mardi 4 avril 2017 à 14:54

Le gouvernement a annoncé il y a quelques jours, dans un communiqué, la fin de l'expérimentation du "live betting" dans une centaine de points de vente de la Française des Jeux. Cette décision fait suite aux manifestations parisiennes des organisateurs de courses, France Galop et le Trot.

Manifestation de la filière hippique à Paris
(AFP/Jacques Demarthon)

Une conversion des parieurs hippiques en parieurs sportifs, et à plus forte raison un zapping des cafetiers sur les matchs de foot plutôt qu'Equidia : voilà ce que craignaient les manifestants qui défilaient de la Porte Dorée à Bercy, mercredi dernier. Des jockeys, des cavaliers, des lads, et plus globalement des salariés et des entrepreneurs du monde équestre.

 

L'étincelle à l'origine de ce mouvement ? L'expérimentation par la Française des Jeux du pari sportif en direct, et ce dans une centaine de bars-tabacs aux quatre coins de l'Hexagone. Les organisateurs des courses y ont vu une concurrence dangereuse pour le PMU, lequel souffre déjà depuis quelques années du déclin des paris hippiques.

 

Actionnaire majoritaire de la FdJ, le gouvernement avait initialement donné son feu vert à cette expérimentation. La petite levée de boucliers l'a in fine convaincu de changer son fusil d'épaule. "Cette suspension a vocation à offrir à Française des jeux, au PMU et aux autres acteurs de la filière, le temps nécessaire à la concertation sur les conditions de cette expérimentation et sur les modalités d'évaluation partagées de ses résultats", explique laconiquement le communiqué mis en ligne par le ministère de l'Économie.

Vos commentaires sur cette news dans le forum :
La filière hippique obtient le retrait du live betting dans les bars
Cette news a suscité 4 commentaires :
News

Le gouvernement a annoncé il y a quelques jours, dans un communiqué, la fin de l'expérimentation du "live betting" dans une centaine de points de vente de la Française des Jeux. Cette décision fait suite aux manifestations parisiennes des organisateurs de courses, France Galop et le Trot.

[...] Lire la suite…




(AFP/Jacques Demarthon)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un bien bel exemple qui montre que lorsqu'on est capable de rapidement se faire entendre on a la possibilité de faire sauter une expérimentation ou une loi dans ce beau pays !

J'ai beau ne pas connaître le fond du problème (et honnêtement je m'en fous), ça me fout quand même bien la gerbe de voir le gouvernement faire si rapidement volte face alors que les parieurs sportifs et encore plus les joueurs de poker peuvent attendre des années avant de voir leurs doléances écoutées !

On est vraiment des vaches à lait ! 8xO

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La filière hippique, c'est 14 milliards, 25k emplois et une renommée internationale.
 La on parle pas des parieurs, on parle de la perennité en France du secteur, basé quasi exclusivement sur les paris, en France et dans le monde.  Tu confonds un peu les choses. Le sport n'a pas besoin des paris sportifs. Le poker est une micro économie avec problème (addiction, blanchiment, banditisme) qui ne vaut pas le coup pour l'état, contrairement à l'hippisme.

Après pour le débat, c'est assez ridicule de penser que les paris sportifs live vont tuer le pari hippique. C'est le pari hippique qui se tue tout seul, et qui n'arrive pas à renouveler sa clientèle.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 11 heures, cefhcl a écrit :

Le poker est une micro économie avec problème (addiction, blanchiment, banditisme)

C'est quand même l'hôpital qui se fout de la charité. Les paris hippiques sont un condensé d'addiction et de blanchiment.

Sinon je trouve ça un peu triste que dès qu'on veut faire une "innovation" en France il y ait le corporatisme opposé qui manifeste plutôt que de trouver des nouveautés/solutions à son tour.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lire les 4 commentaires sur le forum
Les news à la Une
jeudi 9 août 2018 à 14:41
Télex

Quelques jours après l'annonce d'un partenariat de deux ans avec le LOSC, Winamax s'associe aujourd'hui avec un autre pensionnaire de Ligue 1 : le club d'Amiens. Cette collaboration se traduira comme d'habitude par la présence du W rouge sur le short des joueurs, ainsi que par diverses offres à destination des supporters et partenaires : places VIP, maillots à gagner, paris offerts... Avec en prime l'organisation d'un tournoi de poker réunissant supporters et joueurs dans le courant de l'année.

jeudi 9 août 2018 à 8:18
Télex

Chauffeur-livreur dans la vie de tous les jours, Pokercroix est un habitué des paris combinés improbables. Cette fois, la tentative a été fructueuse puisqu'il a rentabilisé sa mise de 20 centimes à hauteur de 134 787 €. Notre homme est tellement chanceux qu'il n'a même pas tremblé lors du dernier match : c'est grâce un mail de Winamax qu'il a appris la bonne nouvelle après coup.

vendredi 27 juillet 2018 à 8:40
Télex

Winamax a pris pour habitude ces dernières années de s'associer à divers clubs de Ligue 1 dans le cadre de partenariats de deux saisons. C'est au tour du LOSC d'accueillir le W rouge sur les shorts de ses joueurs, mais aussi dans l'enceinte sportive du stade Pierre Mauroy. Des animations seront également proposées tout au long de la saison, tant auprès des supporters que des parieurs.

mardi 17 juillet 2018 à 13:32
Coupe du Monde : un premier bilan de la finale des parieurs

En attendant les chiffres de l'Autorité de Régulation des Jeux En Ligne (ARJEL) ce mercredi, plusieurs opérateurs de paris sportifs se satisfont de leur bilan de la Coupe du Monde dans les colonnes des médias généralistes. Tout en précisant que le résultat de la finale se traduit pour eux par "une perte à court terme" compte tenu de l'engouement suscité par les Bleus.

mercredi 9 mai 2018 à 13:53
Télex

JohnDoe a longtemps tenu de main de maître la rubrique tennis du podcast du Bar des Sports. Ses fans seront donc heureux d'apprendre qu'il entend continuer à leur faire profiter de ses analyses sur le circuit ATP. En attendant Roland Garros, c'est du côté d'Istanbul que Jonas a choisi de s'échauffer.

mardi 13 février 2018 à 14:20
Télex

À point nommé ! À l'occasion du retour de la Ligue des Champions, Winamax propose deux opérations promotionnelles sur son Jeu de l'Entraîneur. Les novices, d'abord, peuvent s'essayer au format avec une grille à 2 € remboursée. Quant aux habitués, ils ont droit à trois classements dotés respectivement de 2 000 € pour le contest à 2 €, et de 1 000 € pour les contests à 10 et 50 €.

jeudi 8 février 2018 à 14:30
Jeux olympiques d'hiver de Pyeongchang : les chances de médailles françaises

Faire mieux que les quinze médailles décrochées à Sotchi en 2014 : tel est l'objectif affiché par la délégation française présente à Pyeongchang à l'occasion de la 23e édition des Jeux olympiques d'hiver. Outre les têtes d'affiche que sont Martin Fourcade, Tessa Worley ou encore Alexis Pinturault, bien d'autres jeunes pousses sont armées pour briller en Corée du Sud.