vendredi 13 janvier 2017 à 14:47
Télex

À l'occasion de 20e journée de Ligue 1, PMU met en jeu une cagnotte de 30 000 €. Pour prétendre à votre part du magot, il suffit de placer au moins cinq paris de 50 € à une cote supérieure à 1,30... et d'en gagner un ! Rebelote la semaine prochaine pour la 21e journée, avec cette fois une dotation de 20 000 € et la nécessité de placer cinq paris de 40 € ou plus.

Les news à la Une
mardi 17 décembre 2019 à 15:59
Télex

C'est une info signée L'Équipe : plusieurs salariés de Winamax sont en garde à vue dans le cadre d'une affaire de paris suspects, lesquels portent sur un match de Ligue 1 algérienne disputé en mai 2018. La rencontre avait fait l'objet de paris anormalement élevés sur un score exact de 3-2. Parmi ces paris, quelques mises plus modestes pourraient avoir été l'œuvre des employés suspectés.

mardi 23 avril 2019 à 9:47
HOT !
Interdictions et limitations des paris : l'ARJEL en remet une couche

En novembre 2017, l'Autorité de Régulation des Jeux En Ligne (ARJEL) soulignait que les règles du code de la consommation s'opposaient à une pratique répandue chez les bookmakers : le refus ou la limitation des paris des plus gros gagnants. Au regard des arguments présentés par certains opérateurs devant la justice, le régulateur estime aujourd'hui devoir rappeler son interprétation de la loi.

mercredi 20 mars 2019 à 14:43
Télex

Dans une décision datée du 14 mars, l'Autorité de Régulation des Jeux En Ligne (ARJEL) étend la liste des résultats susceptibles de faire l'objet de paris en NFL. Le nombre de points inscrits et l'équipe marquant le prochain point sont entre autres concernés. En revanche, le régulateur suit l'avis défavorable de la FFF s'agissant de la première division féminine de football.

vendredi 15 février 2019 à 14:50
Marché des paris sportifs : les chiffres clés du dernier rapport de l'ARJEL

Le dernier rapport de l'ARJEL est particulièrement éloquent au sujet de la bonne santé du marché des paris sportifs en ligne. Le secteur enregistre des mises en progression de 51 % au quatrième trimestre et de 56 % sur l'ensemble de l'année. La Coupe du Monde de football a naturellement joué un rôle, mais elle ne suffit pas à expliquer cette excellente dynamique.