mardi 1 août 2017 à 9:20

Plus concurrentiel que jamais, le marché français des paris sportifs en ligne continue également de prendre du volume. Selon les derniers chiffres publiés par l'ARJEL, les bookmakers hexagonaux ont enregistré 636 millions d'euros de mises au deuxième trimestre. Il s'agit d'un nouveau record depuis la régulation du marché en 2010.

Jean-Michel Aulas

Pas d'Euro ni de Coupe du Monde : traditionnellement, les années impaires ne sont pas propices à des records de mises pour les opérateurs de paris sportifs. Oui mais voilà, la dynamique de croissance est actuellement si forte que le marché continue d'atteindre de nouvelles cimes.

 

Les 636 millions d'euros de mises du deuxième trimestre constituent à ce titre un record absolu depuis 2010. Et si la progression reste relativement modérée sur un an (+9 %), elle est bel et bien spectaculaire si l'on ne tient compte que des mois d'avril et de mai (+28 %), les seuls dont les données ne sont pas biaisées par la tenue de l'Euro de football l'an dernier.

 

Sans surprise, le trimestre accouche également d'un record en terme de Produit Brut des Jeux : 111 millions d'euros (à titre de comparaison, l'année 2011 dans son ensemble avait généré un PBJ de 116 millions d'euros). Ce chiffre marque une progression sur un an de l'ordre de 22 %, laquelle s'explique en partie par le repli de deux points sur la période du Taux de Retour aux Joueurs (TRJ).

Un aperçu des mises sur les principaux sports

ARJEL 2017 mises par sports

Quelques chiffres en vrac

  • le football représente toujours 54 % du volume global des mises, suivi du tennis à hauteur de 30 % ;
  • les paris mutuels (fantasy leagues) peinent à percer et ne drainent que deux millions d'euros de mises, soit 1 % du volume total du marché. Un chiffre peut-être à mettre en relation, au moins en partie, à leur TRJ en moyenne inférieur de trois points à l'offre classique.
  • sur la saison, les principales compétitions nationales de football enregistrent toutes une hausse des enjeux : +34 % pour la Ligue 1, +30 % pour la Ligue 2 ; +23 % pour la Premier League ; + 19 % pour la Liga...
  • la Ligue 2 génère en moyenne un volume de mises quatre fois moindre à celui de la Ligue 1 ;
  • Roland-Garros affiche une progression des mises de 30 % à hauteur de 46,6 millions d'euros, dont 46 % en live et 59 % sur le tableau masculin. C'est en moyenne deux fois plus que les autres tournois du Grand Chelem. À elle seule, la finale opposant Rafael Nadal à Stan Wawrinka a eu droit à 1,4 million d'euros de mises.
  • les matchs clés de la Ligue des Champions se situent sur un autre ordre de grandeur : 3 millions pour Monaco-Juventus, 3,5 millions pour Barcelone-PSG, et même 3,9 millions pour la finale Juventus-Real Madrid. Il s'agit d'ailleurs d'un nouveau record pour une rencontre entre clubs.
Vos commentaires sur cette news dans le forum :
Le marché des paris sportifs en ligne toujours en pleine croissance
Cette news a suscité 1 commentaire :
News

Si Betclic et PMU ont longtemps dominé le marché français des paris sportifs en ligne, Unibet et Winamax ont depuis refait leur retard pour conquérir chacun près de 20 % de parts de marché selon Le Figaro. Une tendance à examiner à la lumière du dernier baromètre Odoxa, lequel prête à ces deux opérateurs de proposer les meilleures cotes.

[...] Lire la suite…



Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
News

Plus concurrentiel que jamais, le marché français des paris sportifs en ligne continue également de prendre du volume. Selon les derniers chiffres publiés par l'ARJEL, les bookmakers hexagonaux ont enregistré 636 millions d'euros de mises au deuxième trimestre. Il s'agit d'un nouveau record depuis la régulation du marché en 2010.

[...] Lire la suite…



Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lire le commentaire sur le forum
Les news à la Une
mercredi 10 juin 2020 à 9:57
Bilan trimestriel de l'ARJEL (T1 2020) : les paris sportifs freinés par le confinement

Peut-être avez-vous remarqué que des événements majeurs se sont produits en France et dans le monde ces derniers mois ? Eh bien figurez-vous que leur impact sur l'industrie des paris sportifs n'a pas été anodin. L'ARJEL vou explique tout dans son bilan d'activité du premier trimestre, lequel n'a pour rappel compté que deux semaines de confinement.

jeudi 23 avril 2020 à 14:54
Télex

Ce changement de nom n'aura aucune incidence sur le parcours des joueurs de la plateforme : tous les détails de leurs comptes restent les mêmes. La manœuvre vise bien entendu à identifier plus clairement la marque et, comme l'indique le communiqué du groupe, son appartenance à la "famille PokerStars".

mardi 17 décembre 2019 à 15:59
Télex

C'est une info signée L'Équipe : plusieurs salariés de Winamax sont en garde à vue dans le cadre d'une affaire de paris suspects, lesquels portent sur un match de Ligue 1 algérienne disputé en mai 2018. La rencontre avait fait l'objet de paris anormalement élevés sur un score exact de 3-2. Parmi ces paris, quelques mises plus modestes pourraient avoir été l'œuvre des employés suspectés.