mardi 4 septembre 2018 à 10:10

Vainqueurs du dernier Super Bowl, les Philadelphia Eagles accueillent les Atlanta Falcons dans la nuit de jeudi à vendredi. Les tenants du titre et leurs dauphins, les New England Patriots, font logiquement figure de favoris de cette nouvelle saison de NFL aux yeux des bookmakers. Quelques outsiders semblent toutefois particulièrement bien armés cette année.

Jimmy Garoppolo
Jimmy Garoppolo, l'un des hommes à suivre cette saison

Comme souvent, les équipes ayant pris part au dernier Super Bowl héritent des cotes les plus basses dans la course à une nouvelle finale. Sur Winamax comme ailleurs, les favoris sont donc les Patriots suivis des Eagles puis des Steelers et des Rams. Quatrième de cette hiérarchie très provisoire, la franchise de Los Angeles obtient ainsi une cote de 11 qui mérite sans doute réflexion.

 

Premier élément à prendre en ligne de compte : l'état de forme de ses adversaires. Plus encore que l'an dernier, les Rams ne devraient avoir aucune peine à se hisser au sommet de la division NFC Ouest. Les Cardinals ne semblent pas constituer des prétendants sérieux aux playoffs. Les Seahawks ont perdu de nombreux titulaires (Richard Sherman, Michael Bennet, Cliff Avril, Sheldon Richardson, Kam Chancellor, Jimmy Graham, Paul Richardson...) et n'ont pas profité de l'intersaison pour corriger les lacunes de leur ligne offensive. Quant aux 49ers, leur phase de reconstruction n'est pas tout à fait terminée et la série d'invincibilité de Jimmy Garoppolo pourrait être mise à mal d'entrée de jeu sur le terrain des Vikings. La récente blessure de Jerick McKinnon assombrit par ailleurs les perspectives à court terme, Breida et Morris offrant sur le papier moins de versatilité au dispositif de Kyle Shanahan.

 

La cote de 1,56 attribuée aux Rams pour dominer la division NFC Ouest reflète bien cet état des forces en présence. Et même en élargissant le spectre à l'ensemble de la Conférence Ouest, seuls les Eagles leur contestent le statut de favoris avec une cote de 5,50 contre 6,25. Oui mais voilà, de là à rentabiliser une cote de 11 pour une victoire finale, il y a un monde. Surtout pour une équipe qui a rendu les armes dès le premier tour des playoffs l'an dernier face aux Falcons.

 

Alors pourquoi les Rams méritent-ils un peu d'attention ? D'abord en raison d'un recrutement de haute volée. Les dirigeants californiens ont décidé de miser gros sur cette saison à venir, quitte à hypothéquer leurs chances pour les suivantes avec des tours de draft dilapidés et une masse salariale flirtant dangereusement avec le cap. Brandin Cooks, Marcus Peters, Aqib Talib, Ndamukong Suh : voici quelques-uns des gros noms qui ont accepté de rejoindre la franchise ces derniers mois.

 

Forte de ces dernières recrues, la ligne défensive construite par Sean McVay et son équipe est peut-être la plus impressionnante de tous les effectifs. Si la mayonnaise prend, ce qui ne paraît pas insensé au regard des bases solides posées l'an dernier et des garanties offertes par le staff en place, bien des adversaires devraient se casser les dents sur ce mur digne de quelques beaux champions des dernières saisons. Ajoutez-y un Todd Gurley élu joueur offensif de l'année écoulée, ou encore des équipes spéciales qui ont fait la preuve de leur efficacité, et vous obtenez les ingrédients d'un cocktail prometteur. Ce ne sont du reste pas nos collègues de TouchdownActu qui diront le contraire...

