Assortiment de ballons

Cotes, bookmakers, live betting... Pas toujours facile de s'y retrouver pour un passionné de sports qui souhaiterait franchir le cap des paris sportifs. Si vous ne savez ni où cliquer, ni où miser, ce guide de base est fait pour vous !

Pourquoi parier sur le sport ?

Derrière l'envie de parier peuvent se cacher plusieurs motivations : mettre à profit votre connaissance pointue d'une discipline sportive pour gagner de l'argent ; pimenter les moments passés devant des retransmissions sportives ; tout simplement s'amuser et se prendre au jeu du pronostiqueur sportif...

 

L'origine de votre propre motivation déterminera non seulement le montant que vous choisirez d'investir dans ce loisir, mais aussi le temps et l'énergie que vous y consacrerez. Rassurez-vous cependant si vous abordez cette activité comme un passe-temps : grâce aux nouvelles technologies, parier sur le sport est devenu une activité aussi simple que rapide.

Qu'est-ce qu'un bookmaker ?

Un bookmaker est un opérateur de jeu proposant des paris sportifs. En France, depuis 2010, seules les sociétés détentrices d'un agrément délivré par l'Autorité de Régulation des Jeux En Ligne (ARJEL) sont susceptibles de déployer une offre de paris sportifs. Ces entreprises font l'objet d'un contrôle et d'un suivi de la part du régulateur afin de garantir la sécurité du joueur et de ses fonds. Il s'agit entre autres de Betclic, Bwin, PMU, Unibet, Winamax.

 

Le fonctionnement du bookmaker est simple. Sur la base de son expertise, des statistiques dont il dispose et plus globalement de sa connaissance du sport, il évalue pour chaque rencontre sportive une probabilité de réalisation d'un certain nombre d'événements : vainqueur de la rencontre, nombre de buts marqués par une équipe, identité d'un buteur...

 

Cette évaluation des probabilités donne ensuite lieu à l'établissement d'une cote, c'est-à-dire un chiffre permettant de calculer la récompense associée à la réalisation d'un événement. Cette cote est fondamentale dans le rapport qui se noue entre le bookmaker et le parieur (voir ci-dessous).

 

À noter enfin que le bookmaker prélève une commission sur chaque pari réalisé. Cette petite ponction constitue son principal revenu. Elle lui permet de financer ses activités tout en générant, in fine, un bénéfice.

Choisir son bookmaker et réaliser un dépôt

Plusieurs critères sont de nature à guider votre choix dans la recherche d'un bookmaker :

  • la volonté de jouer au poker sur la même plateforme ;
  • la diversité des compétitions et paris proposés ;
  • le niveau des cotes, que les opérateurs érigent d'ailleurs en critère prioritaire dans des campagnes publicitaires garantissant "les meilleures cotes du marché" ;
  • le bonus de dépôt ;
  • la qualité du service client.

 

Ce choix n'appartient qu'à vous, mais notez que le Bar des Sports vous propose un aperçu des offres des différents opérateurs du marché afin de faciliter votre décision.

 

Une fois que votre choix est fait, la procédure d'inscription se veut extrêmement simple : cliquez sur le bouton "S'inscrire" et suivez le processus indiqué. Le plus souvent, il s'agira de remplir une fiche faisant mention de votre identité, de votre adresse ou encore de vos coordonnées bancaires. Par la suite, un courrier vous sera adressé afin de valider définitivement votre compte en entrant un code. Il s'agit d'une formalité requise par la réglementation française afin d'éviter toute usurpation d'identité.

 

Votre compte est créé. Il ne vous reste désormais plus qu'à l'alimenter en argent. Plusieurs options vous sont généralement offertes : carte bancaire, carte prépayée, portefeuille électronique, virement bancaire... Dans tous les cas, soyez assuré que les opérateurs du marché français offrent un niveau de sécurité comparable à celui des sites des banques ou des principales enseignes commerçantes, notamment au niveau du cryptage des données de votre carte bancaire.

