jeudi 21 janvier 2016 à 15:11

Le marché des paris sportifs se porte comme un charme ! Tel est le principal enseignement du rapport de l'ARJEL pour le quatrième trimestre 2015. Sur la période, les mises enregistrées par les opérateurs français ont augmenté de 40 %. Et sur l'ensemble de l'année, la progression atteint 30 %.

Joy Inside Out

Au quatrième trimestre 2015, les bookmakers français ont enregistré 452 millions d'euros de mises. Ce chiffre en progression de 40 % sur un an marque tout simplement un record depuis l'ouverture du marché en 2010. Et il s'accompagne bien entendu d'un pic du même ordre pour le Produit Brut des Jeux (PBJ) des opérateurs à hauteur de 82 millions d'euros.

 

Cette fin d'année menée tambour battant referme donc un exercice 2015 particulièrement dynamique. Les mises ont progressé de 30 % par rapport à l'année précédente, flirtant par la même occasion avec la barre symbolique du milliard et demi d'euros. Une poussée d'autant plus impressionnante que 2015 ne pouvait pas s'appuyer sur une locomotive du même acabit que la Coupe du Monde de football.

 

Comment expliquer cette poussée qui fait aujourd'hui des paris sportifs la seule composante du marché en progression ? L'ARJEL constate trois phénomènes : la hausse de la population de joueurs réguliers (+ 18 % de comptes joueurs actifs chaque semaine) ; l'augmentation de 4 % du nombre de comptes joueurs dans la continuité du Mondial brésilien ; et enfin un recyclage plus important des mises rendu possible par une hausse de 1,8 point du taux de retour aux joueurs (TRJ) sur l'ensemble de l'année.

 

Trois signaux positifs auxquels il convient peut-être d'ajouter un autre élément : 2015 constituait la première année pleine de Winamax sur le marché des paris sportifs. L'arrivée de ce nouvel acteur a non seulement contribué à stimuler la concurrence, mais aussi permis d'attirer un nouveau public : celui des férus de poker qui n'avaient jusqu'alors pas pris la peine de franchir le pas. Depuis plusieurs mois, les rapports successifs de l'ARJEL soulignent d'ailleurs la proportion sans cesse croissante de joueurs combinant au moins deux types d'activités de jeux en ligne.

Le rapport trimestriel de l'ARJEL

Jusqu'en 2013, les enjeux enregistrés en paris hippiques étaient nettement supérieurs à ceux réunis en paris sportifs (+263 millions d'euros). L'année 2014 avait été la première où le niveau de mises enregistrées en paris hippiques était inférieur au niveau de mises en paris sportifs (-73 millions d'euros). En 2015, le phénomène s'accélère et l'écart des enjeux réunis sur les deux activités est désormais de près de 425 millions d'euros.

Le football, discipline reine

Évolution des mises en paris sportifs en 2015

Sans surprise, le football continue de truster une large majorité des mises : 61 % au quatrième trimestre pour un montant global de 272 millions d'euros (en progression de 32 % sur un an). Bien évidemment, la Ligue 1 est le championnat qui représente la part la plus significative de ce gâteau (45 millions d'euros), suivi de la Premier League et de la Liga.

 

Les compétitions européennes restent elles aussi très populaires, la Ligue des Champions et la Ligue Europa générant respectivement 35 et 15 millions d'euros de mises. Les rencontres de Ligue des Champions s'avèrent d'ailleurs les plus attrayantes pour les parieurs, avec une moyenne record de mises par match de 434 000 €.

 

Le Paris-Saint-Germain n'y est pas étranger puisque sa double confrontation avec le Real Madrid a affolé les compteurs. Même constat en Ligue 1, où les matchs du PSG représentent désormais près d'un quart des mises effectuées. À titre de comparaison, l'OM plafonne à 16 %, mais se console en contribuant à un autre record du club parisien : le match PSG-OM disputé lors de la 9e journée du championnat est la rencontre de Ligue 1 qui a généré le plus haut niveau de mises depuis 2010 et l'ouverture du marché.

Répartition des mises par sports
Vos commentaires sur cette news dans le forum :
ARJEL : un trimestre record pour les paris sportifs en France
Cette news a suscité 3 commentaires :
News

Le marché des paris sportifs se porte comme un charme ! Tel est le principal enseignement du rapport de l'ARJEL pour le quatrième trimestre 2015. Sur la période, les mises enregistrées par les opérateurs français ont augmenté de 40 %. Et sur l'ensemble de l'année, la progression atteint 30 %.

[...] Lire la suite…



Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je serais curieux de connaitre les différentes parts de marché des opérateurs sur la dernière période 2015. Surtout en ce qui concerne la poussée de winamax par rapport aux gros opérateurs du secteur (Betclic, Bwin, PMU...) 

