jeudi 2 février 2023 à 14:16

Auditionnée mercredi durant plus d'une heure devant la Commission des Finances du Sénat, la présidente de l'Autorité Nationale des Jeux (ANJ) a notamment appelé de ses vœux un élargissement des pouvoirs du régulateur. Tout en distillant quelques informations et chiffres intéressants, aussi bien sur l'état de santé du secteur que sur son avenir.

Isabelle Falque-Pierrotin

C'est une audition aussi instructive par les réponses de la présidente de l'ANJ que par les questions qui lui ont été posées. En visionnant le replay de ces échanges, on prend ainsi bien mieux conscient des préoccupations de nos élus — en l'occurrence les sénateurs — vis-à-vis de la problématique des jeux d'argent en France.

 

Isabelle Falque-Pierrotin avait d'emblée donné le ton en rappelant l'un des grands objectifs de la politique de l'État en la matière : limiter et encadrer l'offre et la consommation de jeu. "La régulation doit s'insérer dans cet objectif général", avait ainsi asséné la président de l'ANJ avant de poursuivre : face à "un marché en très forte croissance [...] on atteint une complexité qui devra être traitée par le régulateur". Une façon de confirmer que ce dernier évolue plus que jamais sur un fil, entre protection des joueurs et préservation des intérêts économiques du secteur.

 

Les sénateurs ne s'y sont pas trompés, comme l'illustrent les deux premières questions soumises par Claude Raynal et Jean-François Husson. "La mission de l'ANJ n'est-elle pas impossible ?", a interrogé le premier avant de voir le second fustiger "un moment de folie furieuse" à propos de la croissance à deux chiffres de l'activité de paris sportifs. "Le régulateur aura toujours un train de retard", concluait-il alors en clouant au pilori une attitude de l'État "moralement répréhensible".

 

Sur ce plan, Isabelle Falque-Pierrotin a tenté de mettre en avant l'action de l'ANJ dans la foulée de l'Euro 2020 et sa "surpression publicitaire extrêmement forte". Le dispositif imaginé à l'époque aurait permis de cantonner significativement la pression publicitaire durant la Coupe du Monde, avec notamment une disparition des messages exagérément positifs. Ce constat sera néanmoins appelé à être affiné prochainement : une évaluation des campagnes publicitaires des quatre plus gros opérateurs est en cours, et les premiers indicateurs seraient assez positifs quant au respect des lignes directrices établies par le régulateur.

 

Pour autant, la présidente de l'ANJ concède que "la pression publicitaire reste forte" et réfléchit donc à "la nécessité de compléter notre arsenal réglementaire". Deux sujets feront en particulier l'objet d'un examen prochainement :

  • le sponsoring d'émissions sportives, qui aurait permis aux opérateurs de faire "un pas de côté" face au nouveau cadre réglementaire ;
  • et le recours aux influenceurs, "énormément mobilisés en fin d'année".

 

Plus globalement, celle qui a succédé à Charles Coppolani assure que "2023 sera une année importante en terme de contrôle des opérateurs" et que ladite politique de contrôle se montrera "vigoureuse". Le régulateur a-t-il les moyens de ses ambitions ? Là encore, l'intéressée n'exclut pas de demander un élargissement de ses moyens d'action à l'avenir :

Isabelle Falque-Pierrotin

Le pacte social collectif qui a été formé par ce cadre légal, c'est de dire que dans le fond le jeu légal est toléré mais à la condition qu'il reste récréatif. Aujourd'hui on voit que cette notion de jeu récréatif est quand même fragilisée par les pratiques, car cet écosystème industriel qui s'est mis en place a tendance à industrialiser le jeu d'argent et à le rendre de moins en moins récréatif.

[...]

Il faudra donc se livrer à un bilan critique de la régulation en se demandant si dans le fond, nos outils d'intervention sont suffisants. Est-ce qu'il faut donner au régulateur les moyens de plafonner les budgets marketing, de restreindre les horaires de diffusion de la publicité, de limiter la publicité à certains supports professionnels mais pas grand public ?

[...]

Nous ferons des propositions complémentaires pour que le cadre juridique puisse être ici ou là complété, de manière à donner plus de capacité d'action au régulateur. Je crois que c'est nécessaire, à la fois en terme d'effectifs et de capacité d'intervention.

