vendredi 25 novembre 2016 à 14:58
EXCLU

Quel montant de sa bankroll engager sur un pari donné ? La question revient souvent dans la bouche des parieurs débutants ou de niveau intermédiaire. Au même titre qu'une sélection intelligente des paris, une stratégie de mises adéquate fait partie de l'arsenal indispensable du parieur gagnant. Dans ce nouvel article, Gui vous livre quelques clés pour vous améliorer.

Full Metal Jacket
"C'est toi le p'tit merdeux qui conseille des bets de 15U sur une victoire de Nancy ?"

Fin pédagogue, Gui vous a déjà glissé quelques conseils précieux dans ses articles consacrés aux erreurs à éviter, aux arnaques et dangers des paris sportifs, ou encore à la nécessité de se spécialiser dans une discipline ou une compétition.

 

Pour choisir le thème de son nouvel article, ce grand fan de rugby vous avait pour rappel sollicité sur le forum. Cette phase de consultation avait alors permis d'identifier une attente commune à de nombreux parieurs : celle d'améliorer et de rationnaliser sa stratégie de mises.

 

Gui s'est donc logiquement attelé à dresser un panorama des principales stratégies de mises actuelles : mise fixe, mise fixe évolutive, critère de Kelly, mise par indice de confiance... Naturellement, toutes ne correspondent qu'à des profils particuliers de joueurs. Selon que vous soyez plutôt un parieur débutant ou expérimenté, le choix de la stratégie idoine diffèrera donc sensiblement.

 

Tel est l'un des nombreux enseignements de cet article qui, par ailleurs, prend bien soin de rappeler quelques principes de gestion de bankroll ainsi que la nécessité de toujours raisonner sur le long terme. Les grosses sacoches c'est tabou, on en viendra tous à bout !

Vos commentaires sur cette news dans le forum :
Gestion de bankroll et stratégie de mises en paris sportifs : les conseils de Gui
Cette news a suscité 6 commentaires :
News

Quel montant de sa bankroll engager sur un pari donné ? La question revient souvent dans la bouche des parieurs débutants ou de niveau intermédiaire. Au même titre qu'une sélection intelligente des paris, une stratégie de mises adéquate fait partie de l'arsenal indispensable du parieur gagnant. Dans ce nouvel article, Gui vous livre quelques clés pour vous améliorer.

[...] Lire la suite…




"C'est toi le p'tit merdeux qui conseille des bets de 15U sur une victoire de Nancy ?"

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

salut,

tout d'abord merci à Gui pour ses articles et ses conseils avisés !

J'ai lu le dernier article sur la gestion de bankroll et je suis d'accord sur la quasi totalité des recommandations mais je m'interroge sur un point.

Lorsque il est  préconisé de fixer la mise par indice de confiance, je pense que cela peux être délicat pour la plupart des parieurs  ( débutants et confirmés ) car il est facile de confondre confiance ( pertinence de l'analyse et connaissance du marché ) et probabilité que l'événement se réalise ( 100/cote ).

par exemple un parieur va d'instinct mettre une cote de confiance élevée ( 3, 4 ou 5 ) sur une cote à 1,25 et une cote de confiance plus faible ( 1, 2 ou 3 ) à une cote à 2,50 alors que normalement cela ne doit pas interférer.

Avec cette façon de fixer les mises, on peux se retrouver à parier 50 euros ( 5% d'une bankroll de 1000 ) sur une cote à 2,50 et 10 euros  ( 1% de 1000 ) sur une cote à 1,25...cela ne me dérange pas.

Par contre si on donne le même indice de confiance pour une cote à 1,25 et une cote à 2,50  est ce logique de parier la même mise ?

La solution serait  peut être de fixer la mise en fonction d'un bénéfice espéré ou d'un gain total souhaité et non d'un % de sa bankroll.

exemple : On choisit de jouer pour gagner  3%, 5% ou 7% de sa bankroll selon son indice de confiance ( 1, 2 ou 3 )

ainsi pour une indice de confiance moyen ( 2 sur 3 ) et une bankroll de 1000 on pari alors 20 euros sur une cote à 2,50 et 40 euros sur une cote à 1,25 pour un gain total dans les 2 cas de 50 euros ( 5 % de sa bankroll ).

Est ce que cette façon de procéder, vous semble interessante ? ou alors je suis complétement dans l'erreur, c'est possible...merci de me donner votre avis.

 

 

 

 

 

 

 

Modifié par duvall

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

-La mise de 5% max préconisée partout,  lorsqu'on a une idée de son ROI, comment on peut en dévier? J'imagine que c'est une gestion de base qui offre un compromis entre évolution de BR+ROR (risk of ruin) acceptable. Plus le BR management est safe, moins on a de chances de se broke mais  en contrepartie la BR évolue plus lentement. Plus son ROI est gros, plus on peut se permettre d'avoir une gestion agressive. Comment peut on évaluer son ROR en fonction de son ROI et du % des ses mises ? 