De même pour unibet, qui à mon grand étonnement ne rassemblait qu'une petite part de marché de 8% en 2013.

 

 

Modifié par H2Oo

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je peux au moins te donner la hiérarchie actuelle : Betclic / PMU / Winamax / Unibet dans cet ordre.

Avant l'été dernier, Betclic communiquait sur 35 % de parts de marché. Possible que ça ait été un peu grignoté entre temps.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci! Bizarre que bwin ne soit plus dans le top3, ils avaient pourtant 20% de part de marché en 2013. Pour moi les deux meilleurs book sur le marché français sont unibet et winamax sans aucune hésitation.

Les paris sportifs avec pokerstar c'est pour bientôt aussi il me semble, affaire à suivre...

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lire les 3 commentaires sur le forum
Les news à la Une
mardi 13 février 2018 à 14:20
Télex

À point nommé ! À l'occasion du retour de la Ligue des Champions, Winamax propose deux opérations promotionnelles sur son Jeu de l'Entraîneur. Les novices, d'abord, peuvent s'essayer au format avec une grille à 2 € remboursée. Quant aux habitués, ils ont droit à trois classements dotés respectivement de 2 000 € pour le contest à 2 €, et de 1 000 € pour les contests à 10 et 50 €.

jeudi 8 février 2018 à 14:30
Jeux olympiques d'hiver de Pyeongchang : les chances de médailles françaises

Faire mieux que les quinze médailles décrochées à Sotchi en 2014 : tel est l'objectif affiché par la délégation française présente à Pyeongchang à l'occasion de la 23e édition des Jeux olympiques d'hiver. Outre les têtes d'affiche que sont Martin Fourcade, Tessa Worley ou encore Alexis Pinturault, bien d'autres jeunes pousses sont armées pour briller en Corée du Sud.

mardi 16 janvier 2018 à 13:31
Télex

De retour le week-end dernier au grand bonheur de Tony Chapron, la Ligue 1 monte en puissance avec une 21e journée programmée en semaine. Appuyé par Echoes, Serval75 se penche sur les trois matchs prévus ce mardi et les sept autres de mercredi. Des analyses de nature à éclairer votre propre lanterne.

jeudi 11 janvier 2018 à 14:27
Télex

La trêve hivernale a été longue et ce ne sont pas les quelques matchs de Coupe de la semaine écoulée qui ont rassasié les pronostiqueurs en herbe. On reprend les bonnes habitudes avec quelques éléments de nature à alimenter vos réflexions. Strasbourg et Troyes, notamment, ont les faveurs de Serval75.

mardi 28 novembre 2017 à 10:33
Télex

Le Jeu de l'Entraîneur de Winamax s'offre un nouveau contest NBA gratuit et doté de 3 000 € dans la nuit du 6 au 7 décembre. Son accès sera toutefois subordonné à votre participation aux autres contests de la semaine. Ainsi, un ticket freeroll vous sera attribué toutes les trois équipes validées sur le contest à 50 €, toutes les dix équipes sur celui à 10 € et toutes les cinquante équipes sur le 2 €.

vendredi 24 novembre 2017 à 13:28
Interdictions et limitations des paris : l'ARJEL rappelle la loi

Il n'est pas rare qu'un opérateur de paris sportifs limite le montant des mises de certains de ses clients, notamment lorsque ces derniers parviennent à dégager des gains substantiels. Dans une délibération en date du 23 novembre, l'Autorité de Régulation des Jeux En Ligne (ARJEL) rappelle que cette pratique est très strictement encadrée par la loi.

vendredi 24 novembre 2017 à 10:25
Télex

Active à l'international depuis plusieurs années, la société Vivaro Betting a obtenu un agrément auprès de l'ARJEL le 14 septembre dernier. Dans une nouvelle décision datée du 23 novembre, le régulateur autorise cet opérateur à déployer son offre de paris sportifs depuis le nom de domaine pasinobet.fr. Une marque historiquement associée au Groupe Partouche.

mardi 21 novembre 2017 à 14:01
Télex

Comme le BDS s'en est déjà fait l'écho, la justice française considère qu'un contrat de pari est un engagement ferme et définitif, lequel ne saurait être remis en cause par une erreur imputable au bookmaker. La FdJ en a fait les frais il y a quelques jours, à l'occasion des 16e de finale de Coupe de France féminine de handball, en confondant le club de Palente Besançon (3e division) avec celui de l'ESBF Besançon (1re division). Résultat : une cote de 3,40 attribuée aux grands favoris du match, comme l'explique L'Est Républicain.