Vous en voulez encore ? De cette intervention très dense devant les sénateurs, on a également retenu quelques déclarations sur des sujets très précis. On vous laisse les découvrir in extenso :

  • à propos de la fiscalité : "On a un taux de prélèvement tous acteurs confondus qui est de l'ordre de 50 % en France là où les autres pays européens sont plutôt autour de 20-25 %, donc il y a aussi une concurrence en Europe en terme d'attractivité."
  • à propos du poker : "On a des nouvelles formules de poker qui s'appellent par exemple Expresso. Ce sont des tournois qui durent cinq minutes et qui sont extrêmement addictifs parce que finalement la barrière à l'entrée pour un joueur est très faible, et ça va très vite. Là aussi, on est en train de réfléchir aux possibilités que nous avons d'encadrer ces offres."
  • à propos des casinos en ligne : "La situation est assez atypique. La France et Chypre sont les seuls États à ne pas les autoriser. Une étude est en cours et ses résultats nous permettront prochainement d'identifier de façon plus précise ce que représente l'offre illégale en France. Le caractère addictif de ce type d'offre est en tout cas documenté : en cas de régulation, des garanties supérieures à celles qui existent aujourd'hui seront donc nécessaires. [...] La situation de la France est également particulière du fait du maillage territorial important des casinos physiques. Dans l'éventualité d'une régulation des casinos en ligne, nous estimons que les casinos physiques pourraient souffrir d'une perte d'activité de l'ordre de 30 %".
Vos commentaires sur cette news dans le forum :
Autorité Nationale des Jeux : les enseignement de l'audition d'Isabelle Falque-Pierrotin devant la Commission des Finances du Sénat
Cette news a suscité 3 commentaires :
News

Auditionnée mercredi durant plus d'une heure devant la Commission des Finances du Sénat, la présidente de l'Autorité Nationale des Jeux (ANJ) a notamment appelé de ses vœux un élargissement des pouvoirs du régulateur. Tout en distillant quelques informations et chiffres intéressants, aussi bien sur l'état de santé du secteur que sur son avenir.

[...] Lire la suite…



Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
News

Appelé à examiner les stratégies promotionnelles des opérateurs de jeux d'argent pour l'année 2023, le collège de l'Autorité Nationale des Jeux (ANJ) a rejeté le plan proposé par la Française des Jeux pour son activité sous monopole. Les 17 opérateurs en ligne ont en revanche obtenu l'approbation de leurs plans respectifs, mais presque systématiquement avec l'ajout de conditions exigeantes.

[...] Lire la suite…




(crédit : Nadia Richard)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
News

Après examen des stratégies promotionnelles des opérateurs de jeux d'argent et de hasard pour l'année 2024, l'Autorité Nationale des Jeux (ANJ) a assorti ses décisions d'approbation de "conditions exigeantes" en demandant notamment que "les gratifications financières destinées à recruter ou fidéliser les joueurs demeurent modérées". Le régulateur a même demandé à Winamax de revoir sa copie sur ce point.

[...] Lire la suite…



Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lire les 3 commentaires sur le forum
Les news à la Une
mercredi 12 juin 2024 à 12:16
Télex

Plutôt sympa le bonus spécial de Winamax à l'occasion de l'Euro ! Jusqu'au 26 juin, tout dépôt d'au moins 15 € avec le code EUROBOOST donnera lieu à un crédit instantané de 25 % du montant sous la forme de freebets, et ce dans la limite de 25 €. Le petit plus ? Une cagnotte à se partager, plus ou moins généreuse en fonction du parcours de l'équipe de France.

jeudi 6 juin 2024 à 8:07
Télex

Dans une décision en date du 30 mai, l'ANJ accède aux requêtes de Betclic et Winamax visant à autoriser les paris sur trois compétitions : la Leagues Cup nord-américaine de football, les phases à élimination directe des tournois de repêchage de rugby à 7 aux Jeux Olympiques, et enfin les phases à élimination directe des tournois masculins et féminins de basket 3X3 aux JO.

jeudi 6 juin 2024 à 7:53
Télex

Relancée en 2020, l'activité de paris sportifs du Groupe Barrière a cessé le 31 mai dernier. Son partenaire technique, BetConstruct, vient toutefois d'obtenir auprès de l'ANJ l'autorisation de déployer son offre de paris sportifs sur un autre nom de domaine : CircusBet.fr. BetConstruct dispose pour rappel d'un second agrément pour proposer son offre de jeu à l'adresse PartoucheSport.fr.

jeudi 16 mai 2024 à 9:31
Les quatre recommandations du médiateur des jeux à l'attention des opérateurs

Clôture de compte, annulation de pari, erreur de cote : voici quelques-uns des dossiers sur lesquels le médiateur des jeux est appelé à se prononcer quotidiennement. Dans le cadre de son rapport d'activité annuel, il rappelle aujourd'hui un certain nombre de points législatifs ou réglementaires dont les acteurs du marché ont parfois tendance à s'affranchir.