-quid de la stratégie de mise "bet to win" (on ajuste la mise en fonction de la cote)

-on est d'accord que les systèmes de confiance (1u/3u/5u) ne doivent être appliqués que si on souhaite continuer à augmenter progressivement ses mises? Si on ne souhaite plus augmenter celles-ci dans le futur (ou que le book ne nous y autorisera pas) et que l'on est bien rollé, la variation de mise n'a plus lieu d'exister à mon sens.

 

Modifié par Tiwaz

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 28 novembre 2016 à 23:29, duvall a écrit :

salut,

tout d'abord merci à Gui pour ses articles et ses conseils avisés !

J'ai lu le dernier article sur la gestion de bankroll et je suis d'accord sur la quasi totalité des recommandations mais je m'interroge sur un point.

Lorsque il est  préconisé de fixer la mise par indice de confiance, je pense que cela peux être délicat pour la plupart des parieurs  ( débutants et confirmés ) car il est facile de confondre confiance ( pertinence de l'analyse et connaissance du marché ) et probabilité que l'événement se réalise ( 100/cote ).

par exemple un parieur va d'instinct mettre une cote de confiance élevée ( 3, 4 ou 5 ) sur une cote à 1,25 et une cote de confiance plus faible ( 1, 2 ou 3 ) à une cote à 2,50 alors que normalement cela ne doit pas interférer.

Avec cette façon de fixer les mises, on peux se retrouver à parier 50 euros ( 5% d'une bankroll de 1000 ) sur une cote à 2,50 et 10 euros  ( 1% de 1000 ) sur une cote à 1,25...cela ne me dérange pas.

Par contre si on donne le même indice de confiance pour une cote à 1,25 et une cote à 2,50  est ce logique de parier la même mise ?

La solution serait  peut être de fixer la mise en fonction d'un bénéfice espéré ou d'un gain total souhaité et non d'un % de sa bankroll.

exemple : On choisit de jouer pour gagner  3%, 5% ou 7% de sa bankroll selon son indice de confiance ( 1, 2 ou 3 )

ainsi pour une indice de confiance moyen ( 2 sur 3 ) et une bankroll de 1000 on pari alors 20 euros sur une cote à 2,50 et 40 euros sur une cote à 1,25 pour un gain total dans les 2 cas de 50 euros ( 5 % de sa bankroll ).

Est ce que cette façon de procéder, vous semble interessante ? ou alors je suis complétement dans l'erreur, c'est possible...merci de me donner votre avis.

 

 

 

 

C'est une autre stratégie, loin d'être ridicule, et que tu as bien exposé.  Je l'ai d"ailleurs utilisé lorsque j'avais lancé le challenge 100e par jour sur le BDS (que j'ai du abandonné pour X raisons). 

Effectivement, ça arrive et ça m'arrive même (fréquemment) de déterminer ma mise en fonction d'un gain que je veux obtenir (parfois lié à l'objectif dont je parle en fin d'article).

Dc oui, tu peux l'utiliser mais pas à chaque fois.

@duvall

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lire les 6 commentaires sur le forum
Les news à la Une
mardi 17 décembre 2019 à 15:59
Télex

C'est une info signée L'Équipe : plusieurs salariés de Winamax sont en garde à vue dans le cadre d'une affaire de paris suspects, lesquels portent sur un match de Ligue 1 algérienne disputé en mai 2018. La rencontre avait fait l'objet de paris anormalement élevés sur un score exact de 3-2. Parmi ces paris, quelques mises plus modestes pourraient avoir été l'œuvre des employés suspectés.

mardi 23 avril 2019 à 9:47
HOT !
Interdictions et limitations des paris : l'ARJEL en remet une couche

En novembre 2017, l'Autorité de Régulation des Jeux En Ligne (ARJEL) soulignait que les règles du code de la consommation s'opposaient à une pratique répandue chez les bookmakers : le refus ou la limitation des paris des plus gros gagnants. Au regard des arguments présentés par certains opérateurs devant la justice, le régulateur estime aujourd'hui devoir rappeler son interprétation de la loi.

mercredi 20 mars 2019 à 14:43
Télex

Dans une décision datée du 14 mars, l'Autorité de Régulation des Jeux En Ligne (ARJEL) étend la liste des résultats susceptibles de faire l'objet de paris en NFL. Le nombre de points inscrits et l'équipe marquant le prochain point sont entre autres concernés. En revanche, le régulateur suit l'avis défavorable de la FFF s'agissant de la première division féminine de football.

vendredi 15 février 2019 à 14:50
Marché des paris sportifs : les chiffres clés du dernier rapport de l'ARJEL

Le dernier rapport de l'ARJEL est particulièrement éloquent au sujet de la bonne santé du marché des paris sportifs en ligne. Le secteur enregistre des mises en progression de 51 % au quatrième trimestre et de 56 % sur l'ensemble de l'année. La Coupe du Monde de football a naturellement joué un rôle, mais elle ne suffit pas à expliquer cette excellente dynamique.