jeudi 21 juillet 2016 à 14:05

Après une première expérience menée par Winamax sous la forme du Jeu de l'Entraîneur, à l'occasion de l'Euro, les ligues fantasy pourraient bien se tailler une place plus importante dans l'offre de jeu des bookmakers français. Une récente décision de l'ARJEL, qui était sollicitée par l'opérateur France Pari, ouvre en tout cas la porte à une plus grande diversité des critères de performance utilisés pour départager les parieurs.

Ligue fantasy

À première vue, il s'agit de l'une de ces nombreuses décisions par lesquelles l'Autorité de Régulation des Jeux En Ligne (ARJEL) ajuste à la marge la liste des supports de paris autorisés. Mais à y regarder de plus près, le document concerne bien les critères de performance susceptibles d'être intégrés à une offre de ligue fantasy.

 

Il y a un mois, Winamax devenait le premier bookmaker du marché français à proposer un format de ce type : le Jeu de l'Entraîneur. À l'occasion de l'Euro, les parieurs étaient invités (en échange d'un buy-in de 2, 5 ou 10 €) à constituer des équipes virtuelles de footballeurs bien réels, avec l'objectif de marquer un maximum de points en fonction de leurs performances sur le terrain. À l'époque, les critères susceptibles de générer (ou retrancher) des points incluaient entre autres les buts marqués ou encaissés, les passes décisives, les tirs cadrés ou non, les fautes commises ou subies, les passes réussies, les cartons récoltés...

 

Si les équipes de Winamax ont laissé entendre que le concept pourrait être pérennisé lors d'autres compétitions en cas de feu vert réglementaire, d'autres opérateurs semblent également intéressés. C'est notamment le cas de France Pari qui, dans un courrier en date du 20 avril dernier, a sollicité auprès de l'ARJEL l'inscription sur la liste des supports de paris autorisés pour le championnat de France de Ligue 1 de nouveaux types de résultats :

  • le nombre de ballons touchés, récupérés ou perdus par un joueur au cours d'une rencontre ;
  • les éventuelles passes décisives ;
  • le nombre de fautes commises ou subies par un joueur ;
  • le nombre de fois où un joueur est signalé hors-jeu ;
  • le nombre de cartons jaunes ou rouges reçus ;
  • le nombre de centres effectués par un joueur ;
  • le nombre de corners ou de coups francs tirés par un joueur ;
  • les éventuels buts contre son camp ;
  • le nombre de tirs cadrés ou non cadrés ;
  • le nombre de tirs arrêtés par le gardien ;
  • la notion de joueur titulaire au début du match ;
  • ou encore la possession de balle d'une équipe durant la rencontre.

 

Mais la particularité de la demande formulée par France Pari, c'est qu'elle ne concernait pas les supports de paris simples ou combinés traditionnels, mais uniquement les "paris sportifs combinés en la forme mutuelle". La missive précisait ainsi que "ces résultats [permettraient] d'attribuer des bonus ou des malus aux joueurs et ainsi de définir un nombre de points que le joueur de football aura cumulé sur le match". In fine, lesdits résultats seraient "utilisés match par match afin d'établir un classement de points". Ou pour dire les choses plus simplement : pour mettre sur pied une ligue fantasy.

 

Après avoir consulté la Fédération Française de Football et le Ministère des Sports, comme le requiert la loi, l'ARJEL a accédé à cette requête en précisant que les résultats concernés devront être proposés sous la seule forme mutuelle dans un pari combiné composé d'au moins dix paris élémentaires. De là à imaginer de nouvelles ligues fantasy dès les prochaines semaines, à l'occasion du retour de la Ligue 1, il n'y a qu'un pas...