vendredi 12 avril 2024 à 8:20
Télex

C'est une victoire à la Pyrrhus. Dans une décision datée du 9 avril, l'Autorité Nationale des Jeux approuve le volet "Bonus et gratifications financières" de la stratégie promotionnelle de Winamax pour 2024. Conformément à ses objectifs affichés en janvier, l'ANJ obtient néanmoins de l'opérateur une "réduction significative du budget alloué aux gratifications financières". Un coup dur pour les chasseurs de bonus et de freebets, d'autant que le programme VIP et ses miles restent eux aussi scrutés par le régulateur.

jeudi 11 avril 2024 à 9:07
Télex

Ne faites pas ça chez vous ! Entre juillet 2022 et 2023, un quadragénaire des Hauts-de-France s'est créé 974 comptes PMU en ayant recours à de faux documents d'identité. La manœuvre lui a permis de multiplier les bonus à l'inscription, avec à la clé un préjudice estimé à 270 000 € pour PMU. Une histoire à lire sur le site de RMC notamment.

lundi 8 avril 2024 à 13:14
Télex

Avec le Koh Lanta de Winamax, il n'est pas nécessaire de se nourrir de manioc ou de pêcher au harpon : seule votre capacité à enchaîner les paris gagnants fera la différence. Oubliez par ailleurs les difficultés liées aux types de paris éligibles : il n'y a plus que les cotes qui comptent pour collectionner les badges des deux premières phases et décrocher un max de freebets.

mercredi 13 mars 2024 à 13:30
Télex

Dans un questionnaire soumis à ses parieurs par email, Parions Sport leur propose d'"aider à choisir les prochains ambassadeurs" de la marque. L'enquête mentionne des noms qui figurent déjà parmi les partenaires du bookmaker, comme Smail Bouabdellah et Mary Patrux, mais aussi d'autres personnalités issues des mondes du sport ou de la télévision : Grégoire Margotton, Redouane Bougheraba, Omar Da Fonseca, Tony Parker et Ciryl Gane.

mardi 16 janvier 2024 à 9:42
Liste des supports de paris autorisés : la petite révolution de l'ANJ

Vous en avez l'habitude : plusieurs fois par an, l'Autorité Nationale des Jeux (ANJ) procède à quelques ajouts à la marge sur sa liste des supports de paris autorisés. En comparaison de ces petits amendements rituels, c'est à un grand chambardement que vous devez vous attendre le 1er mars prochain : le régulateur annonce une réforme en profondeur de cette liste.

mercredi 10 janvier 2024 à 9:56
Stratégies promotionnelles des opérateurs : l'ANJ serre la vis sur le sujet des gratifications financières

Après examen des stratégies promotionnelles des opérateurs de jeux d'argent et de hasard pour l'année 2024, l'Autorité Nationale des Jeux (ANJ) a assorti ses décisions d'approbation de "conditions exigeantes" en demandant notamment que "les gratifications financières destinées à recruter ou fidéliser les joueurs demeurent modérées". Le régulateur a même demandé à Winamax de revoir sa copie sur ce point.

jeudi 30 novembre 2023 à 9:21
Télex

Par une décision publiée ce 29 novembre, l'Autorité Nationale des Jeux ajoute deux compétitions à sa liste des supports de paris autorisés : le NBA In Season Tournament sur demande de la Française des Jeux, et le championnat de football de première division masculine d'Arabie Saoudite sur demande de Betclic. Si les paris sur les penaltys de CR7 vous manquaient, les affaires reprennent !

vendredi 29 septembre 2023 à 14:17
Rapport semestriel de l'ANJ : les paris sportifs toujours au beau fixe

Au premier semestre 2023, les opérateurs de paris sportifs agréés par l'ANJ ont enregistré des mises en hausse de 5 % et un PBJ en progression de 10 %. Un différentiel qui s'explique par "un Taux de Retour Joueur davantage favorable aux opérateurs que lors du semestre de l'année précédente". Sur la période, le TRJ a en effet plafonné à 80 %.

jeudi 7 septembre 2023 à 8:51
Télex

Loin du foot, du tennis et du basket avec ses 176 millions d'euros de mises engagées en 2022, le rugby devrait connaître un exercice 2023 plus faste à la faveur de la Coupe du Monde. Selon une enquête Toluna-Harris commandée par l'ANJ, 47 % des Français ont l'intention de suivre la compétition et 13 % envisagent de parier de l'argent lors des matchs.