Les favoris de Winamax pour le Super Bowl

Favoris NFL Winamax

L'agenda de la première journée

NFL 2018 Week 1
Les news à la Une
mardi 13 novembre 2018 à 10:47
Télex

À travers cette association, la Française des Jeux entend faire gagner à ses parieurs "des packages avec des places pour des matchs aux États-Unis ou à Londres". Parions Sport, qui projette de renforcer son exposition via des spots de pub sur beIN Sports (le diffuseur de la NBA en France), aura également la possibilité d'utiliser le logo des équipes voire les photos des basketteurs pour mettre en valeur son offre de paris.

mardi 13 novembre 2018 à 10:31
Paris sportifs en ligne : les enseignements du dernier rapport de l'ARJEL

Dans son dernier rapport trimestriel, l'Autorité de Régulation des Jeux En Ligne (ARJEL) souligne que chaque secteur de jeu en ligne est en situation de croissance. Pour autant, l'explosion des paris sportifs est sans commune mesure avec la situation des deux autres activités. Lors du trimestre écoulé, de nouveaux records sont tombés et la Coupe du Monde de football est loin d'être la seule responsable.

vendredi 2 novembre 2018 à 13:28
Télex

En septembre, la NFL a ouvert la porte à des partenariats entre ses franchises et des entreprises de jeux d'argent. Caesars s'engouffre dans la brèche en s'associant aux Raiders pour les quinze prochaines années. L'équipe d'Oakland, qui en 2020 élira domicile à Las Vegas, proposera des opérations exclusives à l'attention des clients du casinotier. La marque sera également mise en avant sur et autour du terrain lors des rencontres à domicile.

jeudi 11 octobre 2018 à 14:21
Loi de finances et paris sportifs : le partage du gâteau en question

Le budget du ministère des Sports pourrait finalement augmenter, titrait récemment Le Parisien en référence à la volonté de certains députés de réaffecter une partie du gâteau généré par les paris sportifs en ligne. S'il n'est nullement question de modifier le taux des prélèvements, le projet ne semble pas faire l'unanimité dans l'Hémicycle.

mercredi 12 septembre 2018 à 14:56
Justice : Winamax Sport mis à l'amende pour une série de tweets

Par un jugement en date du 6 septembre 2018, la Cour d'appel de Paris interdit à Winamax de publier des images ou clichés issus de compétitions organisées par la Fédération Française de Football. Cette décision, assortie d'une condamnation à 50 000 euros de dommages et intérêts, referme un litige vieux de trois ans entre le bookmaker et la FFF.

jeudi 9 août 2018 à 14:41
Télex

Quelques jours après l'annonce d'un partenariat de deux ans avec le LOSC, Winamax s'associe aujourd'hui avec un autre pensionnaire de Ligue 1 : le club d'Amiens. Cette collaboration se traduira comme d'habitude par la présence du W rouge sur le short des joueurs, ainsi que par diverses offres à destination des supporters et partenaires : places VIP, maillots à gagner, paris offerts... Avec en prime l'organisation d'un tournoi de poker réunissant supporters et joueurs dans le courant de l'année.

jeudi 9 août 2018 à 8:18
Télex

Chauffeur-livreur dans la vie de tous les jours, Pokercroix est un habitué des paris combinés improbables. Cette fois, la tentative a été fructueuse puisqu'il a rentabilisé sa mise de 20 centimes à hauteur de 134 787 €. Notre homme est tellement chanceux qu'il n'a même pas tremblé lors du dernier match : c'est grâce un mail de Winamax qu'il a appris la bonne nouvelle après coup.

vendredi 27 juillet 2018 à 8:40
Télex

Winamax a pris pour habitude ces dernières années de s'associer à divers clubs de Ligue 1 dans le cadre de partenariats de deux saisons. C'est au tour du LOSC d'accueillir le W rouge sur les shorts de ses joueurs, mais aussi dans l'enceinte sportive du stade Pierre Mauroy. Des animations seront également proposées tout au long de la saison, tant auprès des supporters que des parieurs.

mardi 17 juillet 2018 à 13:32
Coupe du Monde : un premier bilan de la finale des parieurs

En attendant les chiffres de l'Autorité de Régulation des Jeux En Ligne (ARJEL) ce mercredi, plusieurs opérateurs de paris sportifs se satisfont de leur bilan de la Coupe du Monde dans les colonnes des médias généralistes. Tout en précisant que le résultat de la finale se traduit pour eux par "une perte à court terme" compte tenu de l'engouement suscité par les Bleus.