7setmatches

Pilier de Bar
  • Messages

    26
  • Inscrit(e) le

  • Dernière visite

  1. Il est possible que je dise des conneries étant donné que j'ai eu un downswing de 2k ce mois-ci.
  2. Je sais pas trop il faudrait calculer le Risk of Ruin mais je suis incapable de calculer ça. Mon sentiment c'est qu'avec 4000 on peut miser 200/trades sans trop de risque.
  3. Autrement, ce qui me fait choisir 100 dans des cas plutôt que 200 dans d'autres c'est le ROI. Dans les situations les plus profitables j'essaie de mettre plus.
  4. Hello. J'oscille plutôt entre 100 et 200£ mais ce n'est pas des bets "classiques". C'est à dire que lorsque je mets de l'argent sur un joueur j'attends jamais la fin du match mais plutôt un break ou un set. Et quand cette situation arrive (ou n'arrive pas) je retire mes gains (pertes) aussitôt.
  5. Hello pips, Roland Garros a commencé et ça se passe plutôt bien!Les premiers jours de grand chelem sont toujours très tendus. Il y a tellement de match et je veux tellement rien louper que ça fait des journées très intenses. J'ai décidé de partager mes résultats du mois dernier. J'ai pas trop joué, ça reste en ligne, mais rien de fou-fou. J'ai voulu sortir mes résultats sur mybetlog.com pour qu'il me dessine un petit graphe mais il y a trop de marchés et il m'affiche un message d'erreur. Du coup, je l'ai fait à la main.
  6. C'est bien nul. Si parmi ses valeurs il y a manquer de dignité dans la défaite alors qu'il ne change rien
  7. Tu les connais tous mieux que moi. J'espère qu'il regrette déjà autrement ça va être dur pour lui de se construire un public avec un comportement pareil.
  8. J'ai eu honte aujourd'hui. Le jeune corse de 22 ans Laurent Lokoli a eu le soutien du public tout le long de son match en 5 sets contre Martin Klizan. Sur place ça devait être le feu parce que même en regardant les autres matchs on entendait sans arrêt les hourras du public. Limite relou. Il était chaud bouillant à sauter comme un dingue et à serrer le poing à chaque occasion possible. C'était sympa à regarder même s'il en a fait un peu trop à mon goût. Il finit par perdre et en fin de match au filet, il refuse de serrer la main de adversaire. Et ben il s'est fait siffler par son public qu'il l'avait soutenu pendant presque 4h de jeu. J'aurais détesté être sur place et me rendre compte que avoir gaspiller 4h de ma voix pour un crétin.
  9. C'est prometteur tout ça. Bonne chance pour les 6 prochains mois et mets à jour autant que tu peux !
  10. Il y a deux ans je suis allé manger chez un ami. Raclette, Tartiflette ou Croziflette, je sais plus ce qu’on mange mais ça doit être un des trois puisque je refuse tout le reste. En fin de repas, on parle de paris sportifs. Du haut de mon expérience de joueur de poker, je lui dis que c’est impossible de gagner. Je lui dis que les cotes sont le résultats d’une probabilité moins la commission. En gros je dis de la m**de. Convaincu mais pas borné, je décide de faire mes recherches. C’est dur de reconnaitre qu’on s’est complètement planté mais je dis toujours que c’est mieux de rechercher la vérité plutôt que de rechercher à avoir raison. Je m’achète les bouquins qu’il faut, je parcours tout un tas de blogs, je follow des experts sur twitter. C’est un milieu très bien gardé et je découvre que très très très peu d’informations circulent. Attention, il y a une tonne de tipsters, et de personnes qui prétendent savoir mieux que les autres. Il vendent leurs techniques d’arbitrages, de martingales ou autres. Toujours à éviter. Il y a aussi les passionnés qui partage leurs stratégies sur des forums ou autres groupes facebook, généralement sous le titre " 25% ROI over 2 weeks!!". Le problème se trouve dans le titre. Très peu de personnes savent ce que signifie le mot "variance" et il faut surtout pas monter en stakes après un échantillon de 13 matchs. Le secret? Il n’y en a pas vraiment. Il faut connaitre son sport. Pas plus tard que ce matin, j’ai vu un gars basher un autre car il conseillait de parier Caroline Wozniacki en vainqueur