mardi 5 avril 2016 à 13:26

Après une série de quatre victoires consécutives sur le score de 1-0, l'avance de Leicester au sommet du classement de Premier League atteint désormais sept points sur Tottenham et onze sur Arsenal (qui compte un match en retard). À six journées de la fin, cet écart est considéré comme insurmontable par BetFred. Le bookmaker britannique passe donc déjà à la caisse.

Les supporters de Leicester

La belle histoire de Leicester continue, et avec elle celle de tous les supporters et parieurs qui ont osé miser sur une victoire finale des Foxes en Premier League. Au début de la saison, la cote attribuée aux hommes de Claudio Ranieri s'élevait pour rappel à 5000/1. Or de mémoire de bookmaker britannique, jamais une équipe affublée d'une telle cote n'est jusqu'alors parvenue à convertir les espoirs placés en elle.

 

Avec désormais sept points d'avance à six journées de la fin, le happy-end semble néanmoins de plus en plus probable pour les coéquipiers de Jamie Vardy. Ces dernières semaines, bon nombre de bookmakers ont d'ailleurs entamé des négociations avec leurs clients afin d'honorer leurs paris en avance mais à moindre coût. Le Bar des Sports s'est déjà fait le relais de cette pratique très répandue outre-Manche, mettant au passage en avant quelques cas emblématiques :

  • celui de John Pryke, qui s'est laissé convaincre par un chèque de 29 000 £ malgré une mise de 20 £ qui lui ouvrait la possibilité d'un gain de 100 000 £ ;
  • celui de ce parieur anonyme qui a accepté une offre de 72 000 £ en retour de sa mise de 50 £, tirant du même coup un trait sur un hypothétique magot de 250 000 £ ;
  • celui de Leigh Herbert, un jeune menuisier, qui à l'inverse a tenu bon et peut entrevoir un gain de 25 000 £ en récompense de sa mise de 5 £ ;
  • ou encore celui de cet anonyme qui a placé une mise conséquente après quelques journées et convoite aujourd'hui un magot de 140 000 £.

 

Du point de vue des opérateurs, cette stratégie fait sens. Sur William Hill par exemple, l'ardoise d'une victoire finale de Leicester est estimée à quatorze millions de dollars. Et les parieurs qui ont osé miser sur cette issue dès le début de la saison, lorsque la cote était encore à son apogée, sont au nombre de 25. Résultat : le bookmaker proposait dimanche de mettre fin aux paris en échange d'un versement équivalent à 66 % du gain espéré.

 

Certains concurrents ont en revanche déjà décidé de jeter l'éponge. C'est notamment le cas de BetFred, qui ce dimanche a fait savoir que tous les paris portant sur un sacre de la Blue Army pouvaient être encaissés immédiatement. Une offre qui n'est pas tombée dans l'oreille d'un sourd puisque l'un des fidèles du bookmaker s'est prestement présenté pour encaisser ses 40 000 £. Au total, le coût de l'opération serait estimé à un million de livres.

 

Derrière cette décision se cache pourtant un patron, Fred Done, qui n'a pas toujours brillé dans cet exercice. En 1998, le PDG avait fait de son entreprise la première à honorer des paris avant même la réalisation de l'événement en question. À l'époque, il s'agissait de la victoire finale de Manchester United... mais une grosse série de victoires d'Arsenal dans la dernière ligne droite avait permis aux Gunners de rafler la mise.

 

Bis repetita en 2012 avec, cette fois, les deux équipes de Manchester dans le rôle du leader coiffé au poteau et du champion surprise. "C'est vrai que je me suis trompé deux fois", commente le principal intéressé dans la presse anglaise, "Mais cette fois je ne peux vraiment pas imaginer Tottenham ou Arsenal renverser la vapeur. [...] Je tiens à ce que mes parieurs empochent leur mise. Et j'en suis ravi car Leicester a vraiment fait souffler un vent de fraîcheur sur le championnat cette saison !".

Vos commentaires sur cette news dans le forum :
Leicester : un bookmaker honore déjà les mises sur le titre
Cette news a suscité 16 commentaires, et seuls les 15 derniers sont affichés.

Après les résultats du we , il doit y croire beaucoup plus , perso à sa place je trouverais difficillement le sommeil .