Les news à la Une
lundi 29 novembre 2021 à 8:47
Télex

Pas grand à se mettre sous la dent dans la dernière fournée de décisions de l'ANJ. Le régulateur procède tout de même à un ajout (anecdotique) à la liste des supports de paris autorisés : la première équipe à atteindre un score donné en football. Un type de sélection déjà proposé dans d'autres disciplines, comme par exemple le football américain.

lundi 25 octobre 2021 à 13:01
Télex

Fin 2017 déjà, l'Autorité Nationale des Jeux soulignait que les opérateurs de paris sportifs n'étaient pas dans leur droit en refusant d'enregistrer totalement ou partiellement les mises de certains parieurs, à moins de justifier d'un motif légitime tel que la prévention du jeu excessif, la lutte contre la fraude ou leur propre exposition financière. Le régulateur en remet une couche dans une délibération en date du 21 octobre. La différence ? Le Conseil d'État ayant tranché en sa faveur en avril, l'ANJ brandit désormais la menace de poursuites devant sa commission des sanctions.

lundi 20 septembre 2021 à 8:01
Télex

Suite à des dérives constatées durant l'Euro, l'Autorité Nationale des Jeux annonçait en juillet vouloir "réduire drastiquement et immédiatement la pression publicitaire en faveur des paris sportifs". Le régulateur lance aujourd'hui une consultation en ce sens. Tous ceux qui le souhaitent ont ainsi la possibilité de partager leurs impressions et propositions via un questionnaire en ligne.

mardi 14 septembre 2021 à 7:21
Pronoclub : des dizaines de plaintes pour escroquerie contre la plateforme de conseil en paris sportifs

Les publicités en faveur de Pronoclub ont fait le tour des chaînes de télévision et des médias généralistes. La plateforme de conseil et de formation en paris sportifs est aujourd'hui dans la tourmente : une centaine de plaintes la visent, dont une à mettre au crédit de l'Autorité Nationale des Jeux (ANJ). Une enquête est en cours pour escroquerie et vente par parrainage.

lundi 26 juillet 2021 à 13:26
Télex

Vous pariez sur les disciplines des JO ? Avec le Tableau des Médailles, chaque pari gagnant avec une mise d'au moins 5,21 (et se terminant toujours par ,21) et une cote supérieure à 2 vous permettra d'obtenir des médailles pour progresser au classement : en bronze pour une cote de 2 à 4,99 ; en argent pour une cote de 5 à 9,99 ; et enfin d'or au-delà. Attention : il y a deux classements dotés de 15 000 €. Un pour chaque semaine de compétition.

jeudi 22 juillet 2021 à 8:16
ANJ : ''Une ligne jaune a été franchie en terme de pression publicitaire'' lors de l'Euro

434 millions d'euros de mises en ligne, 22 millions d'euros de mises par match de l'équipe de France... Pas de doute : l'Euro de football fut bien un énorme carton pour les opérateurs de paris sportifs. Ces derniers ont toutefois droit aujourd'hui à un retour de bâton : l'Autorité Nationale des Jeux (ANJ) déclare vouloir "réduire drastiquement et immédiatement la pression publicitaire en faveur des paris sportifs".

vendredi 2 juillet 2021 à 12:29
Télex

Déjà associé à plusieurs clubs de Ligue 1, Winamax ajoute le RC Lens à la liste pour les trois prochaines saisons. La marque sera présente en bas du dos du maillot sang et or, mais aussi en plusieurs points du Stade Bollaert. Des opérations à l'attention des supporters sont aussi annoncées : un challenge mi-temps, un tournoi de poker avec les joueurs, ou encore des Golden Tickets cachés en ville et qui permettront d'assister aux plus beaux matchs.

jeudi 17 juin 2021 à 8:26
Les paris sportifs durant l'Euro de football : une enquête Harris Interactive à l'initiative de l'ANJ

Alors que l'engouement des Français pour les paris sportifs s'est confirmé au premier trimestre, l'ANJ a demandé à Harris Interactive de réaliser une enquête d'opinion à l'occasion de l'Euro. Le régulateur s'est aussi associé à la série Frère ! de Jérémy Nadeau afin de produire un épisode de sensibilisation sur les risques liés aux paris sportifs.

lundi 7 juin 2021 à 7:04
Télex

Suite à une demande formulée par Winamax, l'Autorité Nationale des Jeux (ANJ) ouvre la possibilité à une offre de fantasy sur les tournois olympiques masculin et féminin de football à Tokyo. Au passage, le régulateur confirme aussi la possibilité de proposer à titre exceptionnel des paris sur le match France-Bulgarie. En théorie, les matchs amicaux mettant en scène une équipe placée au-delà de la 50e place du classement FIFA ne peuvent en effet pas faire l'objet de paris.