vraiment être considéré comme favori de ce match. Ils sont performants en attaque comme en défense. Leur équipe est très équilibrée et a les armes pour faire vaciller Oklahoma. Un adversaire qui, au passage, n'a pas affronté une seule des meilleures défenses du championnat cette saison.

Vos commentaires sur cette news dans le forum :
NFL : des paris un peu fous de l'autre côté de l'Atlantique
Cette news a suscité 1 commentaire :
News

Les deux dernières journées de NFL se sont traduites par des petites folies sur le marché des paris sportifs : un pari perdant de 150 000 $ sur les Seahawks, un combiné gagnant sur quinze rencontres... L'occasion de se pencher sur les tuyaux que vous donnent Dr Pauly et 7ben7 pour miser sur le foot US cette semaine.

[...] Lire la suite…




Les Steelers de Ben Roethlisberger ont les faveurs de 7ben7

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lire le commentaire sur le forum
Les news à la Une
mardi 23 avril 2019 à 9:47
HOT !
Interdictions et limitations des paris : l'ARJEL en remet une couche

En novembre 2017, l'Autorité de Régulation des Jeux En Ligne (ARJEL) soulignait que les règles du code de la consommation s'opposaient à une pratique répandue chez les bookmakers : le refus ou la limitation des paris des plus gros gagnants. Au regard des arguments présentés par certains opérateurs devant la justice, le régulateur estime aujourd'hui devoir rappeler son interprétation de la loi.

mercredi 20 mars 2019 à 14:43
Télex

Dans une décision datée du 14 mars, l'Autorité de Régulation des Jeux En Ligne (ARJEL) étend la liste des résultats susceptibles de faire l'objet de paris en NFL. Le nombre de points inscrits et l'équipe marquant le prochain point sont entre autres concernés. En revanche, le régulateur suit l'avis défavorable de la FFF s'agissant de la première division féminine de football.

vendredi 15 février 2019 à 14:50
Marché des paris sportifs : les chiffres clés du dernier rapport de l'ARJEL

Le dernier rapport de l'ARJEL est particulièrement éloquent au sujet de la bonne santé du marché des paris sportifs en ligne. Le secteur enregistre des mises en progression de 51 % au quatrième trimestre et de 56 % sur l'ensemble de l'année. La Coupe du Monde de football a naturellement joué un rôle, mais elle ne suffit pas à expliquer cette excellente dynamique.

jeudi 29 novembre 2018 à 10:35
Télex

C'est sans conteste le topic resté le plus actif sur le forum ces derniers mois. Championnats masculin et féminin, rencontres internationales : régulièrement, VEGAS777 partage avec vous ses tuyaux, intuitions et bonnes cotes sur la planète handball. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que ses résultats parlent pour lui !

jeudi 29 novembre 2018 à 10:29
États-Unis : la NBA accompagne le mouvement des paris sportifs

Après un premier partenariat avec MGM Resorts cet été, la NBA en annonce un nouveau avec Genius Sports et Sportradar. Ces deux sociétés spécialisées dans les statistiques sportives distribueront désormais les données officielles de la ligue aux bookmakers sur le territoire américain. Un vrai pas en avant pour y accompagner le développement des paris live.