jeudi 8 août 2019 à 15:25

Malgré l'absence de Coupe du Monde de football durant le mois de juin, les bookmakers français continuent d'enregistrer une hausse des mises sur l'ensemble du trimestre. Cette croissance subit toutefois un léger ralentissement qui devrait rendre particulièrement intéressante l'analyse des chiffres du troisième trimestre.

ARJEL T2 2019 mises courbe
L'absence de Mondial se fait tout de même sentir

Pas de Coupe du Monde, pas de Coupe du Monde... Et les filles alors ? L'ARJEL n'est a priori pas misogyne, mais elle prend tout de même soin de souligner que les 48 matches du Mondial féminin disputés lors du second trimestre ont généré 49 millions d'euros de mises (soit 4 % des enjeux de la période), là où les 50 rencontres du Mondial masculin disputés en juin 2018 avaient concentré 218 millions d'euros de mises et 22 % des enjeux du trimestre.

 

Cette année, l'absence d'événement majeur a logiquement eu un impact sur le volume d'activité. Les courbes présentées dans le rapport du régulateur sont d'ailleurs éloquentes et les comparatifs d'avril et mai sont sans aucune mesure avec celui de juin. Prenez par exemple le nombre de comptes joueurs actifs chaque semaine. Lors du trimestre écoulé, cet indicateur enregistre une progression de l'ordre de 15 % à hauteur de 608 000 unités. Oui, mais sans les trois dernières semaines de juin le bond aurait atteint 47 %.

 

De la même manière, si les mises et le PBJ des opérateurs ont progressé de 34 et 33 % sur l'ensemble du semestre, cette hausse a plafonné à 20 et 18 % sur le seul second trimestre. "La croissance reste donc importante", estime l'ARJEL avant d'ajouter que "la hausse des enjeux engagés sur les deux premiers mois a plus que compensé les résultats du mois de juin". Difficile de lui donner tort, d'autant que la plupart des autres grandes compétitions attestent d'une dynamique constante : +45 % par exemple pour les mises placées sur les matches de la Ligue des Champions de football, ou encore +34 % pour les mises générées par les rencontres de Roland Garros.

Les news à la Une
mardi 17 décembre 2019 à 15:59
Télex

C'est une info signée L'Équipe : plusieurs salariés de Winamax sont en garde à vue dans le cadre d'une affaire de paris suspects, lesquels portent sur un match de Ligue 1 algérienne disputé en mai 2018. La rencontre avait fait l'objet de paris anormalement élevés sur un score exact de 3-2. Parmi ces paris, quelques mises plus modestes pourraient avoir été l'œuvre des employés suspectés.

mardi 23 avril 2019 à 9:47
HOT !
Interdictions et limitations des paris : l'ARJEL en remet une couche

En novembre 2017, l'Autorité de Régulation des Jeux En Ligne (ARJEL) soulignait que les règles du code de la consommation s'opposaient à une pratique répandue chez les bookmakers : le refus ou la limitation des paris des plus gros gagnants. Au regard des arguments présentés par certains opérateurs devant la justice, le régulateur estime aujourd'hui devoir rappeler son interprétation de la loi.