mardi 29 novembre 2022 à 10:15

Les taxes sur les paris sportifs doivent-elles bénéficier intégralement au monde du sport ? Leurs produits peuvent-ils au contraire continuer d'être affectés partiellement au budget général de l'État ? Telles étaient les questions auxquelles étaient appelés à répondre les parlementaires en fin de semaine dernière. Un débat qui s'est finalement soldé par un statu quo.

Sénat

Les mises des paris sportifs en ligne ont augmenté de 44 % en un an et de 200 % en cinq ans. La phrase ne sort pas du dernier rapport de l'ANJ, mais bien de la bouche du sénateur PS Jean-Jacques Lozach dans les colonnes du Monde. Une déclaration parmi d'autres qui illustre que nos élus sont parfaitement conscients de la manne financière que représente désormais l'industrie des paris sportifs en ligne. A fortiori au beau milieu d'une Coupe du Monde de football dont l'ANJ estime qu'elle pourrait, à elle seule, générer plus de 600 millions d'euros de mises.

 

Alors évidemment, un tel gâteau suscite des convoitises et une question se pose pour nos parlementaires : quel est le destinataire le plus pertinent des fonds générés par cette activité en croissance constante depuis plusieurs années ? Pour beaucoup d'entre eux, la réponse tient en trois mots : l'Agence nationale du sport, et à travers elle le sport amateur avec "la construction et la rénovation énergétique des équipements sportifs".

 

En réalité, l'Agence nationale du sport est déjà la destinataire d'une partie de ces recettes. En 2023, trois taxes représenteront à hauteur de 166 millions d'euros près d'un tiers de ses ressources : le prélèvement sur les paris sportifs en ligne de la FDJ et des nouveaux opérateurs agréés, le prélèvement sur les jeux exploités par la FDJ hors paris sportifs et la taxe Buffet prélevée sur les droits de diffusion de compétitions sportives. Le reste émanera pour l'essentiel d'une dotation budgétaire de l'État estimée à 264 millions d'euros.

 

Oui mais voilà, ces 166 millions d'euros attribués à l'ANS ne constituent qu'une part minoritaire du gâteau. Une plus grosse part revient en effet au budget général de l'État avec 147,1 millions d'euros issus de la taxe sur les paris sportifs et 174,2 millions d'euros issus de la taxe sur les jeux. Les parlementaires ont donc tenté, dans le cadre des discussions sur le projet de loi de finances pour 2023, de rééquilibrer cette distribution au profit de l'ANS. L'initiative s'est pour l'instant soldée par un échec suite à l'hostilité manifestée par le gouvernement devant le Sénat, mais la conclusion de l'article du Monde laisse entendre que le sujet pourrait revenir sur le tapis dans un avenir proche. À suivre...

Les news à la Une
mardi 10 janvier 2023 à 14:18
Télex

Dans une interview accordée à France Info, le fondateur de Betclic annonce que le bookmaker a enregistré "plus de 23 millions d'euros de mises" lors de la seule finale de la Coupe du Monde de football. L'opérateur, qui représente aujourd'hui "un tiers du marché français des paris sportifs", appelle au passage les autorités à s'emparer du sujet des jeux de casino en ligne.

lundi 21 novembre 2022 à 10:40
Télex

Après "des échanges approfondis depuis le mois de mars", l'ANJ a obtenu de Sorare le renforcement de l'accès gratuit aux "tournois que la société organise au moyen des cartes virtuelles qu'elle émet et commercialise". Le régulateur mettra en place en parallèle un dispositif de contrôle ad hoc, mais il ne s'agira que d'une "étape transitoire avant l'adoption d'une solution pérenne qui passe par une adaptation de la législation".

mardi 15 novembre 2022 à 10:16
T'as vu, t'as perdu : le crew de l'ANJ balance un gros son contre la daronne

C'est une diss track qui fera date dans l'histoire du rap français. Dans le cadre d'une campagne de prévention visant à "lutter contre les fausses croyances associées aux paris sportifs et sensibiliser les jeunes joueurs aux vraies conséquences du jeu excessif", le régulateur dévoile un titre "rythmé par des punchlines percutantes". Les publicitaires de Winamax en prennent pour leur grade.

lundi 14 novembre 2022 à 13:43
Télex

Vous n'avez pas pu passer à côté de l'info : Winamax vous invite à pronostiquer gratuitement l'ensemble des rencontres de la Coupe du Monde de football. L'enjeu ? 200 000 € de freebets à se partager pour les plus perspicaces. Histoire de maximiser vos chances de vous en mettre plein les poches, n'hésitez pas à rejoindre la ligue réunissant les parieurs du Bar des Sports et de Club Poker. Ça se passe exclusivement sur smartphone et le code d'accès est le suivant : oilhpg84lM.

lundi 31 octobre 2022 à 9:15
Télex

La dernière mise à jour de la liste des supports de paris autorisés brosse dans le sens du poil les amateurs de cyclisme. En 2023, vous pourrez parier sur le Tour des Emirats Arabes Unis, le Classic Bruges-La Panne, le Grand Prix de Francfort, le Tour de Pologne, À travers les Flandres, Milan-Turin, le Tour des Alpes, le Tour de Provence, la Flèche Brabançonne ou encore le Tour de France Femmes.

mercredi 5 octobre 2022 à 9:20
Rapport de l'ANJ : les paris sportifs en repli en attendant la Coupe du Monde

Au premier semestre, le secteur des jeux en ligne enregistre un recul global de 11 % qui découle principalement d'un calendrier sportif défavorable. Le Produit Brut des Jeux (PBJ) des opérateurs de paris sportifs accuse ainsi une forte baisse de 12 %, laquelle tient pour l'essentiel à l'absence d'une compétition majeure comme l'Euro de football l'an dernier.

jeudi 29 septembre 2022 à 6:52
Télex

Suite à des demandes formulées par Winamax et SPS Betting, l'Autorité Nationale des Jeux procède à deux ajouts à la liste des supports de paris autorisés : les championnats du monde élite de cyclo-cross, et surtout les demi-finales et la finale des playoffs de college football. Une bonne nouvelle pour tous ceux dont la passion pour le football américain ne se limite pas à la NFL.

jeudi 4 août 2022 à 13:02
Télex

Alors que le football reprend ses droits en Europe, Winamax dégaine sa promo habituelle de rentrée : en réalisant un dépôt avec le code SPORT2022, vous activerez le remboursement de vos prochains paris perdants dans la limite du montant du dépôt et jusqu'à 100 €. Peut-être une bonne occasion pour se laisser tenter par des cotes plus élevées que d'habitude...

lundi 4 juillet 2022 à 13:31
Télex

Dès décembre 2020, la société B.E.S. SAS (pour bwin Entertainment Services SAS) avait déposé une demande d'ajout de nom de domaine pour que son offre de paris sportifs soit accessible sur partypoker. Si l'ANJ a donné son aval dès février 2021, l'opérateur a pris son temps avant de déployer son offre. C'est désormais chose faite, même si les habitués de Bwin ne seront pas dépaysés par les cotes proposées.

vendredi 1 juillet 2022 à 9:43
Télex

Le Jeu de l'Entraîneur se met à la page de la Grande Boucle et pour l'occasion, Winamax sort de son chapeau un challenge spécial doté de 6 000 € de freebets. Top départ aujourd'hui de la première semaine dotée de 2 000 €, avec un contre-la-montre qui vous obligera à vous creuser les méninges pour rester dans le budget !