jeudi 8 février 2018 à 14:30

Faire mieux que les quinze médailles décrochées à Sotchi en 2014 : tel est l'objectif affiché par la délégation française présente à Pyeongchang à l'occasion de la 23e édition des Jeux olympiques d'hiver. Outre les têtes d'affiche que sont Martin Fourcade, Tessa Worley ou encore Alexis Pinturault, bien d'autres jeunes pousses sont armées pour briller en Corée du Sud.

Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron
Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron

Présente en masse à Pyeongchang (108 représentants), la délégation tricolore n'a pas l'ambition de dominer le classement des médailles. Dans cet exercice, les bookmakers font plutôt confiance à la Norvège (cotée 1,60), voire à l'Allemagne (2,75) ou aux États-Unis (8). En revanche, les Bleus ont les moyens de récolter davantage de trophées qu'à Sotchi il y a quatre ans (15 médailles dont 4 en or). En haut lieu, l'objectif d'une vingtaine de médailles est évoqué.

 

Qui sont les champions susceptibles de contribuer à l'effort collectif ? Le premier nom qui vient à l'esprit est bien évidemment celui de Martin Fourcade. Comme en Russie, le biathlète confesse viser quatre médailles. Un nouveau titre permettrait même à notre porte-drapeau de rejoindre Jean-Claude Killy au rang d'athlète le plus titré lors des JO d'hiver. Il lui faudra cependant, pour y parvenir, faire au moins jeu égal avec Johannes Boe, au sommet de sa forme cette année. Les bookmakers attribuent d'ailleurs des cotes sensiblement équivalentes au Français et au Norvégien sur les différentes épreuves au programme.

 

Tessa Worley, absente des derniers Jeux pour cause de blessure, hérite d'une cote de 5 qui en fait une prétendante naturelle au podium sur le slalom géant. La lauréate du globe de cristal de la discipline a fait le plein de confiance en remportant le dernier géant précédant les JO, à Lenzerheide.

 

Son collègue Alexis Pinturault fait partie des favoris sur le combiné (discipline non cotée), mais aussi des compétiteurs susceptibles de se hisser sur le podium en slalom géant (cote de 10 pour la victoire aux côtés de trois autres champions, loin derrière le grand favori Marcel Hirscher). Ses 21 succès en Coupe du monde plaident en sa faveur, même si les grands championnats lui ont jusqu'alors rarement réussi.

 

Difficile aussi de ne pas dire un mot du couple constitué par Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron. Champion du monde de danse sur glace (discipline non cotée) en 2015 et 2016, le duo a cédé son trophée cette année mais reste champion d'Europe en titre. Surtout, il est parvenu à reprendre le dessus sur ses rivaux canadiens avant de s'envoler pour Pyeongchang.

 

Enfin, nos fers de lance seront accompagnés de dizaines d'outsiders capables sur un jour de renverser des montagnes. On pense pêle-mêle au champion olympique de skicross Jean-Frédéric Chapuis, à Simon Desthieux ou Anaïs Braisaz en biathlon, à Alexis Contin en patinage de vitesse, à notre championne du monde de slopestyle Tess Ledeux, au champion olympique de snowboard Pierre Vaultier qui ces dernières semaines a enchainé les podiums, ou encore au vétéran Jason Lamy-Chappuis en combiné nordique.

Une compétition à suivre avec Patrick Montel et ses amis

Vos commentaires sur cette news dans le forum :
Jeux olympiques d'hiver de Pyeongchang : les chances de médailles françaises
Cette news a suscité 1 commentaire :
News

Faire mieux que les quinze médailles décrochées à Sotchi en 2014 : tel est l'objectif affiché par la délégation française présente à Pyeongchang à l'occasion de la 23e édition des Jeux olympiques d'hiver. Outre les têtes d'affiche que sont Martin Fourcade, Tessa Worley ou encore Alexis Pinturault, bien d'autres jeunes pousses sont armées pour briller en Corée du Sud.

[...] Lire la suite…




Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
News

Comme lors des Jeux Olympiques de Rio, Winamax met en place à l'occasion des JO de Pyeongchang son propre tableau des médailles. Il ne s'agit pas ici de skier vite ou de patiner avec élégance, mais bien évidemment de parier juste... et beaucoup !

[...] Lire la suite…



Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lire le commentaire sur le forum
Les news à la Une
mardi 13 février 2018 à 14:20
Télex

À point nommé ! À l'occasion du retour de la Ligue des Champions, Winamax propose deux opérations promotionnelles sur son Jeu de l'Entraîneur. Les novices, d'abord, peuvent s'essayer au format avec une grille à 2 € remboursée. Quant aux habitués, ils ont droit à trois classements dotés respectivement de 2 000 € pour le contest à 2 €, et de 1 000 € pour les contests à 10 et 50 €.

mardi 16 janvier 2018 à 13:31
Télex

De retour le week-end dernier au grand bonheur de Tony Chapron, la Ligue 1 monte en puissance avec une 21e journée programmée en semaine. Appuyé par Echoes, Serval75 se penche sur les trois matchs prévus ce mardi et les sept autres de mercredi. Des analyses de nature à éclairer votre propre lanterne.

jeudi 11 janvier 2018 à 14:27
Télex

La trêve hivernale a été longue et ce ne sont pas les quelques matchs de Coupe de la semaine écoulée qui ont rassasié les pronostiqueurs en herbe. On reprend les bonnes habitudes avec quelques éléments de nature à alimenter vos réflexions. Strasbourg et Troyes, notamment, ont les faveurs de Serval75.

mardi 28 novembre 2017 à 10:33
Télex

Le Jeu de l'Entraîneur de Winamax s'offre un nouveau contest NBA gratuit et doté de 3 000 € dans la nuit du 6 au 7 décembre. Son accès sera toutefois subordonné à votre participation aux autres contests de la semaine. Ainsi, un ticket freeroll vous sera attribué toutes les trois équipes validées sur le contest à 50 €, toutes les dix équipes sur celui à 10 € et toutes les cinquante équipes sur le 2 €.

vendredi 24 novembre 2017 à 13:28
Interdictions et limitations des paris : l'ARJEL rappelle la loi

Il n'est pas rare qu'un opérateur de paris sportifs limite le montant des mises de certains de ses clients, notamment lorsque ces derniers parviennent à dégager des gains substantiels. Dans une délibération en date du 23 novembre, l'Autorité de Régulation des Jeux En Ligne (ARJEL) rappelle que cette pratique est très strictement encadrée par la loi.

vendredi 24 novembre 2017 à 10:25
Télex

Active à l'international depuis plusieurs années, la société Vivaro Betting a obtenu un agrément auprès de l'ARJEL le 14 septembre dernier. Dans une nouvelle décision datée du 23 novembre, le régulateur autorise cet opérateur à déployer son offre de paris sportifs depuis le nom de domaine pasinobet.fr. Une marque historiquement associée au Groupe Partouche.

mardi 21 novembre 2017 à 14:01
Télex

Comme le BDS s'en est déjà fait l'écho, la justice française considère qu'un contrat de pari est un engagement ferme et définitif, lequel ne saurait être remis en cause par une erreur imputable au bookmaker. La FdJ en a fait les frais il y a quelques jours, à l'occasion des 16e de finale de Coupe de France féminine de handball, en confondant le club de Palente Besançon (3e division) avec celui de l'ESBF Besançon (1re division). Résultat : une cote de 3,40 attribuée aux grands favoris du match, comme l'explique L'Est Républicain.