jeudi 21 juillet 2016 à 14:05

Après une première expérience menée par Winamax sous la forme du Jeu de l'Entraîneur, à l'occasion de l'Euro, les ligues fantasy pourraient bien se tailler une place plus importante dans l'offre de jeu des bookmakers français. Une récente décision de l'ARJEL, qui était sollicitée par l'opérateur France Pari, ouvre en tout cas la porte à une plus grande diversité des critères de performance utilisés pour départager les parieurs.

Ligue fantasy

À première vue, il s'agit de l'une de ces nombreuses décisions par lesquelles l'Autorité de Régulation des Jeux En Ligne (ARJEL) ajuste à la marge la liste des supports de paris autorisés. Mais à y regarder de plus près, le document concerne bien les critères de performance susceptibles d'être intégrés à une offre de ligue fantasy.

 

Il y a un mois, Winamax devenait le premier bookmaker du marché français à proposer un format de ce type : le Jeu de l'Entraîneur. À l'occasion de l'Euro, les parieurs étaient invités (en échange d'un buy-in de 2, 5 ou 10 €) à constituer des équipes virtuelles de footballeurs bien réels, avec l'objectif de marquer un maximum de points en fonction de leurs performances sur le terrain. À l'époque, les critères susceptibles de générer (ou retrancher) des points incluaient entre autres les buts marqués ou encaissés, les passes décisives, les tirs cadrés ou non, les fautes commises ou subies, les passes réussies, les cartons récoltés...

 

Si les équipes de Winamax ont laissé entendre que le concept pourrait être pérennisé lors d'autres compétitions en cas de feu vert réglementaire, d'autres opérateurs semblent également intéressés. C'est notamment le cas de France Pari qui, dans un courrier en date du 20 avril dernier, a sollicité auprès de l'ARJEL l'inscription sur la liste des supports de paris autorisés pour le championnat de France de Ligue 1 de nouveaux types de résultats :

  • le nombre de ballons touchés, récupérés ou perdus par un joueur au cours d'une rencontre ;
  • les éventuelles passes décisives ;
  • le nombre de fautes commises ou subies par un joueur ;
  • le nombre de fois où un joueur est signalé hors-jeu ;
  • le nombre de cartons jaunes ou rouges reçus ;
  • le nombre de centres effectués par un joueur ;
  • le nombre de corners ou de coups francs tirés par un joueur ;
  • les éventuels buts contre son camp ;
  • le nombre de tirs cadrés ou non cadrés ;
  • le nombre de tirs arrêtés par le gardien ;
  • la notion de joueur titulaire au début du match ;
  • ou encore la possession de balle d'une équipe durant la rencontre.

 

Mais la particularité de la demande formulée par France Pari, c'est qu'elle ne concernait pas les supports de paris simples ou combinés traditionnels, mais uniquement les "paris sportifs combinés en la forme mutuelle". La missive précisait ainsi que "ces résultats [permettraient] d'attribuer des bonus ou des malus aux joueurs et ainsi de définir un nombre de points que le joueur de football aura cumulé sur le match". In fine, lesdits résultats seraient "utilisés match par match afin d'établir un classement de points". Ou pour dire les choses plus simplement : pour mettre sur pied une ligue fantasy.

 

Après avoir consulté la Fédération Française de Football et le Ministère des Sports, comme le requiert la loi, l'ARJEL a accédé à cette requête en précisant que les résultats concernés devront être proposés sous la seule forme mutuelle dans un pari combiné composé d'au moins dix paris élémentaires. De là à imaginer de nouvelles ligues fantasy dès les prochaines semaines, à l'occasion du retour de la Ligue 1, il n'y a qu'un pas...

Les news à la Une
mardi 23 avril 2019 à 9:47
HOT !
Interdictions et limitations des paris : l'ARJEL en remet une couche

En novembre 2017, l'Autorité de Régulation des Jeux En Ligne (ARJEL) soulignait que les règles du code de la consommation s'opposaient à une pratique répandue chez les bookmakers : le refus ou la limitation des paris des plus gros gagnants. Au regard des arguments présentés par certains opérateurs devant la justice, le régulateur estime aujourd'hui devoir rappeler son interprétation de la loi.

mercredi 20 mars 2019 à 14:43
Télex

Dans une décision datée du 14 mars, l'Autorité de Régulation des Jeux En Ligne (ARJEL) étend la liste des résultats susceptibles de faire l'objet de paris en NFL. Le nombre de points inscrits et l'équipe marquant le prochain point sont entre autres concernés. En revanche, le régulateur suit l'avis défavorable de la FFF s'agissant de la première division féminine de football.

vendredi 15 février 2019 à 14:50
Marché des paris sportifs : les chiffres clés du dernier rapport de l'ARJEL

Le dernier rapport de l'ARJEL est particulièrement éloquent au sujet de la bonne santé du marché des paris sportifs en ligne. Le secteur enregistre des mises en progression de 51 % au quatrième trimestre et de 56 % sur l'ensemble de l'année. La Coupe du Monde de football a naturellement joué un rôle, mais elle ne suffit pas à expliquer cette excellente dynamique.

jeudi 29 novembre 2018 à 10:35
Télex

C'est sans conteste le topic resté le plus actif sur le forum ces derniers mois. Championnats masculin et féminin, rencontres internationales : régulièrement, VEGAS777 partage avec vous ses tuyaux, intuitions et bonnes cotes sur la planète handball. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que ses résultats parlent pour lui !

jeudi 29 novembre 2018 à 10:29
États-Unis : la NBA accompagne le mouvement des paris sportifs

Après un premier partenariat avec MGM Resorts cet été, la NBA en annonce un nouveau avec Genius Sports et Sportradar. Ces deux sociétés spécialisées dans les statistiques sportives distribueront désormais les données officielles de la ligue aux bookmakers sur le territoire américain. Un vrai pas en avant pour y accompagner le développement des paris live.