de Roland Garros à 60/1. Il lui a fait comprendre que le jeu de Wozniacki est tout dans les déplacements mais qu’elle ne sait pas glisser sur terre battue. Si c’est vrai, c’est une information importante à connaitre. Personnellement, j’en sais rien, j’ai joué 5x au tennis, et j’ai pas bataillé en revers slicés en fond de court. Ce que j’essayais de faire, c’était de renvoyer la balle entre les lignes du camp adverse. C’est pourquoi j’ai choisi une approche quantitative pour mes trades. J’ai des signaux qui me font rentrer et d’autres qui me font sortir d’un marché. Par exemple un break ou une fin de set mais jamais parce que tel joueur commence à dominer les longs échanges ou attaque les 2nd service. J’ai surement tort de ne pas inclure tout ça (et c’est pour ça que j’ai encore une énorme marge de progression) mais au moins c’est facile, c’est identifiable, et ça me permet de ne pas trop utiliser mon cerveau et de regarder mes chaines youtube à côté
  11. Hello, merci pour ton post. La commission varie en fonction du lieu de résidence. UK, Malte, Italie sont dans le même lot à 5%, d'autre pays sont à 7% comme Monaco ou la Croatie et la plupart des autres pays sont entre les deux à 6.5%. A cela, s'ajoute une "rakeback" calculé en fonction de ce qu'on mise mais c'est pas très avantageux donc on se retrouve généralement à payer pas payer moins que 4.5% de commission. En ce qui concerne la mise minimale, je ne sais pas où tu es allé chercher le 4$ mais je pense que tu t'es trompé. Là aussi ça dépend de ta devise. Il y a quelques années, c'était 2£ maintenant ils ont descendu à 1£ ou 1$ si tu veux parler en USD. Mais là aussi on peut "tricher". Si tu as une API qui s'occupe de placer les bets, elle peut pour toi miser "pour" 2£ et miser contre" 1.99£ sur la même ligne, donc ton bet minimum peut être 0.01£. Pour ce qui est des cotes, c'est au cas par cas en effet. En ce qui me concerne j'ai rarement eu ce problème de liquidité.
  12. Merci de ton retour. Malheureusement je suis incapable de répondre à ta dernière question. Je connais quelques parieurs qui ont des ROI de 3-5%. Et ça c'est sur du marché .com. S'ils pratiquaient sur du .fr je te laisse faire le calcul... Moi je ne fais que de l'in-play sur betfair.
  13. Hello. Selon moi tu fais plusieurs erreurs. J'ai voulu te répondre ici puis finalement comme c'est un peu long, j'ai crée un billet que tu peux lire sur mon blog
  14. Prenons en exemple le match de Roger Federer contre Marin Cilic à Wimbledon. Roger Federer est coté @1.25. Si on admet que la cote représente son pourcentage de victoire (ici 80%), c'est partir sur de mauvaises bases. Le job d'un bookmaker c'est d'attirer le plus de parieurs possibles (avec une cote attractive donc) et si la cote représente le taux de victoire réel, il ne fait pas d'argent. Il lui faut donc une marge. Jusque là, on a pas inventé l'eau chaude. Le bookmaker sait par expérience que 95% des paris qu'il reçoit sera pour Federer à cause de, son nom, ses titres, son historique, ses fans, et de par la nature du parieur lambda. A ce stade, la cote importe peu. On entend ici et là sur les forum "Federer @1.25 est value... blablabla" alors qu'en réalité la cote est juste meilleure que chez le voisin bookmaker. Ils auront raison de parier sur ce bookmaker plutôt qu'un autre qui met Federer @1.20 mais dans l'absolu ils auront tord de parier. La veille avant le match, à l'aide de modèles très détaillés, les traders du bookmaker ont coté Federer @1.33. Ils l'offrent @1.25 au public, parce qu'il ne faut pas oublier que ce même bookmaker est en concurrence avec d'autres bookmakers et qu'il bataille dur pour maintenir/augmenter sa part de marché. Donc, les bookmakers se battent entre eux, et contre une population de parieurs mais pas tous les parieurs. Celui qui cherche à gagner sur le long terme peut trouver ces opportunités de value qui selon moi, dans la majorité des cas, ne se trouvent pas sur le joueur favoris mais sur l'outsider.
  15. Et le jour où Hawk-Eye devient une technologie opensource...