 

Un autre à accepté une offre de son book : http://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Un-parieur-fan-de-leicester-fait-une-croix-sur-son-gain-potentiel/640680

A sa place j'acceptais le chèque plus petit tout de suite également également surtout si j'ai son age .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
News

Le Bar des Sports en a déjà parlé : quelques supporters de Leicester ont eu la main heureuse, en début de saison, en plaçant une petite mise sur la victoire de leurs poulains au terme de la saison de Premier League. Alors que le championnat touche à son terme, certains d'entre eux ont choisi de renoncer à leur pari en échange d'une coquette somme. D'autres ont à l'inverse décidé d'aller au bout de leur idée en dépit des risques.

[...] Lire la suite…




La pépite Riyad Mahrez

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Superbe histoire :) Une petite couverture sur Man City et Tottenham et il prends des sous sans trembler :D 

FYP.

Super conte de fées en tout cas. Philippe Auclair en parle régulièrement sur RMC depuis quelques semaines. Et un gros VGG pour ne pas lâcher le morceau alors que beaucoup verraient leurs bourliches© rétrécir à mesure que la fin du championnat s'approche...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
News

Après une série de quatre victoires consécutives sur le score de 1-0, l'avance de Leicester au sommet du classement de Premier League atteint désormais sept points sur Tottenham et onze sur Arsenal (qui compte un match en retard). À six journées de la fin, cet écart est considéré comme insurmontable par BetFred. Le bookmaker britannique passe donc déjà à la caisse.

[...] Lire la suite…



Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
News

"Every bookmaker is crying out in pain" titre BBC.com. Au total, la victoire de Leicester en Premier League aurait coûté plus de 30 millions d'euros aux bookmakers britanniques. Si le constat mérite pour plusieurs raisons d'être relativisé, un autre chiffre ne souffre aucune contestation : 57 parieurs ont signé un pronostic exact en tout début de saison, lorsque la cote des Foxes était encore de 5000/1.

[...] Lire la suite…



Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne pariais pas encore lorsque cette belle cote était proposée, sinon en voyant du 5000/1 j'aurais pu être tenté d'y mettre quelques piecettes.

La question que je me pose est avec quel autre truc absurde à ce moment là j'aurais bien pu le combiner :>

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lire les 16 commentaires sur le forum
Les news à la Une
mardi 17 décembre 2019 à 15:59
Télex

C'est une info signée L'Équipe : plusieurs salariés de Winamax sont en garde à vue dans le cadre d'une affaire de paris suspects, lesquels portent sur un match de Ligue 1 algérienne disputé en mai 2018. La rencontre avait fait l'objet de paris anormalement élevés sur un score exact de 3-2. Parmi ces paris, quelques mises plus modestes pourraient avoir été l'œuvre des employés suspectés.

mardi 23 avril 2019 à 9:47
HOT !
Interdictions et limitations des paris : l'ARJEL en remet une couche

En novembre 2017, l'Autorité de Régulation des Jeux En Ligne (ARJEL) soulignait que les règles du code de la consommation s'opposaient à une pratique répandue chez les bookmakers : le refus ou la limitation des paris des plus gros gagnants. Au regard des arguments présentés par certains opérateurs devant la justice, le régulateur estime aujourd'hui devoir rappeler son interprétation de la loi.

mercredi 20 mars 2019 à 14:43
Télex

Dans une décision datée du 14 mars, l'Autorité de Régulation des Jeux En Ligne (ARJEL) étend la liste des résultats susceptibles de faire l'objet de paris en NFL. Le nombre de points inscrits et l'équipe marquant le prochain point sont entre autres concernés. En revanche, le régulateur suit l'avis défavorable de la FFF s'agissant de la première division féminine de football.

vendredi 15 février 2019 à 14:50
Marché des paris sportifs : les chiffres clés du dernier rapport de l'ARJEL

Le dernier rapport de l'ARJEL est particulièrement éloquent au sujet de la bonne santé du marché des paris sportifs en ligne. Le secteur enregistre des mises en progression de 51 % au quatrième trimestre et de 56 % sur l'ensemble de l'année. La Coupe du Monde de football a naturellement joué un rôle, mais elle ne suffit pas à expliquer cette excellente dynamique.