Comment placer un pari ?

Vous avez porté votre choix sur un bookmaker. Votre compte joueur est créé et approvisionné. Il ne vous reste plus qu'à choisir l'objet de votre premier pari et, surtout, à bien vous familiariser avec le mécanisme des cotes.

 

Chaque pronostic possible (dans le cas d'un match de foot : 1, N ou 2) est accompagné d'une cote fixée par le bookmaker. Ce chiffre est le reflet de la probabilité de réalisation d'un événement telle que l'a estimée le boomaker. Plus elle est élevée, moins l'événement en question a théoriquement de chance de se produire, mais plus votre gain sera élevé si d'aventure votre pronostic s'avère exact.

 

Placer un pari est extrêmement simple et intuitif. Vous sélectionnez un événement, vous cliquez sur la case correspondant à votre pronostic, vous indiquez votre mise dans la fenêtre prévue à cet effet, vous validez définitivement votre choix et vous croisez les doigts jusqu'au coup de sifflet final !

 

Entre temps, si vous avez bien respecté chacune des étapes indiquées, vous avez reçu une confirmation quasi instantanée de l'enregistrement de votre pari. Quant à votre mise, elle a en principe été déduite de votre capital en attendant l'issue du pari. Celle-ci pourra prendre deux formes :

  • votre pari est perdant et votre mise perdue ;
  • votre pari est gagnant et vous empochez un gain correspondant à votre mise multipliée par la cote associée. Pour calculer votre bénéfice net, il ne vous reste plus qu'à soustraire votre mise initiale à ce chiffre. Simple comme bonjour.

 

Notez au passage que l'intégralité de vos paris et de leurs résultats sont compilés sur le site du bookmaker dans la rubrique "Mon compte". Un point de passage obligé pour consulter votre historique et dresser un bilan régulier de vos opérations.

Sur quoi peut-on parier en France ?

Les médias se font régulièrement d'échos de paris un peu fous : soit sur des événements extrasportifs (sexe d'un bébé), soit sur des événements annexes à des compétitions sportives (nombre de fois où le commentateur d'un match de foot va prononcer le mot "but" trop tôt et à tort ). Ces exemples proviennent cependant uniquement de pays voisins.

 

En France, les événements et compétitions susceptibles de faire l'objet de paris sont limitativement énumérés par l'ARJEL. La plupart des disciplines sportives sont concernées : le football, le tennis, le basket, le rugby... mais aussi le curling, la pelote basque ou le pentathlon moderne. Le champ est large, mais quelques exceptions sont toutefois à noter : il n'est par exemple pas possible de parier sur les combats de l'UFC ou le résultat de tournois de poker.

 

Au sein même d'une discipline sujette à paris, il existe par ailleurs des cas où les paris sont restreints ou même proscrits. S'agissant par exemple du football, les risques de corruption ont incité l'ARJEL à interdire les paris sur les matchs de National ou de divisions inférieures, sur les rencontres dont l'enjeu sportif est devenu insuffisant ou encore sur les matchs amicaux internationaux mettant en scène une équipe n'appartenant pas au top 50 du classement FIFA.

 

Enfin, notez que si l'ARJEL autorise les opérateurs français à proposer des paris sur un grand nombre de disciplines, tous n'usent pas forcément de cette possibilité et focalisent leur offre sur les sports ou événements les plus en vue. Si vous êtes féru de sports exotiques, tenez compte au moment de choisir la plateforme sur laquelle vous allez ouvrir un compte.

Dans la même rubrique
Dernières news Stratégie en paris sportifs
lundi 31 juillet 2017 à 7:23
Télex

Faute de temps à consacrer à des analyses approfondies, zoli a décidé de s'en remettre à une dizaine de tipsters pour faire fructifier sa bankroll de 3 000 €. À partir de ce mardi 1er août, il vous invite à suivre au jour le jour l'évolution de son capital, et pourquoi pas à marcher dans ses pas si une tendance positive se dessine.