jeudi 11 octobre 2018 à 14:21

Le budget du ministère des Sports pourrait finalement augmenter, titrait récemment Le Parisien en référence à la volonté de certains députés de réaffecter une partie du gâteau généré par les paris sportifs en ligne. S'il n'est nullement question de modifier le taux des prélèvements, le projet ne semble pas faire l'unanimité dans l'Hémicycle.

Centre national pour le développement du sport

Chaque année, le succès des paris sportifs contribue à gonfler un peu plus la ponction réalisée par l'État sur cette industrie. Le taux des prélèvements sur les opérateurs en ligne s'élève à 5,7 %, dont 1,8 % au profit de la sécurité sociale et 1,8 % au bénéfice du Centre national pour le développement du sport (CNDS). À ce petit jeu, selon les chiffres du dernier rapport d'activité de l'ARJEL, le CNDS a par exemple empoché 44,6 millions d'euros en 2017, contre 37,46 millions en 2016.

 

Il est fréquent que la loi affecte directement à certains organismes publics le produit de certaines taxes. Pour autant, un mécanisme de plafonnement est indispensable. C'est tout particulièrement le cas s'agissant de l'industrie des paris sportifs, dont les revenus ont progressé bien plus rapidement ces dernières années que les besoins de fonctionnement du CNDS. Le projet de loi de finances pour l'exercice 2019 fixe donc ce plafond à 34 millions d'euros.

 

Qui dit plafonnement des crédits du CNDS dit également augmentation de la part de l'État. L'an dernier, les paris sportifs en ligne ont par exemple bénéficié à hauteur de 143 millions d'euros au budget de l'État. Si d'aventure le plafond du CNDS avait été fixé à 34 millions à l'époque, alors le montant alloué au budget général de l'État aurait été supérieur d'une dizaine de millions.

 

Parce qu'il permet de faire bouger les lignes sans toucher aux taux de prélèvement, ce mécanisme de plafonnement constitue un point d'achoppement majeur des débats autour du projet de loi de finances. Ces derniers jours, plusieurs groupes de députés ont ainsi tenté en commission de corriger la copie du gouvernement. C'est notamment le cas de l'aile gauche de l'Assemblée Nationale, qui par l'intermédiaire de Régis Juanico a présenté une série d'amendements visant successivement à relever le plafond du CNDS de 98, puis 60 et enfin 20 millions d'euros. Des tentatives répétées, donc, qui aux dernières nouvelles se sont soldées par autant d'échecs.

 

Si d'autres amendements ont proposé — sans davantage de succès — d'affecter une partie des fameux 1,8 % à l'Agence Française de Lutte contre le Dopage en plus du CNDS, c'est une autre voie qui pourrait finalement être empruntée dans les prochains jours. Une frange des élus de la majorité soutient en effet l'idée d'une augmentation modérée de 15 millions d'euros du plafond du CNDS, laquelle s'accompagnerait d'une hausse comparable des plafonds de la taxe sur les jeux de la Française des Jeux et de celle sur les droits télé.

 

Cette piste, qui ferait l'objet de discussions avancées avec le gouvernement, permettrait "à dépenses constantes" d'augmenter indirectement le budget prévisionnel du ministère des Sports, qui en 2017 et 2018 a déjà atteint des montants records. Quant à la part des prélèvements dévolue au budget général de l'État, elle n'en pâtirait pas forcément. Pour une raison simple : malgré l'absence de Mondial ou d'Euro en 2019, les sommes misées par les Français auprès des bookmakers devraient encore augmenter l'an prochain.

Les news à la Une
mercredi 12 septembre 2018 à 14:56
Justice : Winamax Sport mis à l'amende pour une série de tweets

Par un jugement en date du 6 septembre 2018, la Cour d'appel de Paris interdit à Winamax de publier des images ou clichés issus de compétitions organisées par la Fédération Française de Football. Cette décision, assortie d'une condamnation à 50 000 euros de dommages et intérêts, referme un litige vieux de trois ans entre le bookmaker et la FFF.

mardi 4 septembre 2018 à 10:10
NFL : les favoris pour le Super Bowl à l'aube de la saison

Vainqueurs du dernier Super Bowl, les Philadelphia Eagles accueillent les Atlanta Falcons dans la nuit de jeudi à vendredi. Les tenants du titre et leurs dauphins, les New England Patriots, font logiquement figure de favoris de cette nouvelle saison de NFL aux yeux des bookmakers. Quelques outsiders semblent toutefois particulièrement bien armés cette année.

jeudi 9 août 2018 à 14:41
Télex

Quelques jours après l'annonce d'un partenariat de deux ans avec le LOSC, Winamax s'associe aujourd'hui avec un autre pensionnaire de Ligue 1 : le club d'Amiens. Cette collaboration se traduira comme d'habitude par la présence du W rouge sur le short des joueurs, ainsi que par diverses offres à destination des supporters et partenaires : places VIP, maillots à gagner, paris offerts... Avec en prime l'organisation d'un tournoi de poker réunissant supporters et joueurs dans le courant de l'année.

jeudi 9 août 2018 à 8:18
Télex

Chauffeur-livreur dans la vie de tous les jours, Pokercroix est un habitué des paris combinés improbables. Cette fois, la tentative a été fructueuse puisqu'il a rentabilisé sa mise de 20 centimes à hauteur de 134 787 €. Notre homme est tellement chanceux qu'il n'a même pas tremblé lors du dernier match : c'est grâce un mail de Winamax qu'il a appris la bonne nouvelle après coup.

vendredi 27 juillet 2018 à 8:40
Télex

Winamax a pris pour habitude ces dernières années de s'associer à divers clubs de Ligue 1 dans le cadre de partenariats de deux saisons. C'est au tour du LOSC d'accueillir le W rouge sur les shorts de ses joueurs, mais aussi dans l'enceinte sportive du stade Pierre Mauroy. Des animations seront également proposées tout au long de la saison, tant auprès des supporters que des parieurs.

mardi 17 juillet 2018 à 13:32
Coupe du Monde : un premier bilan de la finale des parieurs

En attendant les chiffres de l'Autorité de Régulation des Jeux En Ligne (ARJEL) ce mercredi, plusieurs opérateurs de paris sportifs se satisfont de leur bilan de la Coupe du Monde dans les colonnes des médias généralistes. Tout en précisant que le résultat de la finale se traduit pour eux par "une perte à court terme" compte tenu de l'engouement suscité par les Bleus.

mercredi 9 mai 2018 à 13:53
Télex

JohnDoe a longtemps tenu de main de maître la rubrique tennis du podcast du Bar des Sports. Ses fans seront donc heureux d'apprendre qu'il entend continuer à leur faire profiter de ses analyses sur le circuit ATP. En attendant Roland Garros, c'est du côté d'Istanbul que Jonas a choisi de s'échauffer.